août 262010
 

Au hasard de mes balades dans Paris, j’aime photographier les semis spontanés d’arbres ou d’arbustes qui poussent dans les endroits les plus imprévus ou surprenants. Nombreux sont les semis d’arbres aux papillons et de paulownias. Quelques photos de ces jeunes pousses rencontrées ces derniers temps…

Semis d'arbre en ville

Semis spontané de paulownia à l'entrée du jardin de la place Louis Armstrong, Paris 13e (75), juillet 2010, photo Alain Delavie

Semis d'arbre en ville

Semis spontané de paulownia à l'entrée du jardin de la place Louis Armstrong, Paris 13e (75), juillet 2010, photo Alain Delavie

Déjà grand, le « bébé » ! Impossible dorénavant de fermer le portillon…

Semis d'arbre et d'arbuste en ville

Semis spontanés de buddléia et de paulownia, rue de l'Ourcq, Paris 19e (75), août 2010, photo Alain Delavie

Quelque part dans la rue de l’Ourcq (Paris 19e), encore tous petits, si petits que l’on ne penserait pas qu’ils pourraient devenir gigantesques dans quelques mois seulement, s’ils reçoivent suffisamment d’eau du ciel.

Semis d'arbuste en ville

Semis spontané de buddléia, rue de l'Ourcq, Paris 19e (75), août 2010, photo Alain Delavie

Et oui, ça commence comme cela un buddléia, et puis avec le temps c’est une grosse touffe fleurie qui squatte le passage.

Semis d'arbre en ville

Semis spontané de paulownia, rue de l'Ourcq, Paris 19e (75), août 2010, photo Alain Delavie

Bébé paulownia n’est guère plus menaçant…

Semis d'arbre en ville

Semis spontané de paulownia, rue de l'Ourcq, Paris 19e (75), août 2010, photo Alain Delavie

Niché au pied du mur d’une école et dans le goudron qui recouvre le trottoir… On a connu conditions de culture plus idéales !

Semis d'arbre en ville

Semis spontané de paulownia, rue de l'Ourcq, Paris 19e (75), août 2010, photo Alain Delavie

Béton ou goudron, qu’importe, la nature n’a qu’une envie, pousser et pousser encore.

août 042009
 

En ville, les arbres aux papillons (Buddleia davidii) se ressèment un peu partout. Mais en voici un qui a été se nicher sur une des façades de la cathédrale d’Amiens (80).

Sans une once de terre, il pousse et fleurit…Quand on pense au mal que l’on se donne avec nos plantes dans de belles jardinières remplies de terreau acheté à prix d’or. De l’eau et ça pousse tout seul sur de la pierre !

sept 082008
 

Depuis que j’ai mis en ligne ce blog sur Paris, ses jardins, ses jardiniers(ières), ses plantes et tout ce qui compose mon univers jardin, il me trottait dans la tête l’envie de montrer des exemples de fleurs, d’arbres ou autres plantes qui poussent dans des endroits impensables, comme si la nature cherchait toujours à reprendre ses droits sur la ville et ses habitants.
Ce ne sont pas les exemples qui manquent en parcourant les artères de la capitale et voici le premier d’une longue série j’espère, avec un arbuste ô combien vagabond et colonisateur, fervent pionnier dans les friches urbaines : l’arbre aux papillons (Buddleia davidii).Celui-ci est venu s’agripper entre le rez-de-chaussée et le premier étage d’une maison de la rue Ligner (Paris 20ème).

Agrandir le plan
Juste au-dessus d’un panneau d’interdiction de stationner 😉
Suite au prochain épisode, un de ces jours…

juil 142008
 

Les arbres aux papillons ou buddleias sont couverts d’épis de fleurs, mais déjà les premières graines se sont formées et ne vont plus tarder à se disséminer partout.Cet arbuste d’ornement recherché pour sa croissance facile et rapide ainsi que sa généreuse floraison estivale est une espèce exotique venue de Chine, qui s’est bien acclimatée sur le territoire français, au point de coloniser les jardins un peu abandonnés, les friches urbaines et tous les terrains bien ensoleillés au sol pas trop humide.
Ici à Paris il se montre un peu partout, dans les fissures d’un trottoir, d’un mur ou d’un escalier, sur les toits entre les tuiles, parfois dans les gouttières, sur les voies abandonnées de la petite ceinture ou celles délaissées du réseau ferré, dans les jardins publics et tous les terrains non entretenus suffisamment ensoleillés.Curieusement les variétés horticoles ne s’échappent guère. On trouve toujours le même, avec ses grands épis de petites fleurs violet clair à coeur orange. Un régal pour les papillons et de nombreux insectes, mais une peste quand même à surveiller de près, comme l’ailanthe (en pleine floraison actuellement), un autre arbre exotique envahissant. Cette espèce est répertoriée par l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) dans sa liste des espèces introduites envahissantes.