août 102014
 

Ipomoea batatas 'Sweet Caroline Bronze', Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)
Bronze caramel sur le dessus, pourpre clair le long des nervures, du pétiole et au revers… Cette patate douce ornementale a un feuillage très découpé paré de teintes inhabituelles pour  l’été.

Ipomoea batatas 'Sweet Caroline Bronze', Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)
Une belle plante vigoureuse à cultiver pendant la belle saison en pleine terre ou dans un gros pot ou une large jardinière en compagnie d’autres fleurs d’été suffisamment robustes pour supporter la concurrence de cette patate douce vite prolifique.

À admirer en ce moment dans la vallée aux fleurs du parc floral de Paris.

août 032014
 

Ammi visnaga et amarante queue-de-renard dans le Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)
Feuillage finement découpé et grandes ombelles vertes devenant blanches pour l’ammi, larges feuilles et longues queues empourprées et retombantes pour l’amarante, l’ensemble est extraordinaire !

Ammi visnaga et amarante queue-de-renard dans le Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)

 

Et les fleurs se mêlent avec une telle harmonie, l’amarante entourant les disques blancs de l’ammi.

Continue reading »

août 032014
 

Quelle que soit la météo de l’été, les rudbeckias annuels (variétés de Rudbeckia hirta) apportent une touche de lumière chaude dans les jardins et les parcs où leurs fleurs ne cessent de se renouveler et de rayonner.

Rudbeckia hirta 'Prairie Sun' dans le Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)
Je ne connais pas la variété du rudbeckia présenté sur la galerie de photos, mais sur les deux dernières, il s’agit de ‘Prairie Sun’, une variété particulièrement solaire. Et quelle floraison généreuse !

Rudbeckia hirta 'Prairie Sun' dans le Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)Bon dimanche !

août 032014
 

Papillon sur une ombelle d'Ammi visnaga, Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)
Tout en écoutant le premier concert du festival Classique au Vert qui a débuté hier au Parc floral de Paris, j’ai profité des floraisons nombreuses dans la vallée aux fleurs où j’ai fait le plein de photos en utilisant à la fois mon apn et mon iPhone. L’été est déjà bien avancé, mais la plupart des fleurs d’été n’en sont qu’au tout début de leur floraison et certaines ont encore besoin de beaucoup pousser, notamment les dahlias vraiment très en retard. Mais la météo maussade de juillet n’a visiblement pas ralenti les belles touffes d’Ammi visnaga qui font le bonheur des papillons et de nombreux autres insectes.

Il faut dire qu’avec les grosses ombelles blanches, les insectes ont une belle piste d’atterrissage pour se poser et pour redécoller.
Il me semble que le papillon que j’ai photographié est un Robert-le-diable (Polygonia c-album).

juil 272014
 

Helenium amarum 'Dakota Gold', Grande perspective, Jardin des Plantes en été, Paris 5ème (75)
Belle découverte parmi les nombreuses fleurs d’été présentées dans la grande perspective du Jardin des Plantes de Paris. Cette petite fleur annuelle forme un coussin de feuillage vert vif finement découpé très élégant surmonté de grandes étoiles jaune d’or.

Helenium amarum 'Dakota Gold', Grande perspective, Jardin des Plantes en été, Paris 5ème (75) Continue reading »

juil 252014
 

Balsamine sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Comme je l’espérais, les deux petits pieds de balsamine achetés lors des portes ouvertes de l’École du Breuil (Paris 12e) ont bien des fleurs blanc pur. Je les avais installés dans une suspension avec des euphorbes ‘Diamond Frost’ et un agératum bleu et blanc, mais tout ce petit monde asséchait trop vite le substrat et les balsamines végétaient. Ni une, ni deux, je les ai transplantées avec une petite motte chacune dans une grande jardinière où il y avait un peu de place. En deux semaines, elles ont repris de la vigueur et se sont remises à fleurir de plus belle.

Les plants étaient de très bonne qualité et l’espèce est vigoureuse (ne ne connais pas la variété, mais il s’agit visiblement d’une grande balsamine), même si elle se montre très sensible au moindre coup de sécheresse qui la fait lamentablement faner. Elle n’a pas besoin de beaucoup de substrat pour pousser car son enracinement reste assez faible et superficielle, mais elle doit toujours avoir un sol frais, ses grosses tiges charnues et ses grandes feuilles ayant besoin de beaucoup d’eau. Il faut aussi de temps à autre enlever les fruits chargés de graines qui se forment, afin de favoriser l’apparition de nouvelles fleurs.

Et quelles fleurs ! Des gros pompons d’un blanc très pur, un peu comme des petites roses, sans les épines !