juil 272010
 

Quand on n’a pas de jardin, mais seulement un balcon, une cour ou une terrasse voire même rien de tout cela, il est quand même possible de recycler une partie de ses déchets organiques ménagers en utilisant un des modèles de vermicompostière proposé dans le commerce ou que l’on fabrique soit-même. Voici la liste des déchets qui peuvent être recyclés par ce procédé, ainsi que celle des déchets à proscrire.

La vermicompostière (aussi appelée lombricompostière ou vermicaisse) n’est pas une poubelle ! Elle ne peut accueillir que des déchets organiques, on oublie tous les matériaux synthétiques ou métalliques. Et parmi les résidus biodégradables qu’un foyer peut produire et rejeter, il faut encore faire un tri sévère.

Les déchets à mettre dans la vermicompostière :

  • Le marc de café avec le filtre,
  • Les sachets de thé et le thé infusés,
  • Les sachets infusés de tisanes,
  • Tous les fruits y compris les agrumes (sauf noyaux et pépins trop durs et trop longs à se décomposer), toujours coupés en petits morceaux,
  • Tous les légumes (sauf l’oignon), y compris les pommes de terre, toujours coupés en petits morceaux,
  • Les coquilles d’oeufs finement broyées au mixer.

Certains déchets doivent être ajoutés en petites quantités seulement :

  • Les feuilles de papier essuie-tout, les serviettes et les mouchoirs en papier (sans motifs colorés),
  • Les papiers journaux,
  • Les cartons d’oeufs,
  • Les huiles et la vinaigrette, de préférence après les avoir imbibées sur une feuille de papier essuie-tout,
  • Le pain et les reliefs cuits d’un repas (hors viandes et poissons).

Les déchets qu’il ne faut jamais mettre dans la vermicompostière :

  • Une grosse quantité d’un même déchet organique, même s’il fait partie de la liste des bons déchets à recycler dans la vermicompostière,
  • Les oignons, notamment les pelures qui ont une action bactéricide et se décomposent très lentement,
  • Les produits laitiers,
  • Les produits carnés (charcuteries et viandes),
  • Les poissons,
  • Les croquettes ou pâtées (à base de viandes ou de poissons) pour chiens ou chats,
  • Les papiers imprimés en couleurs, les papiers et cartons glacés,
  • Les mégots de cigarettes ou de cigares,
  • Les lingettes en papier imprégnées de détergent ou de parfum,
  • La litière et les déjections du chat,
  • Les déjections du chien,
  • Les couches jetables de bébé,
  • Les poussières du ménage.

Les déchets verts (fleurs fanées, tailles et feuilles mortes) récupérés sur un balcon, sur une terrasse ou dans une cour sont réservés pour la préparation de compost dans un fût ou un silo. Il en est de même pour vos bouquets de fleurs quand ils sont fanés.

Si vous vous trompez dans votre tri et que vous incorporez le mauvais produit, que risque-t-il d’arriver ?

  • Le matériau quand il est peu ou pas biodégradable ne va pas se décomposer ou vraiment très lentement.
  • S’il est organique comme la viande ou le poisson par exemple, sa décomposition entraîne des odeurs fortes et désagréables. Ça pue !
  • Quand vous avez la main trop lourde, notamment avec les déchets de fruits, vous risquez une prolifération de moucherons (ou mouchettes pour nos amis belges).
juil 212010
 

Je viens de passer quatre jours en Belgique, principalement à Londerzeel et dans le centre de formation et de démonstration du Comité Jean Pain ASBL, pour suivre la formation accélérée de maître composteur qui se déroulait du 17 au 20 juillet 2010. 4 journées denses, riches d’informations, de contacts et d’échanges, pleines de découvertes, sans oublier l’accueil formidable de Vincent Gobbe, Jackie et André Meysmans, Gerrit Van Dale, Pascal Simus et Frédérik Vanden Brande. Le tout sous un soleil radieux et dans une ambiance plus qu’amicale. 4 jours exceptionnels !

