mai 082013
 

Touffe de jacinthe des bois (Hyacinthoïdes non-scripta) entre ombre et soleil, Parc Georges Brassens, Paris 15e (75)

Sur un élégant feuillage rubané se détachent les grandes hampes érigées aux clochettes bleutées qui semblent comme suspendues dans les airs. Un peu plus rigides que les jacinthes des bois, mais beaucoup moins que les grosses jacinthes hybrides, les scilles campanulées apportent une touche assez naturelle dans un jardin.

Et en plus, il suffit de les planter une fois pour les voir repousser chaque année de plus en plus étoffées.

  8 Responses to “Le naturel charmant des scilles campanulées”

  1. J’aime beaucoup ces jacinthes,elles sont superbes

  2. J’apprends aussi leur nom. Elles sont vraiment très jolies, beaucoup plus que les hybrides, que je ne trouve pas très gracieuses.

  3. et bien moi je suis ravie que ces jolies fleurs soient envahissantes ds mon petit jardin !

  4. Aujourd’hui j’apprends le nom de ces jacinthes plantées par mes prédécesseurs. Je les appelais « grosses jacinthes des bois » ! Elles sont du genre « maousse costaud » et côtoient du muguet qui commence à bien fleurir. Sympathique ensemble.

    Merci pour l’info.

  5. voilà que j’apprends le vrai nom des scilles offertes il y a des années par ma maman. les miennes sont roses mais j’ai l’impression qu’elles virent au bleu cette année. c’est bien joli !!!

  6. Jolie mais vraiment envahissante dans un jardin !

  7. quel joli spectacle ! surtout avec ce soleil filtré par les jeunes feuilles des sous bois, l’image parfaite du printemps !

  8. Avec simplicité et dignité expression naturelle !
    Merci!

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>