déc 072013
 

Devenir acteur de la solidarité internationale, une tendance forte des entreprises françaises, dans un contexte économique difficile. Valoriser son entreprise, impliquer ses collaborateurs dans des projets de solidarité, exprimer ses valeurs… autant de bonnes raisons qui ont poussé Minier à s’engager auprès d’Handicap International.

PLV camélia Minier

Minier, un nouveau soutien sur le marché du Végétal
Après le succès du Sac à Sapin de Handicap International, qui a séduit plus de 500 000 familles et a permis à l’association de collecter près de 700 000 €, s’associer à Handicap International est apparu comme une évidence pour Minier. Ainsi, pour les fêtes de fin d’année, Minier reversera 1 € à Handicap International pour chaque camélia porteur de l’offre.
Une initiative, en parfaite cohérence avec les motivations des consommateurs qui, de plus en plus, aiment acheter « utile ». Initiative accueillie avec enthousiasme par Handicap International, comme l’indique Benoît MULLER, Responsable Partenariats pour l’association : « Handicap International est très heureuse et fière de compter Minier parmi ses nouveaux partenaires. Au-delà de l’objectif que nous nous sommes fixés, Minier partage nos valeurs, elle place l’humain au centre de ses préoccupations. C’est aussi pour nous l’occasion de sensibiliser de nouveaux publics à notre cause. »

Potée de camélia MinierUn camélia pour offrir, un camélia pour soi
Minier a fait son premier pas vers Handicap International lors de l’exposition « Artistes du Monde » qui s’est déroulée à l’Orangerie du Sénat à Paris, en juin dernier, en offrant la décoration de ce superbe lieu.
Pour les fêtes de fin d’année, Minier continue avec l’opération « 1 camélia Minier acheté = 1 € reversé à Handicap International ». Chaque plante sera habillée d’un chromo « Joyeuses fêtes » et d’un pot déco rouge. Un camélia pour offrir, un camélia pour soi : une opération plaisir et solidaire à la fois. Dès décembre prochain, Minier invite tous les amateurs de jardin, à se rendre dans les jardineries participantes et soutenir ainsi Handicap International.

oct 312013
 

Étoile du Mexique (Cuphea hyssopifolia) sur mon balcon en automne, Paris 19e (75)
Ce petit arbrisseau (Cuphea hyssopifolia) n’a jamais cessé de pousser et fleurir depuis que je l’ai installé sur mon balcon. La floraison n’est plus aussi abondante qu’au début de l’été, mais elle se remarque quand même.

Étoile du Mexique (Cuphea hyssopifolia) sur mon balcon en automne, Paris 19e (75)
D’adorables petites étoiles blanches aux extrémités des rameaux, qui se renouvellent au fil des jours avec un minimum d’entretien. Hormis des arrosages réguliers, ce cuphéa ne demande pas d’autres soins. Une valeur sûre pour les balcons ou les terrasses !

oct 272013
 

Sphaeralcea 'Newleaze Coral' (Malvacées) sur mon balcon en automne, Paris 19e (75)
Le petit pied acheté l’année dernière en automne est devenu un arbuste de plus d’un mètre de hauteur qui ne cesse de fleurir depuis le début de l’été.

Avec l’Alcathea suffrutescens ‘Park Allée’, c’est la plante qui a le plus fleuri sur mon balcon cette année, jour après jour les fleurs se renouvelant toujours un peu plus haut sur les tiges. La douceur exceptionnelle de ce début d’automne favorise cette floraison prolongée qui devrait durer jusqu’à la Toussaint au moins car on ne nous annonce pas de coup de froid.

oct 242013
 

Hydrangea quercifolia 'Burgundy', pépinière Beverlei, Journées des Plantes automne, Domaine de Courson, Essonne
Je continue ma présentation de beaux feuillages d’automne avec cette fois-ci un splendide hydrangéa à feuilles de chêne repéré sur le stand de la pépinière Beverlei lors des dernières Journées des Plantes de Courson. Une variété qui porte bien son nom, ‘Burgundy’, le feuillage étant d’un pourpre bordeaux intense en automne.

Hydrangea quercifolia 'Burgundy', pépinière Beverlei, Journées des Plantes automne, Domaine de Courson, Essonne
Le revers argenté des larges feuilles et les gros panicules de fleurs blanches et roses s’accordent bien avec le bordeaux du feuillage.
Cet arbuste garde des dimensions modestes (jusqu’à 1,2 m de hauteur et de largeur). Il faut le placer en plein soleil pour obtenir ces coloris aussi intenses.

oct 152013
 

Abutilon à feuillage panaché (Malvacées) dans le parc de Bercy en début d'automne, Paris 12e (75)
Les températures descendent de plus en plus et déjà les premières gelées ont fait leur apparition dans certaines régions françaises. Il faut commencer à mettre à l’abri les plantes vivaces non rustiques sans attendre que le thermomètre frise les 0°C. Les abutilons, notamment ceux à feuillage panaché, doivent rejoindre une serre, une véranda ou une pièce très claire peu chauffée.

Si vous avez installé votre abutilon dans un massif pour la belle saison, il faut le rempoter sans tarder, en choisissant un pot pas trop volumineux, en rapport avec l’importance de la ramure de l’arbuste. Vous pouvez le tailler avant de le rempoter pour limiter son volume, la place étant souvent limitée pour hiverner toutes les frileuses. Dans une maison ou un appartement, ce cousin de l’hibiscus apprécie une exposition très claire, sans soleil direct. Inutile de trop chauffer, une température entre 15 et 18 °C étant largement suffisante. La chaleur dessèche l’atmosphère et pourrait favoriser des attaques d’araignées rouges qui peuvent se révéler fatales à cette belle exotique. Arrosez modérément en laissant le substrat sécher en surface entre deux apports d’eau.