juil 012012
 

Buddléia accroché au pont de la Petite Ceinture au-dessus du quai de l'Oise, Paris 19e (75)

Pour un peu, ce superbe arbre à papillons (Buddleia davidii) poussait juste au-dessus de la rue ! Il fleurit le trottoir sans occuper l’espace au sol. Et ce port retombant lui va très bien je trouve.

Buddléia accroché au pont de la Petite Ceinture au-dessus du quai de l'Oise, Paris 19e (75)

Cela montre que cet arbuste peut très bien pousser dans un bac sur un balcon d’où il pourrait s’étaler et retomber à loisirs à l’extérieur de la rambarde. En le taillant chaque année assez court en fin d’hiver, pas de problème de volume trop important au fil des années.

  4 Responses to “Buddléia accrobate”

  1. Ca me fait toujours un peu mal quand on qualifie le buddleia qui a enchanté mon enfance dans le jardin de mes parents de peste.
    J’ai vu ce matin un paulownia dans la même position que personne ne songe à qualifier de peste.
    Heureusement des esprits avisés (Jacques Tassin : plantes et animaux venus d’ailleurs , une brève histoire des invasions biologiques) commencent à nuancer ces discours sur les invasives et leur pesant de fantasmes.

  2. ce Buddléia davidii fait partie des pestes végétales, sa particularité est de pousser partout grâce à ses multiples graines légères qui contribuent à la détérioration du patrimoine ancien. Certains monuments en sont infestés, et les racines sont si profondes qu’il faut « couvrir » pendant des années pour arriver au dessèchement complet de la plante. Vous en montrez un parfait exemple !

  3. Bonne idée Alain pour les balcons ! Ce buddleia aérien, a un envol de papillon !

  4. Il y a une vieille tradition, oubliée, d’arbres bonzaîsés qui était pratiquée dans les jardins de la fin du XIXème. Sans doute à redécouvrir.

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>