mai 302013
 

Céréales en Île-de-France : toute une diversité à découvrir au domaine de la Grange-la Prévôté

Engrain, amidonnier, blé Poulard, blé tendre, blé dur, orge, avoine, épeautre, seigle et sarrasin, appelé blé noir : autant d’espèces qui reviennent au goût du jour et qui ont donné lieu à tant de variétés ! Barbues, velues ou nues, jaunes, vertes, grises ou rouges, les céréales sont passées par toutes les tailles et toutes les couleurs dans le processus de sélection. Doit-on pour autant oublier les variétés du pays qui ont permis de tels progrès ?

L’Île-de-France est le berceau d’un nombre considérable de variétés cultivées. Pour les céréales, quelques-uns des plus grands établissements de semences étaient originaires de la région. Ainsi les variétés présentées, créées entre 1837 et 1970, sont originaires d’Île-de-France ou à l’origine d’une création variétale importante dans la région.

Plus de 120 variétés de céréales dans un jardin-potager
Présenter autant de céréales dans un jardin-potager pourrait surprendre, mais le CRRG Île-de-France a pour vocation de présenter, à tous les publics, l’ensemble de la diversité génétique créée dans la région. Or, le domaine de la Grange – la Prévôté possédait cinq fermes en 1933 et fut à l’origine d’innovations agricoles auparavant. Et le programme environnemental du domaine, ouvert depuis 2006, s’intitule « Cérès », du nom de la déesse romaine des champs et des moissons. Semer les céréales au centre du jardin le temps d’une exposition rend compte de cette réalité. Les variétés sont présentées de manière à concilier esthétique et pédagogie afin de montrer la formidable évolution de cette culture, qui est à la base de l’alimentation quotidienne en occident depuis l’Antiquité. Elles sont ordonnées selon leurs formes, leurs tailles, les couleurs des grains et des épis et leurs usages. Le public découvrira leurs utilisations, souvent méconnues et la flore dite messicole qui les accompagnait dans les champs. Mais au lieu d’être l’aboutissement d’une étude, l’exposition est conçue comme le point de départ d’un travail qui évoluera parallèlement à la croissance des plantes et, au-delà, au programme de préservation et de mise en valeur du CRRG Île-de-France, fruit d’une collaboration avec ses partenaires pour l’exposition :

  • L’INRA : le centre de Clermont-Ferrand fournit l’essentiel des graines qu’il conserve, celui de Moulon les graines complémentaires. Le deux centres accompagnent le projet sur le plan scientifique ;
  • Le Muséum National d’Histoire Naturelle à partir de son exposition sur le blé apporte le résultat de ses recherches et fournit des graines de messicoles) ;
  • La Ville de Verrières-le-Buisson prête documents et objets de l’herbier Vilmorin : une collection unique ;
  • Le Groupement National Interprofessionnel de Semences et Plants apporte des informations complémentaires à vocation pédagogique ;
  • L’écomusée – ferme du Coulevrain de Savigny-le-Temple expose de superbes outils agricoles de la Brie.
Céréales en Île-de-France : toute une diversité à découvrir au domaine de la Grange-la Prévôté
Informations pratiques
L’exposition est ouverte en visite libre du 1er juin au 14 juillet 2013, le mercredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h, le samedi et le dimanche, de 14h à 18h.
Des visites guidées incluant la visite du jardin-potager sont possibles sur rendez-vous tous les jours auprès du domaine de la Grange – la Prévôté, avec l’équipe ou l’association des Amis du Château de la Grange (30€ par groupe).
Domaine de la Grange – la Prévôté
Avenue du 8 mai 1945, BP 147, 77176 Savigny-le-Temple.
Tél. : 01 60 63 29 40.
Courriel : lagrangelaprevote@savigny-le-temple.fr
mai 142013
 

Jean-Paul Collaert

À l’occasion de la parution de l’ouvrage Céréales, la plus grande saga que le monde ait vécue, la maison d’édition Rue de l’échiquier et Le retour à la terre vous invitent à une conférence – débat avec Jean-Paul Collaert le jeudi 16 mai 2013 à 19 heures dans les locaux d’AgroParisTech (Paris 5ème).

Céréales, la plus grande saga que le monde ait vécue, Jean-Paul Collaert, Rue de l’échiquier

La conférence sera animée par Séverin Husson (La Croix).
Dégustation de produits céréaliers offerte par Le retour à la terre.

Informations pratiques :
AgroParisTech
amphi Tisserand,
16, rue Claude Bernard,
75005 Paris.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Inscription obligatoire : ingridsaillard@ruedelechiquier.net

juin 292010
 

En 2010, une partie des plates-bandes du Jardin des Plantes de Paris est réservée à la présentation de différentes variétés de blés et autres céréales.

La diversité des céréales exposée au Jardin des Plantes de Paris

Plate-bande de blés dans le Jardin des Plantes de Paris, juin 2010, photo Alain Delavie

70 variétés anciennes et modernes de blé ont été semées en octobre 2009. Du blé poulard et de l’épeautre à l’Apache en passant par le Rouge de Bordeaux ou le Bon Fermier, vous pouvez les admirer en ce moment et observer leurs différences de taille, de couleur ou de formes d’épis.

Totalement ignare en matière d’identification et de reconnaissance des céréales, j’ai découvert « en paille et en épis » une foule de variétés plus belles les unes que les autres. En voici quelques unes, je vous laisse découvrir les autres dans le Jardin des Plantes, ouvert tous les jours. Et profitez-en pour découvrir la collection de pélargoniums, les serres, les arbres remarquables…

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Coquelicots et céréales au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Blé Poulard d'Auvergne (Triticum turgidum subsp. turgidum) au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Grande épeautre de Souabe (Triticum aestivale subsp. pelta) au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Seigle (Secale cerale) au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Une présentation qui fait le bonheur des oiseaux, nombreux dans le Jardin des Plantes. Au fur et à mesure que les grains de céréales arrivent à maturité, celles qui tombent au sol font le régal des pigeons et des ramiers, celles qui restent encore sur les épis font le festin des moineaux, qui se chamaillent allègrement.

