avr 182015
 

Plant de tomate TomTato avec capteur Flower Power de Parrot sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
La tomate ‘TomTato’ est désormais proposée en jeunes plants dans les jardineries Truffaut. Je vous ai déjà parlé de cette curiosité végétale qu’est cette variété qui donne à la fois des tomates cerises et des pommes de terre. Ayant déjà eu d’excellents résultats avec des tomates cerises sur mon balcon, je me suis lancé, je vais tester ce légume insolite.

Résultant d’une greffe d’un plant de tomate sur un plant de pomme de terre, cette variété « deux en un » est censée produire des petites tomates sucrées tout l’été et en fin de saison, quelques pommes de terre (six ou sept pour un plant).

Pour réussir cette tomate pomme de terre, il faut lui donner une terre riche et profonde pour la culture en pleine terre ou un pot volumineux (idéalement 30 litres) pour une culture sur balcon ou terrasse. Mon pot est un peu plus modeste, mais le volume est quand même conséquent. Et le terreau est enrichi d’un engrais organique pour tomates.

J’y ai fiché le capteur du Flower Power de Parrot pour suivre les besoins de ce légume greffé sur mon smartphone. L’essai l’année dernière dans la potée de Bidens ‘Pirate’s Pearl’ n’avait pas été très concluant, la plante ayant trop vite couvert le capteur qui ne pouvait plus mesurer l’ensoleillement. Et ce dernier m’indiquait que la plante avait soif quand elle était déjà bien fanée. Ma potée est plus grosse et à portée de vue, je pourrai la surveiller facilement quoi qu’il arrive.

À suivre !

avr 172015
 

Dicentra spectabilis 'Valentine' sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Ne sont ils pas adorables ces petits coeurs d’un rouge intense, les premiers portés par ma potée de coeur-de-Marie (Dicentra spectabilis ‘Valentine’) pour ce printemps ?

Après l’explosion de fleurs de mon pied de corète du Japon et les petits pavots jaunes pâles du Saruma henryi chaque jour un peu plus nombreux, c’est la troisième espèce végétale qui se met à fleurir avec générosité sur mon balcon. Le bal des floraisons est reparti, un bonheur toujours renouvelé.

avr 172015
 

Potée de Cypripedium 'Macra White' avec des boutons floraux sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Il y a quelques semaines , quand j’ai acheté la petite potée de Cypripedium ‘Macra White’ (Garden Orchid) dans la jardinerie Truffaut d’Ivry-sur-Seine, elle ne comportait que deux petites pousses qui sortaient à peine du substrat. Sceptique sur la réussite de la culture de cette orchidée vivace et rustique, j’ai eu la surprise de la voir pousser à vue d’oeil et la voici déjà avec de gros boutons floraux.

Potée de Cypripedium 'Macra White' avec un gros bouton floral sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Je n’ai même pas eu le temps de la transplanter pour l’installer à sa place définitive que je n’ai pas encore déterminée pour tout dire. Cela devient urgent si je ne veux pas perturber la floraison qui s’annonce prochaine.

À suivre !

avr 172015
 

Deux fleurs sur Paphiopedilum 'Pinocchio', Paris 19e (75)
Les fleurs se suivent avec Paphiopedilum ‘Pinocchio’, l’une s’ouvrant quand l’autre se fane, la floraison se prolongeant ainsi pendant des mois. Mais cette fois-ci, ma potée d’orchidée m’a gratifié de deux fleurs simultanément tout en préparant la venue d’autres fleurs déjà, des nouveaux boutons floraux s’étant déjà formés pour prendre la relève.

Je l’ai déjà dit, mais je ne le répéterai jamais assez, cette orchidée est décidément très facile à cultiver et incroyablement florifère. Une valeur sûre !

avr 132015
 

Rond potager Tokyo de Grosfillex
Alors que la mode est au carré potager, Grosfillex, le spécialiste de l’espace à vivre indoor-outdoor depuis 60 ans, se démarque en optant pour le format rond, esthétique et pratique. On peut ainsi faire pousser ses tomates cerises et ses herbes aromatiques chez soi, sur son balcon ou sa terrasse avec chic !

Rond potager Tokyo de Grosfillex

Le Rond potager de la collection Tokyo est un véritable petit potager hors sol et sur pied, posé sur un socle métallique tendance qui donne à l’ensemble un style unique.

Continue reading »

avr 072015
 

Begonia chuyunshanensis, Bégoniacées, sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Début mars, je vous parlais de mon pied de Begonia chuyunshanensis qui avait passé son premier hiver sur mon balcon sans perdre son feuillage, avec la protection d’un voile d’hivernage quand même. En dégageant sa jardinière hier, j’ai remarqué de nombreuses pousses qui sortent de terre à la base des tiges du bégonia.

Nouvelles pousses de mon Begonia chuyunshanensis, Bégoniacées, sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Le printemps frais n’est décidément pas un handicap pour ce bégonia robuste qui montre déjà les premiers signes d’une reprise de végétation alors que mes Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’ et mon Hibiscus coccineus sont toujours endormis.

Nouvelles pousses de mon Begonia chuyunshanensis, Bégoniacées, sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Et il y a de nombreuses pousses tout autour de la touffe. Je n’ai pas encore apporté du compost et des engrais organiques dans cette jardinière très plantée. Mais il va falloir que je le fasse sans trop tarder, car le retour de la douceur devrait encore accentuer la repousse.