avr 012015
 

Dans le cadre du bicentenaire Vilmorin, la Ville de Verrières-le-Buisson a souhaité valoriser le travail effectué par la société Vilmorin sur le blé avec la mise en place de 3 actions : une exposition « Les Vilmorin, créateurs de blé »; une conférence « La saga du blé »; un champ de blé recrée dans la ville.

Exposition Les Vilmorin, créateurs de blé, Verrières-le-Buisson (91)Exposition Les Vilmorin, créateurs de blé du 3 au 25 avril 2015
Actuellement, le blé fait partie de notre alimentation de base pour une bonne partie de la population mondiale. Pourtant, cette céréale date du Néolithique où elle était cultivée dans le Croissant fertile (régions de la Mésopotamie et du Levant). Elle a subi de nombreuses modifications pour arriver jusqu’à nous. Parmi celles-ci, la société Vilmorin a joué un rôle important. En effet, Louis de Vilmorin a ouvert la voie à l’amélioration génétique moderne du blé grâce à ses travaux sur la généalogie des végétaux au XIXè siècle. Depuis, les recherches sur la sélection génétique des plantes n’ont jamais cessé.
Venez découvrir toute son histoire à travers l’exposition qui abordera également sa diffusion depuis son origine à travers les pays et les âges mais aussi la symbolique qui s’est développée autour de cette céréale. En effet, dès l’Antiquité, le blé est associé aux représentations de l’Agriculture, du passage des saisons comme Déméter chez les Grecs ou encore de la fécondité.
Hall de la Mairie, Place Charles de Gaulle, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h, samedi de 8h30 à 12h. Continue reading »

août 232013
 

Pain et blé, photo Grecaud Paul / Fotolia.com
Initié par la Ville de Neuilly-Plaisance, le projet « Du blé au pain » propose à ses habitants de vivre au rythme de la nature, de découvrir comment se cultivait la terre autrefois et quelles étaient les techniques agricoles utilisées. Cette histoire se poursuit avec l’avant-dernière étape : le battage du blé.

Le samedi 24 août 2013 de 10h à 16h, sur la Prairie des coteaux d’Avron, cette quatrième opération du battage du blé consistera à séparer les graines de l’épi ou de la tige. Afin de faciliter la séparation, le blé a été séché quelques jours auparavant.

Cette technique sera réalisée à l’aide d’une trépigneuse, machine entraînée par un tapis roulant sur lequel marchent des chevaux. Suite à cela, les grains seront nettoyés puis envoyés au moulin pour réaliser la farine nocéenne. Cet évènement convivial sera accompagné d’un buffet campagnard gratuit servi à 12h (sur inscription).

Commencée en mars dernier, cette opération se terminera avec la fabrication du pain le samedi 7 septembre 2013 au Parc des coteaux d’Avron. Des ateliers de fabrication de pain, ouverts à tous, permettront à chacun de mettre la main à la pâte.

Bref historique du blé nocéen

  • 2 mars : labour et hersage
  • 17 mars : semis du blé
  • 3 août : moisson
  • 24 août : battage du blé
  • 7 septembre : petit-déjeuner avec dégustation du premier pain 100% nocéen.
fév 282013
 

Du blé au pain, Neuilly-Plaisance (93)

« Du blé au pain » est un projet initié par la Ville de Neuilly-Plaisance (93) depuis le mois de février et pour tout le temps de la saison agricole 2013. Il propose aux habitants de vivre au rythme de la nature, de découvrir comment se cultivait la terre autrefois et de se retrouver autour d’une parcelle de pré nocéen pour mettre à l’honneur les techniques agricoles d’antan.

À Neuilly-Plaisance, dans la prairie du parc des Coteaux d’Avron, une parcelle de 500 m2 a été fertilisée le mercredi 20 février dernier pour la préparer à la première étape du projet : le labour et le hersage qui seront effectués le samedi 2 mars. Il s’agira ensuite de semer du blé qui sera récolté pendant l’été pour fabriquer de la farine, puis du véritable pain nocéen.

Les animaux et le matériel que nos aînés utilisaient autrefois seront présentés sur le site et le labour se fera à l’ancienne. Car l’exception nocéenne, c’est savoir comprendre la nature en respectant les traditions. Plusieurs parcelles pédagogiques seront réservées aux écoles, au Centre municipal de l’enfance, à la Maison de la culture et de la jeunesse afin de faire découvrir aux enfants la culture de la terre.