Les oiseaux du Jardin des Plantes de Paris se régalent avec les grains de blés et autres céréales

Nombreux moineaux dans les blés du Jardin des Plantes de Paris, juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Moineaux dans les blés et autres céréales du Jardin des Plantes de Paris, juin 2010, photo Alain Delavie

C’est le moment de découvrir cette exposition de blés. N’attendez plus trop car le temps de la moisson approche vite…

juin 182010
 

Dans le cadre de l’année de la Biodiversité, le Réseau Semences Paysannes propose de découvrir gratuitement la biodiversité cultivée : 100 variétés de blés paysans s’exposent au Jardin des Plantes, Paris 5e.

Céréales

Blés paysans au Jardin des Plantes (MNHN), Paris 5e, juin 2010, photo Alain Delavie

Rouges, blonds, bruns, barbus, ils font partie de ces blés sélectionnés par des générations de paysans. Ni nanifiés, ni raccourcis, ni OGM, ils sont libres de droits de propriété, ils se sèment et se ressèment gratuitement et n’ont pas besoin d’engrais chimiques pour pousser. Ils représentent la diversité des terroirs, la diversité des cultures, l’adaptabilité des plantes et une garantie pour l’avenir.

La biodiversité cultivée est un patrimoine d’une richesse considérable, elle ne peut se concevoir sans des pratiques paysannes respectueuses de la diversité, des écosystèmes et des droits des paysans à sélectionner et échanger leurs plus beaux grains pour les ressemer.

Le modèle agricole dominant, intensif, a largement contribué à la disparition de la biodiversité sauvage : les arbres, arbustes, les fleurs des champs, insectes pollinisateurs qui n’ont pas survécu au machinisme et à la systématique utilisation de produits chimiques. Ce modèle contribue également à la disparition de la biodiversité cultivée : les milliers de variétés paysannes ont été remplacées par quelques variétés hybrides ou standardisées et protégées par des droits de propriété intellectuelle

À l’inverse, des paysans qui conservent et entretiennent la biodiversité, vous proposent de découvrir un échantillon de la grande diversité des blés à travers une exposition vivante. Cette exposition met en évidence la richesse du patrimoine céréalier ainsi que l’érosion du nombre d’espèces de plantes cultivées et, à l’intérieur du nombre d’espèces, du nombre de variétés disponibles.

Céréales

Blés paysans au Jardin des Plantes (MNHN), Paris 5e, juin 2010, photo Alain Delavie

Retrouvez la biodiversité gratuite au Jardin des Plantes le 19 juin : des visites guidées sont organisées par des paysans et des paysans-boulangers qui les font vivre, les cultivent et les boulangent au quotidien, malgré les innombrables obstacles qu’ils rencontrent !
Une exposition visible du 15 mai au 10 juillet.
Visites guidées le 19 juin 2010 : 11 h, 13 h 30 et 15 h 30.

Accès au Jardin des Plantes :
57, rue Cuvier ou 2, rue Buffon ou 36 rue Geoffroy-Saint-Hilaire, place Valhubert, 75005 Paris.
Bus : Lignes 24, 57, 61, 63, 67, 89 et 91.
Batobus : arrêt Jardin des Plantes.
Métro et RER : ligne 5, station Austerlitz; ligne 7, station Censier Daubenton; ligne 10, station Jussieu ou Austerlitz; RER C.
Gare SNCF : Gare d’Austerlitz et Gare de Lyon.
Parking : Parking d’Austerlitz (Verrière), 85 quai d’Austerlitz, 75013 Paris.

La biodiversité, ce n’est pas que la biodiversité sauvage, ça se cultive aussi !
Certains le font au quotidien.

juin 222009
 

Je n’étais pas retourné au CentQuatre depuis quelques mois. À l’occasion de la présentation des nouvelles collections de mobilier et décoration d’intérieur d’Ikéa, je me suis arrêté un peu plus longtemps sous la grande halle pour contempler l’évolution de la Table de Jardinage initiée par l’Atelier le Balto dans l’espace baptisé le Jardin depuis l’ouverture du site le 11 octobre 2008.

Le jardin a prospéré, mêlant plantes sauvages, légumes, condimentaires, plantes d’intérieur, céréales et fleurs d’été. Un doux mélange de végétaux qui cohabitent plutôt pas mal sous la très belle verrière, source de lumière.
Petit inventaire de la flore de cette Table de Jardinage en pleine évolution…

Caisse de tomates vagabondes,
Courges en folie,
Une touche de couleur dans toute cette verdure, du rouge géranium bien sûr !
Des caisses de céréales, pour tous ceux qui n’arrivent pas à reconnaître l’orge du blé, le seigle du triticale ou de l’épeautre…
Une mini rocaille de joubarbes,
Un beau tapis de misère (Tradescantia zebrina).

Vous rêvez d’un mur végétal, l’Atelier le Balto vous en propose un facile à concevoir et réaliser dans une cour ou sur une terrasse, qui ne demande pas un matériel trop onéreux et juste un peu de temps pour se couvrir de verdure…
Connaissez-vous les fusées à semis ? À découvrir au CentQuatre, avec explications et démonstration, une méthode originale et économique pour faire démarrer et propérer ses semis…

Avis,
Cueillette met le jardin sur la table,
le samedi 27 juin dans les écuries !