nov 222011
 

Grenadier (Punica granatum) en automne dans le cimetière Saint-Vincent, Montmartre, Paris 18e (75)

Suffisamment rustiques, les grenadiers (Punica granatum) poussent bien dans Paris et dans la région parisienne. Plusieurs sujets ont été plantés dans le cimetière Saint-Vincent dans Montmartre (Paris 18e). L’automne les déshabille vite, mais après les avoir complètement dorés.

Grenadier (Punica granatum) en automne dans le cimetière Saint-Vincent, Montmartre, Paris 18e (75)

Les petites feuilles étroites prennent une belle couleur jaune d’or très chaude et lumineuse.

Grenadier (Punica granatum) en automne dans le cimetière Saint-Vincent, Montmartre, Paris 18e (75)

Quand le soleil darde ses rayons par une belle journée sans nuage, le grenadier devient brillant, on ne voit que lui !

Grenadier (Punica granatum) en automne dans le cimetière Saint-Vincent, Montmartre, Paris 18e (75)

Et pour celles ou ceux qui se demandent si cet arbre arrive à donner des fruits dans la capitale, et bien voici en photo la réponse…

Grenades sur un grenadier (Punica granatum) en automne dans le cimetière Saint-Vincent, Montmartre, Paris 18e (75)

Deux belles grosses grenades d’un grenat éclatant !

  2 Responses to “L’or du grenadier en automne”

  1. Aucune idée, les grenades muries en région parisienne ne doivent pas être aussi bonnes que celles provenant de pays plus chauds… L’arbre que j’ai montré est dans un cimetière, les fruits sont la pour faire joli.

  2. ils sont mangeables ?

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>