1ère étape le 2 mars 2013 : le labour et le hersageÀ l’aide de bœufs et d’outils agricoles traditionnels, la journée du samedi 2 mars sera consacrée aux opérations de labour et de hersage de la parcelle de champs. Cette étape a pour but d’aérer et ameublir la couche supérieure du sol pour faciliter le semis. À cette occasion, un apéro campagnard sera proposé à 11h (gratuit sur inscription au 01 43 00 96 16 ou sur le site Internet : www.mairie-neuillyplaisance.com).

Les étapes suivantes du projet « Du blé au pain »

  • Le dimanche 17 mars, la journée sera consacrée au semis du blé. Au total 10 kg de grains seront semés entre 14h et 18h. Il s’agira de semer du « Nogal », une variété de blé tendre de printemps, utilisé pour produire de la farine panifiable propre à la fabrication du pain, de pâtisseries, etc.
  • Fin juillet viendra le temps de la moisson. Une journée campagnarde sera organisée par la municipalité pour fêter la moisson. Un rendement d’environ 175 kg de blé est attendu. Cette opération sera suivie de trois étapes primordiales : le séchage du blé, son battage afin de séparer la paille des grains de blé et enfin le nettoyage des grains.
  • Le samedi 7 septembre, confection du pain. Dernière étape de cette grande série agricole, un atelier « De la farine au pain » sera mis en place lors de la Fête de la rentrée de Neuilly-Plaisance. La récolte obtenue permettra des animations autour du pain et d’autres préparations culinaires à base de farine de blé.

Plus d’informations sur le site Internet de la Mairie de Neuilly-Plaisance.

 

juin 292010
 

En 2010, une partie des plates-bandes du Jardin des Plantes de Paris est réservée à la présentation de différentes variétés de blés et autres céréales.

La diversité des céréales exposée au Jardin des Plantes de Paris

Plate-bande de blés dans le Jardin des Plantes de Paris, juin 2010, photo Alain Delavie

70 variétés anciennes et modernes de blé ont été semées en octobre 2009. Du blé poulard et de l’épeautre à l’Apache en passant par le Rouge de Bordeaux ou le Bon Fermier, vous pouvez les admirer en ce moment et observer leurs différences de taille, de couleur ou de formes d’épis.

Totalement ignare en matière d’identification et de reconnaissance des céréales, j’ai découvert « en paille et en épis » une foule de variétés plus belles les unes que les autres. En voici quelques unes, je vous laisse découvrir les autres dans le Jardin des Plantes, ouvert tous les jours. Et profitez-en pour découvrir la collection de pélargoniums, les serres, les arbres remarquables…

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Coquelicots et céréales au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Blé Poulard d'Auvergne (Triticum turgidum subsp. turgidum) au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Grande épeautre de Souabe (Triticum aestivale subsp. pelta) au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Seigle (Secale cerale) au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Une présentation qui fait le bonheur des oiseaux, nombreux dans le Jardin des Plantes. Au fur et à mesure que les grains de céréales arrivent à maturité, celles qui tombent au sol font le régal des pigeons et des ramiers, celles qui restent encore sur les épis font le festin des moineaux, qui se chamaillent allègrement.

Les oiseaux du Jardin des Plantes de Paris se régalent avec les grains de blés et autres céréales

Nombreux moineaux dans les blés du Jardin des Plantes de Paris, juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Moineaux dans les blés et autres céréales du Jardin des Plantes de Paris, juin 2010, photo Alain Delavie

C’est le moment de découvrir cette exposition de blés. N’attendez plus trop car le temps de la moisson approche vite…

juin 182010
 

Dans le cadre de l’année de la Biodiversité, le Réseau Semences Paysannes propose de découvrir gratuitement la biodiversité cultivée : 100 variétés de blés paysans s’exposent au Jardin des Plantes, Paris 5e.

Céréales

Blés paysans au Jardin des Plantes (MNHN), Paris 5e, juin 2010, photo Alain Delavie

Rouges, blonds, bruns, barbus, ils font partie de ces blés sélectionnés par des générations de paysans. Ni nanifiés, ni raccourcis, ni OGM, ils sont libres de droits de propriété, ils se sèment et se ressèment gratuitement et n’ont pas besoin d’engrais chimiques pour pousser. Ils représentent la diversité des terroirs, la diversité des cultures, l’adaptabilité des plantes et une garantie pour l’avenir.

