nov 202013
 

Isotoma axillaris, photo Arinahabich / fotolia.com
Un petit billet pour répondre à la question de Claude Morel qui m’a demandé comment conserver un isotoma encore en fleur. Une jolie fleur étoilée bleu lavande à mauve ou blanche, utilisée le plus souvent en plante saisonnière pour fleurir les rebords de fenêtre, les balcons et les terrasses pendant l’été.

Malheureusement, cette belle fleur d’été ne peut pas être abritée dans la maison ou dans l’appartement en hiver comme le serait un dipladénia ou une impatience.

Compte tenu du coup de froid annoncé pour les jours à venir, il est plus prudent d’abriter la potée d’isotoma fleurie. Avec un voile d’hivernage, la floraison ne durera pas à cause du manque de lumière.
Pour espérer la conserver fleurie plus longtemps, il faut lui offrir le couvert d’une véranda ou d’une serre maintenues hors gel. La plante n’a pas besoin d’une chaleur importante en hiver, mais elle ne supporte pas les fortes gelées (pas de températures en dessous de -4 °C surtout en pot) et il lui faut une lumière importante.

nov 192013
 

Jardinière de dipladénias dans le Cimetière de la Villette, Paris 19e (75)
Alexandra vient de me poser une question concernant son dipladénia encore fleuri : « Il commence à faire très froid (je suis en région parisienne), je souhaiterai le rentrer mais je n’ose pas couper les lianes qui sont accrochées à un treillage dans le jardin, vu qu’il y a encore des fleurs. Que  dois-je faire ? »

Dans un premier temps, tant que la météo ne nous annonce pas de gelée, il est encore possible de laisser la potée de dipladénia dehors, mais en la protégeant la nuit avec un voile d’hivernage (ne pas hésiter à doubler ou tripler l’épaisseur). Auparavant, il faut surtout protéger les racines en entourant la potée avec plusieurs épaisseurs de plastique à bulles et en la surélevant sur une plaque de polystyrène.

Dès que le thermomètre descend vers 0°C (ce qui est annoncé pour la fin de semaine), il est préférable de rentrer la potée dans une pièce très claire, voire ensoleillée quelques heures dans la journée. Les lianes accrochées sont souvent entourées autour de leur support. Avec de la patience, vous pouvez les défaire l’une après l’autre. Cela permet de ne pas supprimer la belle floraison qui devrait toutefois diminuer pendant l’hivernage. Vous pouvez aussi couper une partie des extrémités des tiges si vraiment elles sont trop longues. La potée sera moins encombrante et cette taille provoquera le départ de nouvelles pousses sur les tiges et à la base de la plante. Même si cela réduit la floraison, vous êtes sûre de ne pas perdre la plante que la première bonne gelée va griller et faire périr.

nov 102013
 

Fleur de Bergenia cordifolia en automne dans le Cimetière de la Villette, Paris 19e (75)
Quand le temps le permet, les bergénias fleurissent souvent très tôt en début d’année, au coeur de l’hiver, bien avant l’arrivée du printemps. Mais ce pied s’est mis à fleurir en novembre. Belle remontée ou floraison anticipée ?

nov 052013
 

Chrysanthème (Astéracées) dans le cimetière du Père Lachaise à la Toussaint en automne, Paris 20e (75)
Allergiques aux chrysanthèmes, s’abstenir ! Je me suis promené dans Paris pour trouver le plus de variétés possibles de chrysanthèmes. Et j’en ai trouvé beaucoup. Voici une sélection de petites fleurs semi doubles ou doubles avec une large palette de coloris doux ou vifs. À vous de choisir votre préféré…

Chrysanthème (Astéracées) dans le cimetière du Père Lachaise à la Toussaint en automne, Paris 20e (75)

Continue reading »

nov 032013
 

Chrysanthèmes (Astéracées) dans le cimetière du Père Lachaise à la Toussaint en automne, Paris 20e (75)
Bien fleuri en été, le cimetière du Père-Lachaise (Paris 20e) l’est encore plus à la Toussaint, tant que les gelées n’ont pas fait place nette. Avec des chrysanthèmes en veux tu en voila !

Chrysanthèmes (Astéracées) dans le cimetière du Père Lachaise à la Toussaint en automne, Paris 20e (75) Continue reading »