mar 162012
 

Jeunes pousses d'un bambou sacré (Nandina domestica) dans le square de la Tour Saint-Jacques en fin d'hiver, Paris 4e (75)

La vague de froid de février dernier a beaucoup malmené ces arbustes à feuillage persistant. Certains ont eu leurs feuilles grillées, mais leur rusticité a été suffisante pour résister aux gelées les plus fortes. Avec la douceur qui s’est installée, les bambous sacrés (Nandina domestica) repartent, offrant des nouvelles pousses teintées de corail, de rose, de cuivre et de pourpre.

Jeunes pousses d'un bambou sacré (Nandina domestica) dans le square de la Tour Saint-Jacques en fin d'hiver, Paris 4e (75)

Le pied que j’ai installé sur mon balcon a presque entièrement perdu son feuillage, à quelques feuilles près. Il n’est pas mort, mais il n’est pas encore reparti comme les arbustes photographiés dans le square de la Tour Saint-Jacques (Paris 4e).

oct 172011
 

Bambou sacré (Nandina domestica) dans le square Saint-Jacques, Paris 4e (75)

Les feux de l’automne embrasent peu à peu les bambous sacrés (Nandina domestica) de la capitale. Certains arbustes du square de la Tour Saint-Jacques (Paris 4e) arborent des couleurs roses inouïes, j’adore !

juil 272011
 

Après avoir fleuri, mon petit pied de bambou sacré (Nandina domestica ‘Gulf Stream’) s’est remis à pousser, produisant un beau panache de jeunes pousses rouge intense. Superbe !

Jeunes pousses pourpre bronze du Nandina domestica 'Gulf Stream' en été sur mon balcon

Jeunes pousses pourpre bronze du Nandina domestica 'Gulf Stream' en été sur mon balcon, juillet 2011, photo Alain Delavie

Ce mélange de cuivre, de bronze et de pourpre apporte un nouvel attrait décoratif à ce petit arbuste au feuillage très fin. La pousse printanière était déjà bien colorée, mais je trouve cette nouvelle production de tiges et de feuilles beaucoup plus haute en couleur. Terriblement exotique !

avr 302011
 

Pour son deuxième printemps sur mon balcon, mon petit pied de bambou sacré (Nandina domestica ‘Gulf Stream’) donne plusieurs étages de nouvelles pousses pourpre foncé et aussi de beaux panicules de boutons floraux, aussi colorées que le nouveau feuillage.

Bambou sacré (Nandina domestica 'Gulf Stream')

Jeunes pousses et boutons floraux sur mon bambou sacré (Nandina domestica 'Gulf Stream'), avril 2011, photo Alain Delavie

Cette variété a un feuillage très fin, tout en transparence. L’arbuste pousse bien, résiste à des arrosages parfois insuffisants, au gel, mais il n’aime pas la concurrence. La base est dégarnie et elle ne s’étoffe pas pour l’instant, certainement parce que j’ai planté des végétaux tout autour. En observant d’autres bambous sacrés, j’ai l’impression que c’est une tendance générale dans l’espèce qui sans supporter le soleil brulant a quand même besoin d’une exposition très claire pour bien pousser. Quand un arbuste est placé à côté, les nouvelles pousses n’apparaissent que de l’autre, là où la lumière est forte.

avr 102011
 

Encore couverts de grosses grappes de baies rutilantes, les bambous sacrés (Nandina domestica) parisiens s’empourprent au printemps avec l’apparition de leurs nouvelles pousses rougeoyantes.

Arbuste à feuillage persistant : Nandina domestica

Jeunes pousses rougeoyantes sur un bambou sacré (Nandina domestica), square de la Tour Saint-Jacques, Paris 4e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

Avec un rayon de soleil, la couleur pourpre des jeunes pousses devient plus flamboyante. Joli spectacle !

Arbuste à feuillage persistant : Nandina domestica

Jeunes pousses rougeoyantes sur un bambou sacré (Nandina domestica), square de la Tour Saint-Jacques, Paris 4e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

Ce petit arbuste est décidément intéressant à longueur d’année avec son feuillage élégant et persistant, ses jeunes pousses pourpres, sa floraison crème et ses lourdes grappes de fruits vivement colorés à maturité. Moi, je l’adore !

jan 242011
 

Je vous ai déjà souvent parlé des bambous sacrés (Nandina domestica), mais je ne me lasse pas d’admirer et de photographier ces petits arbustes qui se font remarquer en ce moment avec leurs énormes grappes de baies rouge vif, un rouge qui prend des nuances de plus en plus intenses au fur et à mesure que l’hiver s’avance.

Arbuste à feuillage persistant et fruits décoratifs

Massif de bambous sacrés (Nandina domestica), allée du Professeur Jean Bernard, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

De loin on repère immédiatement les masses de fruits rouge vif qui apportent des touches de couleur vive dans une profusion de feuillages.

Arbuste à feuillage persistant et fruits décoratifs

Massif de bambous sacrés (Nandina domestica), allée du Professeur Jean Bernard, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Arbuste à feuillage persistant et fruits décoratifs

Massif de bambous sacrés (Nandina domestica), allée du Professeur Jean Bernard, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

L’hiver est déjà bien avancé et pourtant les oiseaux ne touchent pas à ces baies, alors qu’ils ont dévoré celles des pyracanthas et des sarcococcas, un peu moins celles des cotoneasters.

Arbuste à feuillage persistant et fruits décoratifs

Massif de bambous sacrés (Nandina domestica), allée du Professeur Jean Bernard, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Feuillage élégant et persistant, port gracieux, dimensions réduites et fruits décoratifs, beaucoup d’atouts pour ces arbustes qui se cultivent facilement et supportent bien la pollution urbaine de même que le manque de soleil, fréquent dans les cours et les rues parisiennes.