fév 262014
 

Jeunes feuilles de néflier du Japon dans la rue des Plantes en hiver, Paris 14e (75)
Le néflier du Japon (Eriobotrya japonica) est donné comme peu rustique, mais il pousse et fleurit pourtant très bien dans la capitale. Avec l’hiver doux que nous connaissons, cet arbuste exotique n’a pas attendu l’arrivée du printemps pour se parer de nouvelles feuilles joliment dressées aux extrémités des rameaux comme de grandes plumes.

Si la météo reste clémente jusqu’à la fin de l’hiver et au début du printemps sur Paris, il se pourrait même que les bibaces (les fruits) parviennent à mûrir.

  4 Responses to “Quand le froid n’est pas là, le néflier du Japon pousse…”

  1. J’ai mis un néflier (de France !) dans mon verger . J’adore la confiture mais c’est pas de tout repos : il faut que les nèfles subissent le gel, les faire bouillir, passer à la moulinette et extraire la pulpe, cuire.

  2. Les nèfles du néflier du Japon n’ont pas besoin de gelées: elle se forment seulement en climat doux, et sont bonnes à manger au printemps. J’espère en avoir cette année, mais je ne vois rien venir.

  3. Il y a longtemps j’avais fait germer des nèfles achetées dans le commerce et donner une pousse à une amie. L’arbre est toujours là malgré quelques sévères coups de froid dans les décennies passées. Pour cause aussi d’envahissement il a du aussi être sévèrement taillé. Toujours fidèle au poste ! J’aime beaucoup son feuillage.

  4. c’est un très bel arbre, n, certaines nèfles sont très bonnes , mais il faut qu’elles soient blettes, que le froid soit passé dessus !

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>