août 182010
 

À défaut de rebords de fenêtres suffisamment larges ou de balcon, les idées les plus surprenantes peuvent naître pour mettre plus de verdure dans cette grande ville qu’est Paris. Comme ces boules de buis installées dans des grandes jarres vernissées, suspendues sur la façade d’un restaurant de l’avenue Jean Jaurès (Paris 19e).

Jardin de façade et nature en ville

Jarre et faux buis, façade du Bistrot 190, avenue Jean Jaurès (Paris 19e, 75), août 2010, photo Alain Delavie

Solidement arrimées par en-dessous et sur les côtés, ces belles potées ne risquent pas de tomber sur les passants. Et les promeneurs ne risquent pas d’être arrosés lors d’un arrosage. Les buis sont en plastique !

Jardin de façade et nature en ville

Jarre et faux buis, façade du Bistrot 190, avenue Jean Jaurès (Paris 19e, 75), août 2010, photo Alain Delavie

Mais la nature veille et reprend vite ses droits. Dans deux des jarres poussent un jeune érable et un buddléia, qui se contentent de l’eau du ciel parisien. L’arbre aux papillons fleurit allègrement.

Jardin de façade et nature en ville

Jarre et faux buis, façade du Bistrot 190, avenue Jean Jaurès (Paris 19e, 75), août 2010, photo Alain Delavie

Les potées sont vivantes et fleurissent même ! Amusant, non ?

mar 292010
 

En me baladant dans les jardineries Truffaut parisiennes, j’ai craqué pour une potée de buis à feuillage panaché particulièrement lumineux. Une des nombreuses variétés de buis proposées en ce moment, avis aux amateurs !

Arbuste à feuillage persistant

Potée de buis panaché (Buxus sempervirens 'Elegantissima'), mars 2010, photo Alain Delavie

Une belle petite potée, exactement ce qu’il me fallait ! Il va falloir quelques années pour que l’arbuste deviennent suffisamment volumineux, mais je préfère cela, chaque plante ayant ainsi le temps de bien s’installer sur mon balcon sans être gênée par une voisine trop encombrante.

Cela me fera un feuillage décoratif tout au long de l’année car l’arbuste est persistant et bien rustique. Lumineux aussi pendant les journées grisailles de la mauvaise saison. Comme mon balcon ne reçoit le soleil que le matin, la panachure devrait être encore plus éclatante.

Bon à savoir :

  • Cette variété à port compact et croissance lente se taille en mai de préférence.
  • Chaque année, stimulez la pousse en faisant un apport de sang desséché et de corne torréfiée en fin d’hiver ou au début du printemps.

avr 172009
 

Haut perché et pentu, le parc de Belleville (Paris 20ème) offre une vue splendide sur Paris. Il faut le parcourir en ce moment alors que les floraisons printanières explosent un peu partout.La promenade effectuée de la terrasse (30 m d’altitude) vers le bas du parc se fait en suivant les grands lacets ou, de façon plus directe, en descendant les escaliers qui longent les bassins et les cascades.

Dépaysement garanti, avec de superbes buis taillés en boules, beaucoup d’arbustes de terre de bruyère placés à l’ombre de plus grands arbres, des parties ombragées, d’autres plus ensoleillées, des coins de fraîcheur, d’autres surchauffés… Si vous ne connaissez pas encore, une visite printanière s’impose !

Tous les espaces verts du 20ème arrondissement : espaces verts 20ème arrdt