oct 232013
 

Potée d'impatience (Impatiens Walleriana-Hybrides) sur un balcon parisien, Paris 19e (75)
L’été indien semble vouloir s’installer, mais il est préférable de rentrer sans plus tarder les plantes vivaces gélives qui peuvent passer l’hiver à l’abri du gel dans une serre, une véranda ou dans une pièce de la maison. C’est le cas pour les plants d’impatiences (Impatiens Walleriana-Hybrides) qui peuvent quitter le jardin pour aller fleurir la maison ou l’appartement.

Choisissez une pièce très claire, sans soleil direct et pas trop chauffée. Au-delà de 18° C, votre impatience sera plus sensible aux attaques d’araignées rouges fréquentes pendant la mauvaise saison et souvent fatales pour cette plante gorgée d’eau. Après la période d’acclimatation qui dure quelques semaines à peine, votre potée devrait se remettre à pousser et fleurir. Arrosez-la modérément, quand la terre du pot sèche en surface. Inutile de donner de l’engrais pendant la mauvaise saison, il est préférable d’attendre la fin de l’hiver pour faire de nouveaux apports.

Et si vous cassez une tige par mégarde, mettez-la à tremper dans un verre d’eau derrière une fenêtre. En quelques semaines, des racines apparaîtront et vous obtiendrez très vite un nouveau pied.

  5 Responses to “Rentrez vos potées d’impatiences”

  1. Alors il va orner la salle de conférence sous l’église St–S;;;

  2. Merci JPP, mais je n’ai aucun endroit pour le conserver en hiver, mon appartement ne lui conviendrait pas, trop chauffé et pas assez lumineux…

  3. Parmi toutes les plantes à rentrer j’ai au moins un bégonia dragon wings rouge. Si vous le voulez …

  4. merci pour cette info que j’attendais. Maintenant il fait tellement doux que j’hésite pour l’instant…

  5. belle potée, effectivement ce serait dommage de la perdre !!!

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>