La biodiversité cultivée est un patrimoine d’une richesse considérable, elle ne peut se concevoir sans des pratiques paysannes respectueuses de la diversité, des écosystèmes et des droits des paysans à sélectionner et échanger leurs plus beaux grains pour les ressemer.

Le modèle agricole dominant, intensif, a largement contribué à la disparition de la biodiversité sauvage : les arbres, arbustes, les fleurs des champs, insectes pollinisateurs qui n’ont pas survécu au machinisme et à la systématique utilisation de produits chimiques. Ce modèle contribue également à la disparition de la biodiversité cultivée : les milliers de variétés paysannes ont été remplacées par quelques variétés hybrides ou standardisées et protégées par des droits de propriété intellectuelle

À l’inverse, des paysans qui conservent et entretiennent la biodiversité, vous proposent de découvrir un échantillon de la grande diversité des blés à travers une exposition vivante. Cette exposition met en évidence la richesse du patrimoine céréalier ainsi que l’érosion du nombre d’espèces de plantes cultivées et, à l’intérieur du nombre d’espèces, du nombre de variétés disponibles.

Céréales

Blés paysans au Jardin des Plantes (MNHN), Paris 5e, juin 2010, photo Alain Delavie

Retrouvez la biodiversité gratuite au Jardin des Plantes le 19 juin : des visites guidées sont organisées par des paysans et des paysans-boulangers qui les font vivre, les cultivent et les boulangent au quotidien, malgré les innombrables obstacles qu’ils rencontrent !
Une exposition visible du 15 mai au 10 juillet.
Visites guidées le 19 juin 2010 : 11 h, 13 h 30 et 15 h 30.

Accès au Jardin des Plantes :
57, rue Cuvier ou 2, rue Buffon ou 36 rue Geoffroy-Saint-Hilaire, place Valhubert, 75005 Paris.
Bus : Lignes 24, 57, 61, 63, 67, 89 et 91.
Batobus : arrêt Jardin des Plantes.
Métro et RER : ligne 5, station Austerlitz; ligne 7, station Censier Daubenton; ligne 10, station Jussieu ou Austerlitz; RER C.
Gare SNCF : Gare d’Austerlitz et Gare de Lyon.
Parking : Parking d’Austerlitz (Verrière), 85 quai d’Austerlitz, 75013 Paris.

La biodiversité, ce n’est pas que la biodiversité sauvage, ça se cultive aussi !
Certains le font au quotidien.

juin 222009
 

Je n’étais pas retourné au CentQuatre depuis quelques mois. À l’occasion de la présentation des nouvelles collections de mobilier et décoration d’intérieur d’Ikéa, je me suis arrêté un peu plus longtemps sous la grande halle pour contempler l’évolution de la Table de Jardinage initiée par l’Atelier le Balto dans l’espace baptisé le Jardin depuis l’ouverture du site le 11 octobre 2008.

Le jardin a prospéré, mêlant plantes sauvages, légumes, condimentaires, plantes d’intérieur, céréales et fleurs d’été. Un doux mélange de végétaux qui cohabitent plutôt pas mal sous la très belle verrière, source de lumière.
Petit inventaire de la flore de cette Table de Jardinage en pleine évolution…

Caisse de tomates vagabondes,
Courges en folie,
Une touche de couleur dans toute cette verdure, du rouge géranium bien sûr !
Des caisses de céréales, pour tous ceux qui n’arrivent pas à reconnaître l’orge du blé, le seigle du triticale ou de l’épeautre…
Une mini rocaille de joubarbes,
Un beau tapis de misère (Tradescantia zebrina).

Vous rêvez d’un mur végétal, l’Atelier le Balto vous en propose un facile à concevoir et réaliser dans une cour ou sur une terrasse, qui ne demande pas un matériel trop onéreux et juste un peu de temps pour se couvrir de verdure…
Connaissez-vous les fusées à semis ? À découvrir au CentQuatre, avec explications et démonstration, une méthode originale et économique pour faire démarrer et propérer ses semis…

Avis,
Cueillette met le jardin sur la table,
le samedi 27 juin dans les écuries !