Comité Jean Pain à Londerzeel, Belgique

Centre de formation et de démonstration du Comité Jean Pain à Londerzeel (Belgique), traitement des déchets verts, juillet 2010, photo Alain Delavie

Le programme de cette session de formation de maître composteur comportait à la fois des parties théoriques et des démonstrations pratiques, avec notamment :
– Présentation du Comité Jean Pain et de ses actions, présentations des différents participants, de leur expérience, de leurs attentes,
– Pourquoi et comment promouvoir le compostage,
– Visite du site de démonstration des maîtres composteurs de la commune de Londerzeel, installé dans le parc à conteneurs (déchetterie) de Londerzeel,

Démonstration des maîtres composteurs de Londerzeel dans le parc à conteneurs

Démonstration de broyage de déchets verts par Jacky et André Meysmans, maîtres composteurs à Londerzeel (Belgique), site de démonstration des maîtres composteurs de la commune de Londerzeel dans le parc à conteneurs, juillet 2010, photo Alain Delavie

– Les bases du compostage,
– Les principes du jardin écologique,
– Démoulage d’un fût à compost qui a bien fonctionné, démontage d’un silo et transfert dans un autre silo,

Recyclage des déchets organiques ménagers : fût à compost

Démoulage d'un fût à compost par Mathilde Roy (Synd. Mixte Vallée de l'Oise) et Jackie Meysmans, maître composteur, Centre de formation et de démonstration du Comité Jean Pain à Londerzeel (Belgique), juillet 2010, photo Alain Delavie

Recyclage des déchets organiques ménagers : préparation d'un fût à compost

Recyclage des déchets organiques ménagers : remplissage d'un fût à compost, centre de formation et de démonstration du Comité Jean Pain à Londerzeel (Belgique), juillet 2010

– Le compostage collectif ou de quartier avec présentation de diverses expériences, méthodologie de mise en place et conseils,
– Visite du jardin des maîtres composteurs de Londerzeel, Jacky et André Meysmans,

Jardin privé en Belgique à Londerzeel

Jardin de Jacky et André Meysmans, maîtres composteurs à Londerzeel (Belgique), juillet 2010, photo Alain Delavie

– Exposé de la mise en place, en groupe, d’une aire de démonstration de compostage,
– Construction d’un nouveau silo et son remplissage selon les règles de l’art,

Recyclage des déchets verts du jardin : préparation d'un silo à compost

Remplissage d'un nouveau silo à compost, Centre de formation et de démonstration du Comité Jean Pain à Londerzeel (Belgique), juillet 2010, photo Alain Delavie

– Démontage d’un ancien tas et construction d’un nouveau tas,
– Étude de la faune du compost,

La faune du compost

Vers dans un tas de compost fraîchement démoulé d'un fût, Centre de formation et de démonstration du Comité Jean Pain à Londerzeel (Belgique), juillet 2010, photo Alain Delavie

– Visite détaillée et principes de gestion écologique du site du Comité Jean Pain,
– Examen de la station d’épuration du site et de la toilette sèche,
– Expériences menées par Jean Pain et ses successeurs,
– Le compostage collectif ou de quartier,
– Les techniques de communication pour promouvoir le recyclage des déchets verts et le compostage.

Cette nouvelle session de formation comprenait 18 participants, dont moi. 15 nouveaux maîtres composteurs français et 3 nouveaux maîtres composteurs belges. Petit clin d’oeil et coucou à Adrien, Véronique, Sandra, Abou, Marlène, Marie, Solène, Yann, Pierre-Jean, Simon, Denis, Sandrine, Nathalie, Mathilde, Thomas, Rémi et Clotilde… Au plaisir de se retrouver très vite !

Et mes remerciements les plus vifs et toutes mes amitiés à Vincent Gobbe, Jackie et André Meysmans, Gerrit Van Dale, Pascal Simus et Frédérik Vanden Brande. Dans l’attente de se revoir, en Belgique ou en France.

Vous souhaitez devenir maître composteur ?
Le Comité Jean Pain organise une nouvelle session de formation de maître composteur, condensée en 4 jours, à destination principalement des personnes venant de loin, en son centre de formation et de démonstration à Londerzeel, du 28 octobre au 1er novembre 2010.

Comité Jean Pain asbl (siège social et chantier; antenne flammande)
« Hof ter Winkelen »,
Holle Eikstraat 34,
1840 Londerzeel, Belgique.
Tél. : + 32 (0)52 30 53 65.
E-Mail : comite.jean.pain@skynet.be

Le centre de visite du Comité Jean Pain est accessible le premier samedi de chaque mois, de 10 h à 13 h et de 14 h à 16 h 30. Les visites guidées (10 h et 14 h) peuvent se faire en français, néerlandais, anglais et allemand.
Démonstrations et informations sur :
– le compostage des broussailles,
– le compostage à domicile de déchets ménagers et de jardin,
– l’application du compost au jardin,
– la toilette à litière sèche ou à compost, type suédoise,
– l’épuration des eaux par lagunage à petite échelle.

