mai 032013
 

Caladium 'Miss Muffet', Aracées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)

Après un repos complet de quelques mois l’hiver dernier, mon pied de caladium ‘Miss Muffet’ est reparti vigoureusement et m’a donné deux immenses feuilles hautes perchées. Croissance XXL !

Caladium 'Miss Muffet', Aracées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)

Et un bouton de fleur s’est formé à la base des deux grands pétioles des feuilles.

Continue reading »

mai 022013
 

Potée d'Heucherella 'Sweet Tea' en suspension sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Comme mon pied de Tiarella, mon plant d’Heucherella ‘Sweet Tea’ a renouvelé complètement son feuillage et déploie de larges feuilles aux couleurs automnales chaudes. Et déjà de nombreuses hampes florales, promesses d’une belle floraison.

Nervures pourpres, limbe foliaire orange cuivré à vert bronze, ce croisement entre Heuchera villosa et un Tiarella est une belle réussite. C’est une plante qui fait beaucoup d’effet en pot, sur un balcon ou une terrasse pas trop ensoleillés.

mai 022013
 

Potée de trèfle d'ornement en suspension sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Dès que je l’ai acheté, je vous ai montré ce pied de trèfle d’ornement au joli feuillage vert, pourpre et argent. Depuis, je l’ai installé dans une suspension contre la rambarde de mon balcon. Mais à peine mis en place, il a suscité l’intérêt du couple de pigeons ramiers qui vit dans la rue. Et figurez-vous que ces gros oiseaux viennent se goberger des belles feuilles !

Potée de trèfle d'ornement en suspension sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Un si beau trèfle !

Quand j’ai vu pour la première fois un de ces pigeons près de la potée, j’ai cru qu’il venait pour y faire son nid et je voyais déjà le trèfle complètement aplati sous le poids de l’imposant volatile. Mais quelques jours après, j’ai revu ce pigeon en plein larcin, en train d’arracher les feuilles une par une pour les manger… L’animal coupe juste les feuilles, laissant le pétiole.

J’ai bien sûr chassé l’intrus en sortant comme une furie sur mon balcon. Mais je ne suis pas à longueur de journée derrière ma fenêtre pour surveiller mon pied de trèfle. Si cela continue, je vais être obligé de piquer des petits tuteurs pointus pour transformer la potée en hérisson, de telle façon que le feuillage de mon trèfle devienne inaccessible.

mai 022013
 

Viola cornuta sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Indifférentes au printemps qui s’installe lentement, les violettes cornues plantées l’automne et l’hiver dernier se couvrent de plus en plus de petites fleurs qui ne cessent de se renouveler. Voici un trio adorable photographié sur mon balcon parisien.

Je ne regrette pas d’avoir planté ces violettes cornues ici et là dans les espaces libres de mes potées et jardinières, car ce sont pour l’instant les seules fleurs. Et comme la végétation est lente à s’installer, j’en profite au maximum.

avr 302013
 

Pavonia 'Miskii' (Malvacées), Pépinière Fleurs du Sud, Journées des Plantes de Courson, Printemps 2012, Domaine de Courson, Courson-Monteloup (Essonne)

Malgré l’hiver tardif et prolongé, je n’ai pratiquement pas eu de perte de plantes sur mon balcon. Toutes les plantes frileuses qui avaient été protégées avant l’arrivée du froid ont bien survécu et montrent des signes de reprise, notamment mes quatre fleurs de la famille des Malvacées : Pavonia, Abutilon, Sphaeralcea et Alcathea.

Abutilon megapotamicum 'Ines', Pépinière Fleurs du Sud, Journées des Plantes de Courson, Printemps 2012, Domaine de Courson, Courson-Monteloup (Essonne)

Trois d’entre elles ayant été installées très tardivement en fin d’été et début d’automne, je craignais le pire car les plantes n’avaient pas eu le temps de bien reprendre avant l’arrivée des gelées. Mais tout s’est bien passé !

Continue reading »

avr 292013
 

Potée de lis arbustifs 'Polar Star' et de campanule naine sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Installés fin mars seulement, mes bulbes de lis géants sont vite sortis de terre pour donner des tiges feuillées déjà vigoureuses à peine un mois après leur rempotage alors même que le thermomètre ne cesse de monter et descendre avec de longues périodes de temps frais guère favorables au départ de la végétation.

Je ne peux pas en dire autant de mes bulbes de Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’ qui dorment toujours. Même les hostas peinent à repartir, quelques pousses sortant péniblement de terre. Et les sceaux de Salomon restent petits alors que l’année dernière à cette époque, ils étaient largement épanouis et fleuris. Il faudrait vraiment un peu plus de chaleur maintenant, sans tomber dans des températures élevées. Juste la normale, ce serait déjà très bien.