mar 192012
 

Magnolia étoilé (Magnolia stellata) dans le cimetière du Père Lachaise en fin d'hiver, Paris 20e (75)

Un peu partout dans Paris, les magnolias se couvrent de fleurs et offrent une superbe floraison pour l’arrivée du printemps. Mais celle que je préfère, c’est celle du magnolia étoilé (Magnolia stellata), tellement gracieuse et délicate.

Magnolia étoilé (Magnolia stellata) dans le cimetière du Père Lachaise en fin d'hiver, Paris 20e (75)

Une floraison ô combien agréable pour ces derniers jours d’hiver…
Je vous souhaite une excellente semaine, la première du printemps !

mar 172012
 

Camélia, hellébore, magnolia, L'essence du printemps

La Jardinerie de curiosités Taffin (Montmorency, 95) fête l’arrivée de la belle saison avec une ouverture en grâce majeure sur le thème de « l’essence du printemps ». Au programme, la présentation d’une sélection foisonnante piochée parmi les hellébores, les camélias et les magnolias. Trois genres qui magnifient le réveil de la nature. À découvrir jusqu’au 31 mars 2012.

Rois de la sélection, les magnolias caducs, dans la beauté simple de leur floraison sur bois nu pour les plus précoces sont des arbres évocateurs de mystères. L’éclatant spectacle de leurs fleurs amples ou étoilées, aux teintes roses, blanches ou jaunes, provoque chaque année des réactions de fascination. La sélection présentée propose des arbustes solides, élevés en pleine terre, aux floraisons étalées et aux coloris nuancés. Du généreux Magnolia x soulangeana, au très florifère ‘Susan’ bien adapté aux petits jardins tout comme le sublime Magnolia liliflora ‘Nigra’ à la floraison tardive et remontante. Sans oublier l’éblouissement des Magnolia stellata et M. stellata ‘Waterlily’ qui explosent en une constellation étoilée de fleurs.

Est-il besoin d’insister sur le pouvoir du camélia sur notre imaginaire ? Alexandre Dumas et Verdi en ont fait une star, associée pour l’éternité à la délicatesse et à la fragilité. Sa filiation avec le camélia à thé laisse rêveurs. Feuilles brillantes dans l’obscurité de l’hiver, couleur éclatante des fleurs, pelotonnées dans leur rondeur, qui percent sous le froid et – parfois- la neige, elle symbolise la résistance à la morsure hivernale. Un printemps que le camélia annonce et accompagne grâce aux variétés les plus tardives. Fleurs simples, doubles, imbriquées, en forme de pivoine ou d’anémones ? Tout est question de goût. Le coup de cœur : les camélias champêtres aux formes libres, volontiers échevelées, aux fleurs simples et délicates. À planter en pot, en isolé ou en haie.

La proximité de la jardinerie avec le Nord de la France et la Belgique est une chance pour découvrir les fabuleux pépinièristes de vivaces – rustiques et bien adaptées à notre climat- qui produisent avec passion dans cette région. Avant la fête des vivaces du mois de mai, mars met à l’honneur les hellébores. Il faut profiter de la richesse de ces belles de mi-ombre, aux feuillages travaillés et aux coloris sans cesse renouvelés par hybridations. Velours noir, vert amande, rose délicatement violacé, rose vif… La palette de couleurs est un bonheur à travailler pour le jardinier. Une sélection de belles classiques Helleborus niger, H. corsicus, H. foetidus, H. argutifolius, de belles orientales et de plus sophistiquées ‘Candy Love’, ‘Snow Love’, à fleurs doubles…

Jardinerie de curiosités Taffin
Ouvert 7 jours sur 7, de 10h à 19h sauf le lundi de 14h à 19h.
6, rue des Chesneaux,
95160 Montmorency.
Tél. : 01 39 64 57 01 (jardinerie) ou 01 34 12 91 43 (bureaux).
Email : contact@jardins-taffin.com

mar 132012
 

Massif de rosiers et de jacinthes dans le jardin du Palais Royal Paris 1er (75)

La douceur revenue a marqué le temps du renouveau dans les parcs et jardins de Paris et de ses environs. Partout des signes de reprise de végétation se montrent et les rosiers ont déjà de belles pousses. Si vous ne les avez pas encore taillés, il faut le faire sans plus tarder sinon vous allez retarder leur floraison.

Quelques rappels :

  • On ne taille que les rosiers remontants (à floraison répétée pendant toute la belle saison).
  • Les rosiers buissons vigoureux sont taillés à cinq yeux (en partant de la base de chacune des tiges, comptez les cinq premiers bourgeons apparents et coupez au-dessus du cinquième).
  • Les rosiers buissons peu vigoureux voire chétifs sont taillés très courts, à trois yeux.
  • On coupe juste au-dessus d’un bourgeon, sans laisser un bout de tige dépasser.
  • Vous pouvez tenter de bouturer les rameaux coupés.
  • La taille s’effectue avec un sécateur. La lame coupante de ce dernier doit toujours être du côté du rameau laissé sur le rosier. La contre lame plus épaisse est positionnée du côté du fragment de tige enlevé.
  • On désinfecte le sécateur avant de tailler un autre pied de rosier pour éviter toute propagation de maladies.

mar 092012
 

Jeunes pousses d'une pivoine arbustive dans le parc de Bercy en fin d'hiver, Paris 12e (75)

Je ne sais si elles nous annoncent le printemps, mais ces pivoines arbustives sont bien téméraires en ce début du mois de mars. Déjà les premières feuilles et des gros boutons de fleurs alors même que l’hiver n’est toujours pas terminé.

Jeunes pousses d'une pivoine arbustive dans le parc de Bercy en fin d'hiver, Paris 12e (75)

Jeunes pousses d'une pivoine arbustive dans le parc de Bercy en fin d'hiver, Paris 12e (75)

Ces feuilles naissantes sont très élégantes, très graphiques. Jolie couleur pourpre bronze.

Jeunes pousses d'une pivoine arbustive dans le parc de Bercy en fin d'hiver, Paris 12e (75)

Jeunes pousses d'une pivoine arbustive dans le parc de Bercy en fin d'hiver, Paris 12e (75)

Allez courage, le printemps n’est plus très loin…

mar 072012
 

Floraison d'un Hamamelis dans le parc de Bercy en fin d'hiver, Paris 12e (75)

Le froid n’aura pas beaucoup retardé la floraison des hamamélis dans Paris. Ceux du parc de Bercy (Paris 12e) sont actuellement couverts de ces curieuses fleurs arachnoïdes qui enchantent les hivers.

Hamamelis fleuris dans le parc de Bercy en fin d'hiver, Paris 12e (75)

Ces « noisetiers des sorcières » préfèrent un sol acide ou neutre, avec une exposition plutôt ensoleillée. Il faut les installer près d’une allée, d’une terrasse ou de l’entrée de la maison pour profiter à chaque passage du parfum des fleurs aux pétales jaunes très fins et au coeur rouge sombre.

Floraison d'un Hamamelis dans le parc de Bercy en fin d'hiver, Paris 12e (75)

Hamamelis fleuris dans le parc de Bercy en fin d'hiver, Paris 12e (75)

Pour accompagner la belle floraison de ces arbustes, la musique New Age Hamamelis, de l’album Forêts & Sous-bois (Quiétude, musique et sons naturels, Tanga Music, 2008).