déc 202012
 

Aster x frikartii 'Mönch' sur mon balcon en fin d'automne, Paris 19e (75)

Cette floraison tardive est bien agréable ! Un de mes pieds d’Aster x frikartii ‘Mönch’, pourtant acheté en début d’automne, s’est vite remis à fleurir après avoir été repiqué dans une de mes grandes jardinières sur mon balcon. D’abord fleur d’été, puis fleur d’automne et bientôt fleur d’hiver. Quelle générosité exceptionnelle !

Les prévisions météorologiques ne prévoient pas de coup de froid sur Paris dans les jours qui viennent. Le temps devrait être plutôt humide et gris, pas de gelée intramuros. Cet aster devrait donc continuer à fleurir pour le solstice d’hiver. Et aussi pour la fin du monde qui se rapproche de plus en plus. Sera-t-il l’aster fleuri du premier jour après le jour fatidique ? À suivre !

nov 102012
 

Chrysanthème à grosses fleurs bien épanouies, cimetière du Montparnasse en automne, Paris 15e (75)

Impeccables pour la Toussaint, les chrysanthèmes malmenés par les intempéries et souvent vite oubliés perdent vite de leur superbe. Mais parfois un peu plus de négligé dans leur tenue leur donne un autre charme…

Chrysanthème à grosses fleurs bien épanouies, cimetière du Montparnasse en automne, Paris 15e (75)

J’aime beaucoup le contraste des coloris entre l’intérieur et l’extérieur des « pétales » (en fait des ligules) qui composent les têtes de ce chrysanthème à grosses fleurs.

nov 042012
 

Chrysanthème à grosses fleurs, cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75)

Entre marguerite géante ou oeuf sur le plat, j’ai choisi la deuxième appellation qui colle très bien je trouve à ce chrysanthème à grosses fleurs.

Chrysanthème à grosses fleurs, cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75)

Chrysanthème à grosses fleurs, cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75)

Ne me demandez pas son nom, je l’ignore. Les potées fleuries proposées à la Toussaint ont rarement une étiquette avec la dénomination de la variété, malheureusement…

oct 282012
 

Eupatoire rugueuse (Ageratina altissima) en automne dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)

Depuis quelques années, la variété au feuillage pourpre (Ageratina altissima ‘Chocolate’) a pris le devant de la scène sur les étals et dans les jardins, reléguant l’espèce type dans un quasi oubli. Dommage, car les deux méritent une place dans nos massifs où elles apportent une floraison tardive abondante, très appréciée par les insectes butineurs.

Eupatoire rugueuse (Ageratina altissima) en automne dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)

Ageratina altissima diffère de la variété ‘Chocolate’ par un feuillage et des tiges entièrement vertes. Les feuilles ressemblent à celles de l’ortie, sans être piquantes toutefois. La touffe a d’abord un port dressé, mais quand la floraison bat son plein, la lourdeur des bouquets floraux fait souvent courber les tiges trop fines pour bien se tenir toutes seules. C’est un peu le défaut de cette belle plante vivace, robuste par ailleurs. Il faut aussi l’installer dans un sol riche qui reste frais pendant la belle saison. La culture est possible dans un grand bac, mais prévoyez des séances d’arrosage à répétition, presque quotidiennement aux heures les plus chaudes de l’été.

Continue reading »

sept 152012
 

Rudbeckia, décorations florales estivales, square Henri Collet, Paris 16e (75)

Parés d’une large palette de couleurs chaudes et parfois éclatantes, les rudbeckias dressent leurs larges marguerites tout au long de l’été. Ces fleurs sont souvent choisies pour décorer les massifs et les plates-bandes des parcs et jardins de ville. Voici quelques photos collectées pendant l’été à Paris.

sept 122012
 

Tapis de sanvitalias dans le Jardin des Plantes (Muséum national d'Histoire Naturelle), Paris 5e (75)

Cultivée le plus souvent comme une fleur annuelle, Sanvitalia procumbens forme un joli coussin aplati parsemé d’une multitude de petits soleils jaunes à coeur brun. Comme son cousin l’immense tournesol, autre plante de la famille des Astéracées, cette petite fleur d’été couvrante apprécie un emplacement chaud et ensoleillé, avec un sol restant frais pendant la belle saison.

Tapis de sanvitalias dans le Jardin des Plantes (Muséum national d'Histoire Naturelle), Paris 5e (75)

Dans les régions où il ne gèle pas, Sanvitalia procumbens est vivace. Si vous disposez d’une serre ou d’une véranda peu chauffées en hiver, vous pouvez l’y conserver sans problème, en veillant à ne pas trop l’arroser (sans mouiller les fleurs et le feuillage).

Différentes variétés sont proposées, à fleurs jaunes ou orange. Le coeur peut-être marron noir, jaune vert ou jaune d’or.