mar 132013
 

Buis fleuri dans le parc des Buttes Chaumont en hiver, Paris 19e (75)

Je n’avais jamais fait attention à la floraison des buis, mais la belle journée ensoleillée que nous avons connue samedi dernier sur Paris m’a incité à une grande promenade dans le parc des Buttes Chaumont où ces arbustes sont nombreux sous le couvert des grands arbres et actuellement couverts d’une multitude de petites fleurs. L’odeur n’est pas vraiment agréable, mais ces fleurs discrètes ne manquent pas de charme quand on les regarde d’un peu plus près.

Buis fleuri dans le parc des Buttes Chaumont en hiver, Paris 19e (75)

Continue reading »

mar 122013
 

Phalaenopsis Willemstadt, Vacherot & Lecoufle, exposition Mille et une orchidées, grande serre du Jardin des Plantes, Paris 5e (75)

Ce petit hybride de Phalaenopsis présenté par la maison Vacherot & Lecoufle lors de l’exposition Mille et une orchidées dans la grande serre tropicale du Jardin des Plantes de Paris présente un bel accord de teintes douces, mêlant le pêche et le rose. Ravissant !

Phalaenopsis Willemstadt, Vacherot & Lecoufle, exposition Mille et une orchidées, grande serre du Jardin des Plantes, Paris 5e (75) Continue reading »

mar 122013
 

Suspension de Begonia boliviensis Santa Cruz

Le bégonia Santa Cruz Sunset a été élu plus belle nouvelle fleur pour l’année 2012 (American Award Winner 2012) parmi beaucoup d’autres par les visiteurs de 28 jardins botaniques américains. Son coloris lumineux orange écarlate et sa floraison abondante ont conquis les visiteurs.

Cette variété est robuste. Elle pousse vite et fleurit tout de suite. Elle produit des grandes fleurs en grappes, simples en forme de clochette effilée, qui forment de très belles cascades exubérantes tout l’été et l’automne. En mettant 5 plants dans une suspension de 30 cm, vous obtenez une cascade florale du plus bel effet.

Ce bégonia supporte très bien la chaleur. Il préfère le plein soleil ou un emplacement à mi ombre, avec un substrat bien drainant. L’arrosage doit être modéré, laissez la terre sécher en surface entre deux apports d’eau. Des apports d’engrais fréquents assurent une floraison plus intense. Cette variété se ramifie bien et retombe ensuite naturellement. Elle est recommandée pour une plantation en suspensions ou en jardinières. Il faut la placer un peu en hauteur pour l’avoir toujours à portée du regard et mieux en profiter.

Jardin Express vous livre ce bégonia exceptionnel à partir du 18 mars 2013. Les 6 Prestimottes pour 12,50 €  + les frais de port.

mar 112013
 

Angraecum sesquipedale, exposition Mille et une orchidées, grande serre du Jardin des Plantes, Paris 5e (75)

Superbe orchidée malgache présentée dans l’exposition Mille et une orchidées qui se déroule encore pour quelques jours dans la grande serre tropicale du Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e).

Cette espèce a été découverte par le botaniste Louis Marie Aubert du Petit Thouars (1758-1831) à l’est de l’île de Madagascar, où il avait été exilé pendant la Révolution Française. Il est revenu en France en 1802 avec une grande collection de plantes dont il fit don pour la plupart au Jardin des Plantes de Paris.

Angraecum sesquipedale est une orchidée épiphyte qui peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur. Elle présente deux rangées de feuilles étroites et vernissées qui se terminent par deux lobes à leur extrémité et mesurent environ 22 à 30 cm de longueur pour 3 cm de largeur. Les racines épaisses apparaissent dans la partie basse de la tige. Les fleurs blanc crème teinté de vert pâle apparaissent entre les feuilles les plus hautes. La hampe florale peut porter 2 à 6 fleurs. Celles-ci sont blanc crème tirant sur le vert pâle, en forme d’étoile. Les sépales et les pétales sont pointus et mesurent environ 7 à 9 cm de longueur. Le labelle concave présente un éperon de 30 à 35 cm de longueur qui renferme du nectar. Cette orchidée est parfumée.

Il faut beaucoup de lumière pour réussir la culture de l’étoile de Madagascar avec une hygrométrie d’au moins 60%. Les températures doivent osciller entre 16 à 20 °C la nuit et jusqu’à 21 à 27 °C le jour. Arrosez régulièrement pour maintenir le substrat légèrement humide, jamais détrempé ou complètement sec.

mar 112013
 

Suspension de violettes cornues en fin d'hiver

Traditionnellement, on les plante en fin d’été ou en automne, comme les autres fleurs bisannuelles à floraison printanière. Mais les jardineries en proposent encore, avec un choix très intéressant. C’est l’occasion de fleurir des coins dégarnis du jardin pendant de longues semaines au printemps.

Suspension de violettes cornues en fin d'hiver

Plus florifères que les grosses pensées, les violettes cornues se couvrent d’une multitude de petits papillons dès que les températures s’adoucissent et jusqu’aux premières fortes chaleurs. Même avec une météo capricieuse au printemps, vous êtes assurés d’avoir une profusion de fleurs. Et la floraison peut se prolonger en été si les températures estivales restent fraiches.

J’ai vu un bel arrivage dans la jardinerie Botanic de Suresnes (92) avec des jeunes plants en minimottes vendus dans des barquettes en bois. Vous trouvez un bel assortiment chez Saunier Horticulture, Chemin des Meuniers, Verville, 91640 Fontenay Les Briis, tél. : 01 60 83 89 32 (vente sur place).

mar 112013
 

Potée de jacinthes forcées à fleurs blanches, plante d'intérieur, Paris 19e (75)

Si vous vous languissez du printemps comme moi (et surtout de la lumière, du soleil), faites le entrer dans la maison avec quelques potées de bulbes à fleurs forcés comme les narcisses, les iris nains, les muscaris, les anémones blandas et bien sûr les jacinthes, au parfum tellement puissant.

Vous pouvez aussi installer des bouquets de ces fleurs, mais ils durent moins longtemps que les potées forcées, surtout si vous les prenez au tout début de leur floraison ou prêtes à s’épanouir.