août 082014
 

Phalaenopsis miniature, deuxième floraison, Paris 19e (75)
Achetée en fleur l’automne dernier, cette variété miniature de phalaenopsis a repris force et vigueur après un rempotage. Des nouvelles racines sont apparues ainsi que d’autres feuilles et très vite une hampe florale s’est formée. Depuis quelques jours, je profite d’une nouvelle floraison. Mini plante mais maxi charme !

En rempotant toutes mes miniatures, je craignais de les voir se mettre à beaucoup pousser au point de perdre leur aspect miniature. Il semblerait que ces phalaenopsis soient vraiment des plantes naines, gardant des proportions réduites. Même si ma photo donne l’impression de fleurs assez grandes, dans la réalité, elles sont plus petites qu’une pièce de deux euros. Ce qui n’empêche pas des floraisons toutes aussi élégantes que celles des grandes orchidées.

juil 262014
 

Jeunes boutures d'Episcia 'Silver Skies' dans un terrarium
Le petit pied d’Episcia ‘Silver Skies’ commandé aux États-Unis il y a déjà pas mal d’années (fin 2009) a beaucoup poussé et fleuri, au point d’envahir complètement son terrarium. Avant de le replanter, j’ai préféré faire des boutures dans un autre terrarium. Avec la chaleur de l’été et l’humidité élevée dans le bac, les rosettes de feuilles se sont vite enracinées et elles forment déjà leurs premières fleurs.

Jeunes boutures d'Episcia 'Silver Skies' dans un terrarium
Aucune perte dans les rosettes mises à raciner. Je vais pouvoir m’occuper du pied mère trop à l’étroit dans son terrarium. Si la transplantation abimait la plante, j’ai une nombreuse descendance maintenant.

juil 182014
 

Euphorbia tithymaloides 'Nana', plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Cette curieuse petite plante grasse aux tiges zigzagantes et aux feuilles disposées régulièrement de part et d’autre en face à face est aujourd’hui classée parmi les euphorbes, mais auparavant c’était un Pedilanthus. Comme son nom latin l’indique, il s’agit d’une forme naine à petit développement, parfait pour un intérieur ne recevant le soleil que quelques heures par jour.

Euphorbia tithymaloides 'Nana', plante d'intérieur, Paris 19e (75) Continue reading »

juin 222014
 

Spathiphyllum à spathes colorées artificiellement dans la jardinerie Truffaut, Paris 13e (75)
Après les phalaenopsis bleus, les anthuriums jaune vif, voici les spathiphyllums aux spathes de toutes les couleurs, jaunes, orange, rouges, roses ou bleu vif…

Spathiphyllum à spathes colorées artificiellement dans la jardinerie Truffaut, Paris 13e (75)
Ceux qui vont acheter ces potées fleuries hautes en couleur vont vite avoir des mauvaises surprises. Si le phalaenopsis bleu canard garde ses fleurs longtemps, il n’en est pas de même pour un spathiphyllum qui renouvelle plus rapidement ses fleurs. Et les nouvelles devraient être blanches, sans la moindre trace colorée.

juin 182014
 

Coupe de Spathiphyllum, Aracées, Paris 19e (75)
Au hasard des arrivages chez le fleuriste le plus proche de chez moi, j’ai craqué pour cette coupe de petit spathiphyllum portant une multitude de petites langues blanches puis vertes quand elles fanent. Et bien m’en a pris, car depuis que je l’ai, cette plante n’a cessé de renouveler ses fleurs.

Je lui ai trouvé une place près d’une grande baie vitrée, sans soleil direct, bien à la vue. Je peux facilement la nettoyer pour ôter les fleurs fanées qui verdissent et sèchent ensuite. Et je peux l’arroser sans problème. La plante semble se plaire, car elle produit des nouvelles feuilles et des fleurs en permanence. Bien mieux qu’un bouquet fleuri !

Je ne connais pas le nom de la variété de cette fleur de lune, peut-être Spathiphyllum ‘Petite’, mais qu’importe ! L’essentiel est qu’elle pousse et fleurisse bien.

À l’arrière plan sur la photo ci-dessus, vous apercevez quelques rameaux de mon philodendron ‘Piccolo’, en fait Raphidophora tetrasperma. Une autre plante d’intérieur robuste, facile à cultiver et pas trop encombrante. Et c’est aussi une plante de la même famille que mon spathiphyllum, deux Aracées.

juin 162014
 

Aspidistra elatior 'Equinoxe', Paris 19e (75)
Très lentement mais sûrement, mon petit pied d’Aspidistra elatior ‘Équinoxe’ pousse et vient de développer une première belle feuille moitié verte, moitié blanc vert, la couleur blanche n’étant pas encore complètement affirmée. Mais c’est déjà un début plus que prometteur !