juil 152011
 

Mon pied de fusain ‘Wolong Ghost’ avait un peu trop poussé en longueur et je finissais pas marcher sur l’extrémité des tiges. Au début du printemps, j’ai rabattu légèrement les pousses. Cette espèce n’étant pas répandue, je ne pouvais pas jeter les tiges coupées. Hop, dans un godet avec du terreau et j’ai laissé faire la nature. Boutures réussies !

Fusain (Euonymus fortunei 'Wolong Ghost") sur mon balcon en été

Fusain (Euonymus fortunei 'Wolong Ghost") sur mon balcon en été, 9 juillet 2011, photo Alain Delavie

Boutures de fusain (Euonymus fortunei 'Wolong Ghost") sur mon balcon en été, 9 juillet 2011, photo Alain Delavie

Boutures de fusain (Euonymus fortunei 'Wolong Ghost") sur mon balcon en été, 9 juillet 2011, photo Alain Delavie

Petites boutures pour l’instant, toutes petites, mais bien vivantes. Comme quoi, quand ça veut reprendre, pas besoin d’hormones de bouturage ou de film plastique pour maintenir à l’étouffée.

Boutures de fusain (Euonymus fortunei 'Wolong Ghost") sur mon balcon en été, 9 juillet 2011, photo Alain Delavie

Boutures de fusain (Euonymus fortunei 'Wolong Ghost") sur mon balcon en été, 9 juillet 2011, photo Alain Delavie

Elles ont besoin de s’étoffer et de prendre de la force. L’été ne fait que commencer, elles ont encore le temps de pousser avant l’arrivée des mauvais jours.

Fusain (Euonymus fortunei 'Wolong Ghost") sur mon balcon en été, 9 juillet 2011, photo Alain Delavie

Fusain (Euonymus fortunei 'Wolong Ghost") sur mon balcon en été, 9 juillet 2011, photo Alain Delavie

Le fusain ‘Wolong Ghost’ (Euonymus fortunei ‘Wolong Ghost’) est une excellente plante pour la culture en bac. Cet arbuste à feuillage persistant a un port très retombant ou étalé, avec de curieuses feuilles vert foncé aux nervures blanc argenté. Mon pied pousse bien alors qu’il a fort à faire avec une concurrence importante dans la jardinière. Vraiment une bonne plante.

nov 252010
 

La Sainte-Catherine, c’est aujourd’hui 25 novembre. La saison des plantations d’arbres ou d’arbustes et du bouturage à bois sec commence !

Tant qu’il ne gèle pas à pierre fendre ou qu’il ne pleut pas, vous pouvez planter ou bouturer les arbres et les arbustes caducs suffisamment rustiques pour la région. Compte tenu des dernières prévisions météorologiques, les plantations vont devoir attendre un peu…

Sinon au moindre redoux, quand les arbres ou les arbustes caducs ont perdu leurs dernières feuilles, prélevez des rameaux d’un diamètre égal à celui d’un crayon et d’environ 20 à 30 centimètres de longueur pour les bouturer soit directement en pleine terre, soit dans un pot profond rempli de terreau. Choisissez plutôt un emplacement ombragé pour installer vos boutures. Veillez à maintenir le sol frais pendant l’hiver, surtout pour les boutures installées dans un contenant.

En cette fin d’automne, vous pouvez planter des arbres ou des arbustes cultivés en conteneurs ainsi que ceux proposés à racines nues. À cette saison, la reprise est pratiquement assurée. Il faut juste maintenir le sol bien frais par des arrosages réguliers (quand il ne gèle pas bien sûr) si le temps devient trop sec. Et même si le temps est pluvieux, il faut toujours arroser copieusement juste après la plantation.

août 282009
 

Au début du printemps dernier, j’ai taillé légèrement mon pied de Sarcococca un peu trop dégarni à la base. J’ai repiqué immédiatement quelques pousses dans un pot en espérant que certaines boutures prendraient racines. C’est réussi !

Des jeunes pousses sont apparues sur les tiges ainsi qu’à la base, la reprise est assurée.
Et pourtant, je n’ai rien fait de particulier. J’ai juste enfoncé la base des tiges défeuillées dans le substrat sur à peu près la moitié de leur longueur. En les collant toutefois contre la paroi du pot car cela facilite la reprise. Quant au substrat, c’est un terreau pour balconnières on ne peut plus classique, riche en tourbe. J’ai arrosé régulièrement pour maintenir le sol toujours frais. Et la nature a fait le reste. Le sarcococca se bouture donc facilement, il n’y a que la reprise qui est un peu longue puisque il a fallu tout le printemps et une bonne partie de l’été pour voir les premières pousses se former.