août 032008
 

Les althéas (Hibiscus syriacus) sont actuellement en pleine floraison. Ces arbustes d’été fleurissent généreusement sous réserve de quelques soins bien précis :1 – La première chose à veiller est de les installer dans un emplacement très ensoleillé. Surtout pas d’ombre !
2 – Ces arbustes fleurissent sur les nouvelles pousses de l’année. Une taille en fin d’hiver, qui peut être assez sévère, favorise l’apparition de nouveaux rameaux florifères et garde à la plante un port plus ramifié et compact.
3 – Au cours de la belle saison, arrosez dès que le sol sèche en surface. L’althéa est gourmand en eau. Plus il en a, plus il pousse et fleurit.
4 – Les fleurs donnent des fruits remplis de graines. Inutile de les laisser murir, il est préférable de les ôter dès qu’ils se forment si vous voulez une nouvelle floraison abondante.

juil 182008
 

Et oui, les corètes du Japon (Kerria japonica ‘Flore Pleno’) ne fleurissent pas qu’au printemps, mais nous gratifient de nouvelles fleurs tout au long de l’été.
Je vous avais déjà montré quelques fleurs apparues au début du mois, mais maintenant que nous sommes en plein mois de juillet, les pompons dorés sont de plus en plus nombreux.
Et il y en a encore beaucoup à venir. Un arbuste tout simple, mais je ne m’en lasse pas. Et si facile, robuste… Mon pied planté tout petit en fin d’hiver est maintenant dans un gros pot (environ 40 cm de diamètre), avec un terreau enrichi de guano de chauve-souris et d’un engrais organique pour tomates. Que du bio ! Et quel bio résultat 😉

juil 142008
 

Les arbres aux papillons ou buddleias sont couverts d’épis de fleurs, mais déjà les premières graines se sont formées et ne vont plus tarder à se disséminer partout.Cet arbuste d’ornement recherché pour sa croissance facile et rapide ainsi que sa généreuse floraison estivale est une espèce exotique venue de Chine, qui s’est bien acclimatée sur le territoire français, au point de coloniser les jardins un peu abandonnés, les friches urbaines et tous les terrains bien ensoleillés au sol pas trop humide.
Ici à Paris il se montre un peu partout, dans les fissures d’un trottoir, d’un mur ou d’un escalier, sur les toits entre les tuiles, parfois dans les gouttières, sur les voies abandonnées de la petite ceinture ou celles délaissées du réseau ferré, dans les jardins publics et tous les terrains non entretenus suffisamment ensoleillés.Curieusement les variétés horticoles ne s’échappent guère. On trouve toujours le même, avec ses grands épis de petites fleurs violet clair à coeur orange. Un régal pour les papillons et de nombreux insectes, mais une peste quand même à surveiller de près, comme l’ailanthe (en pleine floraison actuellement), un autre arbre exotique envahissant. Cette espèce est répertoriée par l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) dans sa liste des espèces introduites envahissantes.

avr 222008
 

Rencontre avec la première rose de l’année, une première rose enfin en ce printemps décidément trop frais et maussade dans la capitale et l’Île-de-France. Ce n’était pas la plus belle des roses, la fleur était petite et chiffonnée, les couleurs accentuées par les températures froides. Mais c’est un évènement qui annonce bien d’autres floraisons et peut-être les beaux jours, tant attendus.

Cette fleur solitaire s’est dévoilée le long du canal Saint-Martin (Paris 10ème)… Mais il y en a aussi dans la superbe roseraie de Bagatelle.