mar 122013
 

Portrait d’André Le Nôtre par Carlo Maratta, vers 1680

Il y a quatre cents ans jour pour jour naissait le célèbre dessinateur de jardins et jardinier André Le Nôtre.

Quatre siècles après sa naissance, de nombreuses villes et en particulier Versailles, vont commémorer celui qui inventa, à partir de 1661, à Vaux le Vicomte puis à Versailles, aux Tuileries et dans bien d’autres lieux, le jardin classique français ; un modèle qui s’exporta à la fin du XVIIème siècle et au XVIIIème partout en Europe et inspira de nombreuses villes dans le monde comme Washington ou Saint-Pétersbourg.
La célébration des 400 ans d’André Le Nôtre est ainsi l’occasion de s’interroger sur les jardins et le paysage au XXIème siècle. Illustre jardinier français, auteur d’œuvres monumentales classées aujourd’hui dans notre patrimoine historique, André Le Nôtre reste une source d’inspiration pour toute une profession, de l’horticulture au paysage. Chacun s’y réfère avec sa propre culture, technique horticole, paysagère, artistique. Le Nôtre était à la fois jardinier, ingénieur, artiste, urbaniste, aménageur du territoire. Finalement assez proche de la diversité des métiers du paysage aujourd’hui, traitant toutes les échelles de l’aménagement – du jardin au territoire – et mobilisant une multitude de savoirs et de savoir-faire.

Quelques dates concernant André Le Nôtre

  • Naissance le 12 mars 1613
  • En 1635, Le Nôtre devient premier jardinier de Gaston de France, frère du roi Louis XIII, qui lui confie ses jardins de Saint-Cloud et du Luxembourg.
  • En 1637, il est nommé jardinier en chef des Tuileries.
  • En 1638, il devient premier jardinier du Luxembourg.
  • En 1645, André Le Nôtre est nommé « dessinateur des plants et parterres » de tous les jardins du roi. Il reste le jardinier de Louis XIV de 1645 à 1700.
  • En 1648, il devient directeur du Luxembourg.
  • Le Nôtre est engagé en 1652 par Fouquet, pour l’aménagement de son domaine de Vaux-le-Vicomte. Il y travaille jusqu’à la disgrâce du surintendant des finances en 1661.
  • En 1666, Colbert charge Le Nôtre d’embellir le jardin des Tuileries.
  • Entre 1670 et 1683, il travaille au remaniement des jardins du château de Sceaux, propriété de Colbert.
  • En 1675, André Le Nôtre est anobli par Louis XIV.
  • « Souvenez-vous de tout ce que vous avez vu de jardins en France, Versailles, Fontainebleau, Vaux-le-Vicomte, et les Tuileries, et surtout Chantilly » écrivit André Le Nôtre au comte de Portland le 11 juillet 1698.
  • Mort le 15 septembre 1700.

Doodle de Google à l'occasion du 400ème anniversaire de la naissance d'André Le Nôtre, le 12 mars 2013

Vous l’avez peut-être remarqué, mais le doodle affiché par Google sur sa page de recherche représente un jardin à la Française et si vous cliquez dessus, vous arrivez sur la page de recherche concernant André Le Nôtre.

jan 162013
 

Le Corps blanc de Jérôme Mesnager dans le Jardin éco-poétique de Camille They et du Collectif Le 16 bis, Saint Ouen (93)

Aujourd’hui 16 janvier 2013, Jérôme Mesnager fête les 30 ans de sa création, le Corps blanc.

Le 16 janvier 1983, Jérôme Mesnager invente l’Homme en blanc, « un symbole de lumière, de force et de paix ».
Le premier corps blanc apparaît sur l’un des murs de la Petite Ceinture dans le cadre d’une journée Zig-Zag. Dès le lendemain, de cette journée, Jérôme Mesnager décide d’envahir les rues de Paris. Cette silhouette blanche, Jérôme Mesnager l’a reproduite à travers le monde entier, des murs de Paris à la muraille de Chine.
Celui que j’ai pris en photo a été réalisé en juin l’année dernière dans le jardin éco-poétique de Camille They et du Collectif Le 16 bis, à Saint Ouen (93).
jan 052013
 

Vasque aux angelots, Domaine de Versailles (Yvelines) en automne

À l’occasion du 400e anniversaire de sa naissance, le château de Versailles rend hommage tout au long de l’année 2013 au jardinier de Louis XIV, architecte, paysagiste exceptionnel, mais aussi collectionneur d’art averti, ami et confident du roi dont l’esthétique continue d’inspirer les créateurs du monde entier. Restaurations, expositions et spectacles mettront à l’honneur le génie de Le Nôtre et les jardins de Versailles, son chef-d’œuvre.

