sept 282009
 

Les nuits sont fraîches, mais les journées chaudes et très ensoleillées de ces derniers jours prolongent les floraisons de l’été et dopent celles de l’automne quand l’eau ne manque pas. L’arrière-saison s’annonce bien fleurie !

Profusion aérienne du Strobilanthes rankanensis.

Dernières fleurs des hibiscus (Hibiscus coccineus, H. coccineus ‘Alba’ et H. ‘Fireball’), avec des fleurs de plus en plus hautes, maintenant à l’extrémité des tiges.

Charmante floraison du petit Begonia sutherlandii (alias B. ‘Papaya’), maintenant en compagnie de petites violas cornutas tricolores.

Passez une bonne semaine, sous le soleil et dans les fleurs !!!

juil 062009
 

Week-end laborieux pour planter tous les jeunes plants de bégonias récupérés la semaine précédente. Il a fallu cogité un peu beaucoup pour trouver une place à chacun, mais à une exception près, tous mes bégonias sont maintenant à leur place définitive !

Rempotages longs, pénibles et salissants, mais quel plaisir de ne plus avoir un grand nombre de petits pots à arroser… Et puis maintenant, je peux en profiter vraiment de ces beaux bégonias, car ils sont tous bien visibles. Certains seront davantage visibles depuis la rue. Petit tour de balcon pour vous montrer les nouvelles potées ou celles qui ont été modifiées.

D’un côté du balcon (le plus au Nord), 4 potées ou suspensions remplies de bégonias…Potée composée d’un bégonia Romance et d’une vergerette (Erigeron karvinskianus).Potée de bégonia Flamboyant à gauche (en vente chez Globe Planter), suspension demi lune avec un bégonia Bellfire, un chlorophytum et un bégonia Bonfire.

De l’autre côté du balcon, à l’autre extrêmité, j’ai remplacé la vergerette dans mon pot Corsica Flower Bridge par un bégonia Elegans.

Tout au bout du balcon, le sedum a été remplacé par un bégonia Bellfire et un bégonia Bonfire dans la suspension demi lune. Au passage, la première fleur des bégonias Fragrance ‘Apple Blossom’ va s’ouvrir (en bas à gauche sur la photo).

Et j’ai finalement installé mon petit pied de bégonia Papaya (= Begonia sutherlandii) au pied de mon Impatiens tinctoria. Le pot du bégonia était trop petit, il a failli périr de soif plus d’une fois. Il va maintenant pouvoir garnir le pied de cette impatiens délicate, qui a souffert de quelques coups de soif aussi. Une pénible, elle perd ses feuilles quand elle a trop d’eau et quand elle en manque…

Il me reste un pied de bégonia, Begonia Devotion, à rempoter et installer. Il semble moins vigoureux que les autres, le temps de trouver son nouveau pot et hop, le balcon sera cette fois-ci définitivement au complet.

Et mille mercis à Thierry, Delphine, Jean et Valérie pour ces merveilles !

juin 092009
 

Vous trouvez en ce moment dans les jardineries des petites potées d’un bégonia à fleurs orange, baptisé Begonia Papaya. En fait, l’appelation commerciale d’une espèce sud-africaine, Begonia sutherlandii.

Quel que soit son nom sur l’étiquette, ce petit bégonia à fleurs simples orange plus ou moins vif compose des potées charmantes, fleuries pendant toute la belle saison. Il faut l’installer à mi ombre comme la plupart des bégonias, l’exposition idéale étant le soleil du matin puis une ombre claire à partir de 11 heures. Begonia sutherlandii est sensible à l’oïdium, il faut donc éviter de mouiller le feuillage au moment de l’arrosage.Cette espèce forme des tubercules, le feuillage disparaissant complètement pendant la mauvaise saison. En fin d’été, cette plante forme aussi des petites bulbilles à la base des pétioles des feuilles, petites bulbilles qui peuvent être conservées à l’abri du gel pour être replantées dès le retour des beaux jours. L’hivernage est délicat, la souche de ce bégonia étant sensible aussi bien à l’humidité qu’à la sécheresse excessive.