nov 062012
 

Cimetière du Montparnasse en automne, Paris 15e (75)

Le soleil étant enfin revenu sur la capitale dimanche après-midi, j’ai vite fait un saut dans quelques jardins et dans le cimetière du Montparnasse (Paris 15e), très fleuri pour ce long pont de la Toussaint. Balade rapide car les journées sont désormais très courtes, trop courtes !

Cimetière du Montparnasse en automne, Paris 15e (75)

Ah, si seulement il avait fait ce beau soleil pendant les quatre jours… J’aurai pu en faire des balades et des photos. Mais que nenni !
Ma période cimetière et chrysanthèmes touche à sa fin, Toussaint oblige ! Mais justement, la Toussaint est maintenant derrière nous et les intempéries ont pas mal malmené les potées fleuries. Il ne manquerait plus qu’un petit coup de froid pour occire le tout. Les jardins vont maintenant sérieusement se dénuder et les floraisons vont devenir plus rares. Dans les jardineries, les décorations de Noël arrivent déjà…

nov 052012
 

Potée de chrysanthème alvéolé blanc dans le cimetière du Montparnasse en automne, Paris 15e (75)

Même si l’offre est relativement réduite au moment de la Toussaint, les formes florales des chrysanthèmes sont très diverses, tant par les dimensions des inflorescences, que leurs couleurs et la disposition des fleurons et des ligules qui les composent. Voici un spécimen assez exceptionnel que l’on voit trop rarement.

Potée de chrysanthème alvéolé blanc dans le cimetière du Montparnasse en automne, Paris 15e (75)

Continue reading »

jan 282012
 

Grosse capillaire (Adiantum) dans la jardinière d'une tombe du cimetière du Montparnasse, Paris 15e (75)

Les capillaires sont appréciées pour leur feuillage léger d’une grande élégance. Souvent cultivées comme plante d’intérieur, certaines espèces de ces fougères sont rustiques telles la capillaire de Montpellier (Adiantum capillus-veneris) ou la capillaire chinoise (Adiantum venustum). Je ne sais pas quelle est l’espèce que j’ai photographiée, mais elle est superbe et tout à fait à l’aise dehors.

Même si quelques frondes semblent un peu desséchées sur les bords, ce pied de fougère est splendide, bien installé dans sa jardinière exposée à tous les vents et les aléas climatiques. Je ne sais pas depuis quand elle y est installée, on dirait presque qu’elle est ici depuis toujours ou presque.

Cela me donne des idées pour mon balcon ombragé, parfait pour accueillir des fougères rustiques pas trop délicates. Ce n’est pas encore le moment des plantations, mais je note !

jan 242012
 

Chat de Ricardo, Niki de Saint Phalle, tombe dans le cimetière du Montparnasse, Paris 14e (75)

Les cimetières parisiens sont remplis d’oeuvres d’art. En traversant le cimetière du Montparnasse que je connais très peu, j’ai découvert une sculpture de Niki de Saint Phalle : le chat de Ricardo.

En 1989, Ricardo Menon, assistant et ami de Niki de Saint Phalle, décède. L’artiste compose alors une grande sculpture d’un chat en mosaïque d’environ 1,50 m de hauteur pour la tombe de son ami située dans la sixième division du cimetière du Montparnasse à Paris 14e (75).
L’épitaphe a été rédigé par Niki de Saint Phalle : « À notre ami Ricardo qui est mort trop tôt, beau, jeune et aimé. »

Chat de Ricardo, Niki de Saint Phalle, tombe dans le cimetière du Montparnasse, Paris 14e (75)

Niki de Saint Phalle, née Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 29 octobre 1930 et décédée à San Diego le 21 mai 2002, était une artiste française, plasticienne, peintre, sculpteur et réalisatrice de films.

nov 012008
 

Entre légendes et réalité, des promenades à la rencontre des personnalités qui reposent dans les cimetières parisiens sont proposées en novembre.

Le cimetière du Père-Lachaise, Paris (20e) :
Tous les samedis à 14 h 30 jusqu’au 30 novembre.
Le plus grand espace vert de la capitale, d’une superficie de 44 hectares, avec ses 5 300 arbres, est un refuge de la biodiversité. Il abrite aussi les tombes de Marcel Proust, Chopin, Musset, Rossini, Balzac, Francis Poulenc, Edith Piaf, Jim Morisson…
Rendez-vous : entrée boulevard de Ménilmontant, face à la rue de la Roquette (métro Père-Lachaise ou Philippe Auguste).

Le cimetière du Montparnasse, Paris (14e) par Véronique Thierry :
Dimanche 2 novembre, à 15 h.
Retrouvez, au pied de grands arbres, les tombes d’artistes et d’intellectuels de la rive gauche : Baudelaire, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Ionesco, Serge Gainsbourg, Brancusi dont la sculpture le baiser se trouve allée 35…
Rendez-vous : à l’entrée principale du cimetière, boulevard Edgar Quinet (métro Edgar Quinet ou Raspail).

Le feu de l’automne au Père-Lachaise, Paris (20e) par Danielle Blondel :
Lundi 3 novembre, à 14 h 30.
Á la Toussaint, bruyères, chrysanthèmes, feuillages d’or et d’argent, mettent en valeur le patrimoine.
Rendez-vous : dans le cimetière, entrée au 71, rue des Rondeaux, face à l’avenue du Père-Lachaise (métro Gambetta).

Le cimetière de Montmartre, Paris (18e) par Danielle Blondel :
Mardi 4 novembre, à 14 h 30.
Dans un vallon romantique, à l’ombre des frondaisons, les tombes de Berlioz, Zola, Stendhal, Nijinsky, Jouvet, François Truffaut, Dalida…Rendez-vous : à l’entrée du cimetière, avenue Rachel (métro Place de Clichy ou Blanche).

Le cimetière de Passy (16e) par Christiane Cazes :
Mercredi 5 novembre, à 14 h 30.
Ce petit cimetière haut perché abrite les tombes de nombreuses personnalités dont celles de Fernandel, Octave Mirbeau, Edouard Manet, Claude Debussy, Gabriel Fauré…
Rendez-vous : à l’entrée du cimetière, au 2 rue du Commandant- Schloesing (métro Trocadéro).

Le cimetière des Batignolles, Paris (17e) par Martine Frasch :
Jeudi 6 novembre, à 14 h 30.
Dans ce cimetière planté essentiellement de marronniers reposent Paul Verlaine, Blaise Cendrars, André Breton, Claire Motte, Ray Ventura…
Rendez-vous : à l’entrée du cimetière, rue Saint-Just (métro Porte de Clichy).

Le cimetière parisien de Bagneux (92) par Martine Frasch :
Vendredi 7 novembre, à 14 h 30.
Ce cimetière ressemble à un parc, avec ses arbres et ses hauts massifs d’arbustes. Il abrite notamment la tombe de Barbara.
Rendez-vous: à l’entrée principale du cimetière, 45 avenue Marx Dormoy, à Bagneux (métro Châtillon Montrouge, situé à 300 m du cimetière, puis bus 323, arrêt « cimetière parisien »).

Monuments à la mémoire de la déportation au Père-Lachaise, Paris (20e) par François Mathias :
Dimanche 9 novembre, à 14 h30.
Émouvante promenade le long des onze monuments dédiés aux victimes des camps nazis. Rendez-vous : dans le cimetière, entrée au 71, rue des Rondeaux, face à l’avenue du Père-Lachaise (Métro Gambetta).