sept 042014
 

Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Aster, c’est étoile en grec. Avec cette variété à floraison estivale généreuse et prolongée, ce sont des bouquets, des gerbes, des brassées d’étoiles qui se renouvellent sans cesse.

Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' sur mon balcon en été, Paris 19e (75) Continue reading »

juin 082014
 

Première fleur de l'Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
À peine le mois de juin a-t-il débuté que mes asters d’été se sont mis à fleurir, devançant la saison estivale de quelques semaines.

Première fleur de l'Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75) Continue reading »

nov 102010
 

Les feuilles tombent de plus en plus, les floraisons se font de plus en plus rares. Mais j’ai encore quelques plantes vivaces qui assurent le fleurissement en arrière-saison.

Plante vivace à floraison automnale

Rabdosia longituba sur mon balcon en automne, novembre 2010, photo Alain Delavie

Je vous ai déjà parlé de mon radbosia. Une plante vivace robuste et rustique, à floraison tardive, d’un bleu ciel qui va à ravir avec le jaune des feuillages environnants.

Plante vivace à floraison automnale

Aster 'Beauté du Nord' sur mon balcon en automne, novembre 2010, photo Alain Delavie

L’aster ‘Beauté du Nord’ semble décidément très florifère. Je suis impatient de le voir quand il aura pris un peu plus d’ampleur l’année prochaine…

Plante vivace à floraison automnale

Variété d'Aster x frikartii à port compact sur mon balcon en automne, novembre 2010, photo Alain Delavie

Superbe aster x frikartii, non ? Mais je n’ai pas son petit nom, tout ce que je sais c’est qu’il provient de la pépinière Domaine de la Source (80 Saint-Riquier) et que c’est une variété à port plus compact et droit que les autres asters x frikartii. Je ne lui ai pas encore trouvé sa place définitive, mais ce sera bien en vue, bien à ma vue !!!

À ces vivaces tardives, il faut ajouter bien sûr le bégonia ‘Dragon Wing’, toujours aussi fleuri.

C’est quand même bien agréable ces dernières fleurettes… Entre les premières fleurs du Sarcococca en février et ces dernières mises à fleurs, j’ai pratiquement dix mois de floraison sur mon balcon. Onze même avec l’hellébore ‘Josef Lemper’ si elle refleurit comme prévu en janvier. Sympa !

sept 032010
 

Au cours de l’été, j’ai vu pointer une fleur, puis deux, puis trois… Des belles marguerites bleu lavande d’une grande finesse, sans cesse renouvelées, de plus en plus nombreuses et toujours aussi radieuses et éclatantes avec leur coeur doré. Pour sa première année en pot, mon Aster x frikartii ‘Wunder von Stäfa’ ne démérite pas, bien au contraire, il rayonne !

Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' sur mon balcon en fin d'été, septembre 2010, photo Alain Delavie

Heureusement les fleurs sont grandes et se remarquent de loin, car mon pied installé dans une grosse potée près de l’Hibiscus coccineus a poussé vers la lumière et le soleil, donc à l’extérieur du balcon, en se mêlant à mon pied de gaura blanc. Vertige assuré quand on se penche pour l’admirer.

Plantes vivaces à floraison estivale

Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' et Gaura 'Karalee White' sur mon balcon en fin d'été, septembre 2010, photo Alain Delavie

J’aperçois les fleurs en me penchant à la rambarde du balcon, mais ce sont surtout les voisins d’en face qui peuvent en profiter pleinement.

Plantes vivaces à floraison estivale

Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' et Gaura 'Karalee White' sur mon balcon en fin d'été, septembre 2010, photo Alain Delavie

Plus l’été s’avance, plus le nombre de fleurs augmente et il y a encore beaucoup de boutons. Tant mieux, j’aurai une fin d’été abondamment fleurie, surtout que mes pieds de Strobilanthes rankanensis et de Rabdosia longituba se couvrent peu à peu de boutons. D’autres belles floraisons en perspective !

Cette variété d’aster d’été et d’automne résulte d’un croisement entre un Aster amellus et un Aster thomsonii. Il ressemble comme deux gouttes d’eau à Aster x frikartii ‘Monch’, mais le coloris est un peu plus clair pour les connaisseurs. La plante peut atteindre jusqu’à 80 cm de hauteur, avec un port toujours impeccable, le plus souvent en boule quand elle reçoit du soleil de tous les côtés. Pas besoin de tuteurage, les tiges sont solides.

Jamais de maladie sur cet aster insensible au terrible blanc (oïdium), maladie cryptogamique si fréquente sur de nombreuses autres variétés d’aster.

Le saviez-vous ?
Carl Ludwig Frikart (1879 – 1964) a marqué son époque (1918) et les jardins avec ses asters d’été, les Asters x frikartii, avec notamment les variétés ‘Wunder von Stäfa’, ‘Mönch’ et ‘Jungfrau’ qui ont reçu de l’Aster amellus une bonne résistance à la sécheresse. Ces asters ont reçu un grand appui depuis l’Angleterre et ont contribué au succès de ce pépiniériste suisse. Leur succès continue depuis…