Le programme de l’année

Des restaurations, une création, un patrimoine retrouvé
Le bassin et les parterres de Latone, janvier 2013 à avril 2014
Fontainiers, jardiniers, sculpteurs, doreurs… sont mobilisés pour la restauration de la pièce maîtresse du parc. Au centre de la Grande Perspective, le promeneur découvrira les secrets de l’hydraulique, l’art de la taille des topiaires, les gestes et savoir-faire des restaurateurs. Un chantier unique que permet le soutien de la Fondation Philantropia.

Le bosquet du théâtre d’eau, janvier 2013 à avril 2014
Le paysagiste Louis Benech et l’artiste Jean-Michel Othoniel sont invités à réinterpréter le bosquet du Théâtre d’Eau détruit en 1775. Troubles perspectifs, récurrences de rythmes, cette évocation du travail de Le Nôtre donnera repères et dimensions au bosquet disparu qui sera désormais ouvert en permanence. Le visiteur s’engagera dans une promenade dansante ponctuée de haltes à l’ombre de chênes verts, avant d’atteindre une grande clairière de lumière et d’eau.

Le Bassin des Enfants dorés, janvier 2013 à avril 2014
À la croisée des allées du Jardin et à la lisière du Théâtre d’Eau, les huit chérubins de Jules Hardouin-Mansart retrouveront leur jeunesse dorée.

Le retour de deux sculptures monumentales
Persée et Andromède et Milon de Crotone, chefs-d’œuvre de Pierre Puget, reviennent à leur emplacement d’origine, encadrer l’entrée du Tapis Vert. Des moulages, restitués d’après les originaux du Louvre, redonneront ainsi à la perspective des jardins une teinte baroque.

Parterres et perspectives royales
Les jardiniers de Versailles, poursuivant leur travail de reconstitution des tracés dessinés par Le Nôtre, s’attacheront en 2013 à rendre leur splendeur aux parterres de Versailles. En partenariat avec la Ville de Versailles, les allées royales des Mortemets retrouveront leur configuration historique et offriront un nouveau circuit de promenade. Continue reading »

déc 122012
 

Logo 850 ans Notre-Dame de Paris 2013

Aujourd’hui mercredi 12 décembre 2012 à 18h, le cardinal André Vingt-Trois présidera l’ouverture du 850ème anniversaire de la cathédrale. Il célébrera la solennité de l’Immaculée Conception, repoussée pour l’occasion, solennité qui est aussi la fête du Chapitre et du Séminaire.

Notre-Dame de Paris, chef-d’œuvre de foi, d’art et d’histoire est la cathédrale de l’archidiocèse catholique de Paris. C’est l’un des symboles les plus connus de la capitale française et le monument le plus visité de France, devant la tour Eiffel. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la cathédrale attire 13 millions de fidèles, pèlerins et visiteurs par an.

Les festivités de ce 850e anniversaire se prolongeront du 12 décembre 2012 au 24 novembre 2013.

Parmi les projets d’envergure, une nouvelle sonnerie dans les tours de la cathédrale composée de huit cloches et d’un nouveau bourdon qui couronneront le grand bourdon Emmanuel, la réfection de l’éclairage intérieur, la restauration du Grand Orgue, une saison musicale exceptionnelle de la maîtrise de la cathédrale alliant patrimoine et création, un congrès scientifique, des expositions, des spectacles monumentaux, des ouvrages publiés et, une nouvelle muséographie des collections du Trésor. Le cœur de cet anniversaire sera la démarche de pèlerinage proposée à tous, qui débutera sur le parvis réaménagé pour cette année.

Le site officiel : www.notredamedeparis2013.com Continue reading »

nov 062012
 

Émission spéciale pour les 10 ans de Silence ça pousse ! France 5

La journée d’anniversaire de Silence, ça pousse ! s’annonce très particulière : aux portes de leur jardin, Noëlle Bréham et Stéphane Marie attendent des invités de marque. Car, pour les 10 ans de l’émission – diffusée le mercredi 7 novembre à 21h25 sur France 5 -, une joyeuse petite bande s’est réunie : Sophie Jovillard, l’infatigable globe-trotteuse d’Échappées belles; Luana Belmondo, la cuisinière italienne de C à vous; Julia Vignali, la nouvelle chef de bande des Maternelles; Laurent Goumarre, le Monsieur Culture d’Entrée libre; Philippe Gaudin, chroniqueur pour C à vous; et Stéphane Thebaut, le présentateur de la Maison France 5.

Il incombe à Sophie Jovillard et Laurent Goumarre la noble mission de planter le cadeau offert par les animateurs : un tulipier de Virginie. Puis, répartis en tandem, ils vont participer à un atelier de jardinage. Au programme : boutures, récoltes de tomates et récupération de graines. Pour le banquet de fête, les préparatifs s’effectuent selon le rituel de la fameuse séquence « Pas de panique ». Toute l’équipe s’active à réaliser le décor champêtre dessiné par Stéphane Marie tandis que Stéphane Thebaut et Luana s’occupent du repas. Enfin le gâteau arrive sur la table et ils vont souffler tous ensemble les bougies et souhaiter à l’émission « bon anniversaire ».