juil 072008
 

Et bien, le week-end a été pourri ou pas vraiment terrible et le lundi encore pire !
La météo est décidément bien froide et humide pour un début d’été. Juillet est gris de gris et aujourd’hui, le vent se déchaine. Les rafales venant de l’Ouest / Nord-Ouest s’en donnent à coeur joie.
Et bien sûr, y’en a qui n’ont pas fait attention, pas pris de précaution et laissé leurs potées et jardinières sur la rambarde du balcon sans plus de protection ni d’attache… Devinez ce qu’il arrive ? La potée a fait comme la cruche de Perrette, elle est tombée ! Vlan par terre, mais heureusement il n’y avait personne dessous. Et voici le résultat, photographié ce midi dans le 18ème arrondissement.
Quand on vous dit qu’il ne faut pas suspendre les potées et les jardinières à l’extérieur du balcon au-dessus de la chaussée, et encore moins les laisser en équilibre dangereux sur la rambarde, sans fixation… Ce n’est pas tant parce que c’est interdit en ville, mais plutôt parce qu’il ne fait pas bon se prendre un pot sur le coin de l’oeil.

juil 032008
 

Il n’y a pas si longtemps je vous parlais de la lutte acharnée pour la plus haute place que se font mon aster grimpant et son voisin l’hibiscus, celui qui m’a valu quelques remarques et autres allusions quand je suis revenu avec dans le RER.
Et bien, ils grimpent, encore et toujours plus !
La chaleur de ces derniers jours leur a bien plu avec quelques arrosages copieux au pied. Ils ont plus que dépassé la balustrade, mais pas encore de fleur en vue. À vrai dire, c’est normal, tout du moins pour l’aster qui fleurit en automne et parfois plus tard. L’hibiscus n’est pas un précoce non plus et le printemps arrosé ne l’a pas aidé. Laissons les donc grimper les petits…

juil 022008
 

Pinellia, mais qu’est ce donc que cet animal là ? Un animal non, une plante oui…
Oui un Pinellia pedatisecta, une jolie plante bulbeuse de la grande famille des Aracées, c’est à dire une cousine des arums des jardins, des philodendrons, des anthuriums, des spatiphyllums, des Typhoniums dont je vous ai montré la curieuse fleur il y a déjà quelques temps maintenant et les feuilles gigantesques il y a peu. Bref, une plante exotique, qui semble fragile et qui en fait est robuste comme tout. Une bonne nature, plutôt réservée aux cours ou aux balcons ombragés à l’abri du soleil brulant. Les fleurs sont vert amande, avec une spathe très effilée et un spadice très fin qui sort de la spathe. Le feuillage est très découpé, d’un joli vert franc plutôt satiné. La plante ne dépasse pas 40 à 50 cm de hauteur. Quand elle se plaît, elle se ressème partout et je peux vous assurer que les graines germent facilement. Cette année ma grande jardinière en est envahie. Heureusement, le coeur-de-Marie a poussé plus vite, il garde la primauté pour le moment. Par contre si vous voulez acheter ce beau Pinellia, ça va être plus dur, car rares sont les pépiniéristes qui le proposent. En Normandie, la pépinière du Clos du Coudray le multiplie et le vend (il faut en profiter pour visiter le très beau jardin), plus au Sud la pépinière Issa en propose une espèce voisine.

juin 292008
 

Je vous parlais de la belle croissance de mes minimottes de bégonias (Begonia Fragrance ‘Apple Blossom’) obtenues chez Jardin Express. Hier, le parfum s’est enfin révélé.
Puissant, fleuri et poudré comme celui d’une rose ancienne. J’adore tout simplement ! En commandant cette variété, je savais qu’elle était présentée comme étant parfumée et j’avoue mon impatience à la voir fleurir pour sentir les corolles doubles. Et bien c’est vrai, quelles effluves, dommage que la photo ne vous diffuse pas l’agréable senteur…

juin 282008
 

Hier au soir, je vous parlais de mes minimottes de bégonias, qui ont poussé à vue d’oeil. Et bien tout a suivi sur le balcon, certaines plantes prenant déjà des proportions imposantes.
Les belles-de-nuit ont plus que dépassé la rambarde.
La première fleur s’est même ouverte hier au soir, la toute première. En ce penchant fortement sur la rue…Sinon voici ces dames de la nuit le 7 juin dernier, impressionnante la différence, non ?Je vous avais parlé de mes Typhoniums quand ils fleurissaient et puaient. C’était le 18 mai dernier, ils n’avaient alors pas une feuille. Et les voici aujourd’hui, gigantesques !Je vous présentais il y a peu mon Streptolirion et je vous relatais mon désir de le voir grimper le long de la gouttière jusqu’au toit. Il est déjà à mi-chemin…

juin 272008
 

Les minimottes dont je parlais dans mon dernier billet vous tentent ? C’est le moment de les commander pour les espèces de fleurs qui s’épanouiront au printemps prochain.
En effet, c’est maintenant trop tard pour les fleurs d’été, mais la société Jardin Express sort justement un nouveau catalogue pour les plantations de fin d’été et d’automne.
133 variétés de plantes vivaces ou bisannuelles, 30 nouveautés à découvrir et essayer sans modération.