juil 192013
 

Premières fleurs de mon pied de Tinantia pringlei sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Lente à redémarrer au printemps, j’ai cru pendant quelques semaines que mon pied de Tinantia pringlei n’avait pas supporté l’hiver et les gelées. Mais en fait la fraîcheur printanière excessive l’empêchait de repousser. Dès que les températures se sont adoucies, des nouvelles pousses sont apparues, la croissance devenant plus rapide avec les grosses chaleurs. Et voici les premières fleurs !

J’avais même acheté un jeune plant lors de la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean de Beauregard (91) en avril dernier, au cas où le premier ne serait pas reparti… Je l’ai installé à l’autre extrémité du balcon où il peut retomber côté rue, alors que mon premier pied est dirigé vers l’intérieur du balcon. Le pied acheté s’est mis à fleurir depuis longtemps et il présente un feuillage complètement pourpre foncé avec des taches. Ma première plante a un feuillage complètement vert vif, avec des taches pourpres. Mais les pousses sont encore jeunes, la couleur pourpre va peut-être s’accentuer.

Feuillage décoratif, croissance facile et rapide, bonne rusticité, floraison charmante ininterrompue jusqu’aux gelées… Beaucoup de qualités pour cette plante vivace de la famille des Commélinacées qui mériterait une plus large diffusion.

juil 192013
 

Cymbalaire 'Snow Wave' retombant de sa jardinière sur mon balcon, Paris 19e (75)

Beaucoup de plantes à feuillage panaché ont tendance à perdre leur belle panachure, soit au fil des années ou pendant la belle saison. Mais ce n’est pas le cas de ma petite cymbalaire (Cymbalaria muralis ‘Snow Wave’) qui est même de plus en plus blanc crème.

Cymbalaire 'Snow Wave' retombant de sa jardinière sur mon balcon, Paris 19e (75)

Visiblement, la chaleur et le soleil ne la dérange pas. Bien arrosée, elle pousse même avec une belle vigueur !

juin 182013
 

Suspension de trèfle d'ornement (Trifolium repens) avec une girouette sur mon balcon, Paris 19e (75)

En 15 jours à peine, mon pied de trèfle d’ornement a retrouvé son bel aspect et son joli feuillage décoratif. Les dégâts des pigeons ramiers ne sont plus qu’un mauvais souvenir. Mais les volatiles rodent toujours et font des incursions fréquentes sur la rambarde de mon balcon. La petite girouette installée dans la suspension de trèfle semble les tenir à distance. Pourvu que cela dure !

Suspension de trèfle d'ornement (Trifolium repens) avec une girouette sur mon balcon, Paris 19e (75)

Vigoureux ce trèfle… Vu sa capacité régénératrice, j’ai l’impression qu’en pleine terre, il pourrait peut-être devenir envahissant, comme les trèfles sauvages.

juin 132013
 

Saxifraga stolonifera en fleur sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

J’avais acheté ce pied de saxifrage araignée (Saxifraga stolonifera « Poils hirsutes ») pour son grand feuillage poilu et sa capacité à donner un grand nombre de stolons. Mais en plus il offre une floraison de toute beauté, d’un grand raffinement.

Saxifraga stolonifera en fleur sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Les fleurs sont des petits bijoux, magnifiques !

mai 162013
 

Tinantia pringlei en fleur sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Quand je suis allé à la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean de Beauregard (91), je pensais que mon pied de Tinantia pringlei n’allait pas repartir car il n’y avait aucune nouvelle pousse visible et j’en ai donc acheté un autre, plus petit. C’est lui qui fleurit déjà. Mais le pied planté l’année dernière est finalement reparti, tout doucement. Cette espèce est donc bien vivace et rustique comme on me l’avait dit.

Nouvelles pousses de mon pied de Tinantia pringlei sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Si les températures voulaient bien se réchauffer un peu plus, la touffe repartirait très vite et il ne faudrait certainement pas longtemps pour qu’elle retrouve un bel aspect et se remette à fleurir.

mai 122013
 

Scilles campanulées dans un tapis de fleurs des elfes, Promenade plantée, Paris 12e (75)

Le feuillage vert acidulé et bronze des fleurs des elfes (Epimedium) met en valeur les petites clochettes bleues des scilles campanulées (Hyacinthoïdes non-scripta). À réaliser dans un coin ombragé du jardin, par exemple sous un arbre à feuillage caduc pas trop dense.

Scilles campanulées dans un tapis de fleurs des elfes, Promenade plantée, Paris 12e (75)