Antenne Wallonne :
Ir. Pascal Simus, co-président,
Rue de la Sarte à Ben, 18,
B – 4500 Ben-Ahin (Huy), Belgique.
Tél. : +32 (0)85 23 57 62.
E-mail : cjp-aw@swing.be

Antenne bruxelloise et relations internationales :
Ir. Vincent Gobbe, co-président,
Chemin de Stocquoy, 2,
B – 1357 Jodoigne.
Tél. : +32 (0)10 81 16 10.
GSM : +32 (0)475 900 216.
E-mail : vincent.gobbe@skynet.be

Pour en savoir plus immédiatement sur le compostage et le recyclage des déchets organiques, quelques adresses à conserver :
Comité Jean Pain ASBL
Compostage Info

Et je ne manquerai pas de vous parler du compost, de sa préparation (ou plutôt de ses modes de préparation), de ses utilisations, ainsi que des autres procédés de recyclage des déchets verts et déchets organiques ménagers dans les semaines et mois à venir sur ce blog, mais aussi dans le magazine Rustica et sur le site Rustica.fr.

juin 302010
 

Un nouveau site Internet consacré au jardinage autrement est né : Sol Vivant.

À découvrir sur ce nouveau site créé par Denis Petit :
– Les 5 avantages d’un sol vivant pour le jardinier
– Les 7 bonnes pratiques à adopter pour développer la vie du sol et sa fertilité
– Des dispositifs et des ouvrages explicatifs pour réaliser tant au niveau du foyer qu’à un niveau collectif (quartier, village, unité de restauration…) un compost ou lombricompost de qualité.

Mais aussi des articles de fond sur :
– Le thé de compost,
– Les BRF,
– Les composts,
– Les engrais verts,
– Les mycorhizes.

Le site dispose également d’une boutique dans laquelle vous trouvez une sélection de produits permettant de préserver et de développer la vie du sol de votre jardin.

Les visiteurs de la prochaine Fête des Plantes, des Fruits et des Légumes d’hier et d’aujourd’hui de Saint-Jean-de-Beauregard (91) et des Journées des Plantes de l’automne 2010 de Courson (91) pourront rencontrer Denis Petit.

Implantation de Sol Vivant :
Siège de la société dans l’Orne (Basse-Normandie)
Sol vivant sarl
La Roulerie
61400 Saint Mard de Réno.

Agence Sol vivant Paris / Région parisienne
11, place de la Porte de Champeret,
75017 PARIS.
Tél.: 01 56 68 03 71.

mai 192010
 

Imaginé par Claude Pasquer, sculpteur et architecte paysagiste, le Champicomposteur, sculpture contemporaine de grillage, s’inscrit dans une démarche volontaire de développement durable plus actuelle que jamais.

Art contemporain et compost

Champicomposteurs, création et photo Claude Pasquer

Cette œuvre originale créée à l’échelle du jardin, vise à réduire l’exportation des déchets « verts » en mettant en avant ce geste simple du jardinier, un peu oublié depuis quelque temps, qu’est le compostage. Ainsi mis au centre de la composition de l’espace au lieu d’être relégué et caché au fond du jardin, ce composteur d’un nouveau genre valorise le processus de décomposition en lui donnant une esthétique et une symbolique.

En effet, le champignon est symbole de la vie régénérée par la fermentation et la décomposition organique.

Art contemporain et compost

Structure grillagée du Champicomposteur, création et photo Claude Pasquer

L’une des principales qualités du Champicomposteur est sa structure grillagée permettant une aération régulière du contenu indispensable à la bonne décomposition des matières organiques sans pour autant générer la formation d’odeurs désagréables.

Art contemporain et compost

Structure grillagée du Champicomposteur, création et photo Claude Pasquer

Un des autres avantages est la perméabilité du « chapeau » favorisant l’humidification des végétaux en cours de pourrissement par la pluie ou l’arrosage.

