mar 102011
 

Insensibles à la fraîcheur des nuits et des petits matins de la fin de l’hiver, les bergénias sont déjà en pleine floraison dans les parcs et jardins de Paris. Ils sont même resplendissants !

Plante vivace à floraison hivernale et printanière

Bergénia fleuri, 6 mars 2011, photo Alain Delavie

Le bergenia (Bergenia cordifolia) forme un feuillage ample, vert vif, coriace et persistant, qui forme un tapis épais.

Plante vivace à floraison hivernale et printanière

Bergénia fleuri, 6 mars 2011, photo Alain Delavie

Cette plante vivace est dotée d’une grande longévité avec de bonnes facultés d’adaptation. Elle peut vivre des décennies en place sans soin.

Plante vivace à floraison hivernale et printanière

Bergénia fleuri, 6 mars 2011, photo Alain Delavie

Cultivez cette plante solide au soleil ou sous une ombre légère, dans une terre ordinaire pas trop sèche en été et bien drainée. Le bergénia peut très bien pousser sous un arbre au feuillage pas trop dense.

Plante vivace à floraison hivernale et printanière

Bergénia fleuri, 6 mars 2011, photo Alain Delavie

Plante vivace à floraison hivernale et printanière

Bergénia fleuri, 6 mars 2011, photo Alain Delavie

La robustesse de cette espèce permet de l’acclimater dans un pot ou une jardinière où elle poussera avec un minimum de soins. Cette robustesse en fait une plante très précieuse pour le fleurissement des tombes. En fin d’hiver, il faut aller admirer les nombreuses touffes parées de hampes de fleurs roses dans le cimetière du Père Lachaise (Paris 20e).

Plante vivace à floraison hivernale et printanière

Bergénia fleuri, Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75), 6 mars 2011, photo Alain Delavie

Il existe de nombreuses variétés, aux fleurs blanches, blanc rosé, rose plus ou moins clair ou foncé voire pourpres. Le Plant Finder de la RHS en recense 110 ! Mais elles ne sont pas toute faciles à trouver et c’est vraiment dommage.

Plante vivace à floraison hivernale et printanière

Bergénia fleuri, 6 mars 2011, photo Alain Delavie

Vivent les bergénias, messagers du printemps et d’une durabilité admirable !

  6 Responses to “Les bergénias ont devancé le printemps”

  1. Je détestais ces plantes sinistres des jardins des années ’60, avant de découvrir qu’elles fleurissaient tôt, étaient robustes, très graphiques, d’un joli ton, d’un beau feuillage persistant en hiver et aussi idéal pour les bouquets que les fleurs et qu’il n’était pas obligatoire d’en faire de longues nappes monochromes. A présent, je les adore!

  2. Hello, j’ai aussi cette variété dans le jardin ; la mienne est complétement mangée par des insectes.
    Bien que les photos la mette en valeur, cette plante a vraiment besoin d’être vue de près. D’ou les bouquets, absoluments inédits que ça fait.

  3. Je suis un exemple vu aux Buttes-Chaumont : enfin une plante qui pousse en pied de conifère et y fleurit parfaitement !

  4. les photos sont beaucoup plus jolies que la réalité , peut être parce qu’elles évoquent l’ombre , ou qu’elles sont mal mises en valeur ou qu’elles ont des grosses feuilles pas jolies- jolies , que saisje ?

  5. Plante vraiment robuste, qui n’as pas « trop la cote » dans les jardins.
    Avec les haies de troènes et bordures de buis,ce sont les bergénias qui partent à la benne les premier :-(
    Il est vrais qu’il est assez difficile d’avoir le choix sur les variétés, c’est dommage.

  6. Ils ont été splendides, un peu partout dans ma région, mais ça y est, ils sont fanés. Le nouveau feuillage est top, pour composer des bouquets! Avec qqs branches de cognassier du Japon ou de Ribes, c’est joli comme tout….

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>