Art contemporain et compost

Champicomposteur, création et photo Claude Pasquer

Mesurant entre 0,50 et 3,50 mètres, les Champicomposteurs peuvent se multiplier et s’organiser en fonction de la taille du jardin afin de créer des perspectives et des changements d’échelles surprenants. Chacun d’entre eux peut également proposer des remplissages variés en fonction des matériaux organiques présents afin de renforcer l’esprit « jardin naturel ».

Le Champicomposteur est né d’une rencontre et d’échanges avec Christine Coulomb, créatrice du Jardin des Merlettes. Situé à Saint-Loup, près de Cosnes-sur-Loire (58), le Jardin des Merlettes est une école de jardinage bio qui organise tout au long de l’année des stages de un à trois jours pour les jardiniers amateurs ou les professionnels. Depuis janvier 2010, le Jardin des Merlettes a son blog.

Le Champicomposteur,
une création de Claude Pasquer, architecte paysagiste DPLG / sculpteur à Versailles (78).
www.passion-paysage.com
www.champicomposteur.com

avr 232010
 

Ce festival rassemble tout ce que l’ortie compte de connaisseurs, de spécialistes, de producteurs-exposants et bien d’autres encore venus de toute la France. Deux jours, les 24 et 25 avril 2010, dans le célèbre Potager du Roi à Versailles (78).


Le marché aux orties

Marché gourmand, livres, films, textiles, extraits fermentés, plantes médicinales…

Les ateliers « graines d’orties »

Apprendre à bien faire les extraits de plantes (purin d’ortie) et à les utiliser.
Cuisiner les plantes sauvages, utiliser l’ortie au quotidien, etc.
Fabriquer votre compost, faire du lombricompost, etc.

Les conférences, tables rondes et dédicaces

Le samedi 24 avril :
Table ronde à 11 h : Qui veut la mort du purin d’ortie ?
Conférence à 14 h 30 : L’éloge de l’ortie et des sauvageonnes,
Projection à 16 h : L’ortie, vers un jardin sauvage.

Le dimanche 25 avril :
– Table ronde à 11 h : Des usages de l’ortie en maraîchage et agriculture,
– Conférence à 14 h : De l’usage médicinal de l’ortie et des simples,
– 15 h : Intronisation des nouveaux membres de la confrérie des Amis de l’Ortie,
– Projection à 16 h 15 : L’Ortie fée de la résistance.

De nombreux auteurs d’ouvrages sur les plantes médicinales, le jardin naturel et l’écologie seront présents pour des dédicaces permanentes : Gilles Clément, Thierry Thévenin, Claude Bureaux, Jean-Paul Collaert, Bruno Delaunay, Bernard Bertrand…

Renseignements :
Les Amis de l’Ortie,
Tél. : 06 17 72 83 02.
www.lesamisdelortie.fr ou www.terran.fr ou www.potager-du-roi.fr

Entrée payante : 4,50 euros; tarif réduit 3 euros (12-17 ans, étudiants, personnes à mobilité réduite, demandeurs d’emploi); entrée gratuite pour les moins de 12 ans.
Pour les parisiens sans voiture, prendre le RER ligne C, train VICK et descendre à la station Versailles Rive Gauche. C’est la plus proche du château et du Potager du Roi. Il faut compter environ 40 minutes depuis la station Saint-Michel au coeur de Paris.

L’ortie fait sa révolution, elle compte sur vous ! J’y ferai un tour samedi matin…

avr 162010
 

Depuis 2001, la Mairie de Paris a mis en place une démarche globale de développement durable, concrétisée par exemple par le plan climat–énergie de Paris ou par le plan de prévention (réduction) des déchets ménagers. Aujourd’hui, les Parisiens sont invités à valoriser eux-mêmes leurs biodéchets pour bonifier sur place leurs balconnières et les espaces verts de leur immeuble, grâce à la mise à disposition de matériel et des formateurs nécessaires.

Grâce à nos comportements de consommation responsable, le poids de la poubelle d’un Parisien est passé d’environ 371 kg en 2005 à 357 kg en 2008. Consommer mieux, en évitant les produits en portions individuelles par exemple, ou trier ses déchets recyclables (emballages, papiers et cartons), sont déjà des comportements éco-responsables, qui participent à cette diminution du « tour de taille » de nos poubelles. Alors, pourquoi ne pas aller plus loin en compostant les biodéchets (déchets organiques de cuisine, fleurs, plantes fanées) qui se décomposent très bien naturellement et se transforment en compost ?

Continue reading »