sept 242013
 

Jardinage, photo © scusi - Fotolia.com

À partir du 4 octobre 2013 et jusqu’au 14 juin 2014, le Conseil général des Hauts-de-Seine propose de suivre le rythme des saisons dans les parcs départementaux des Hauts-de-Seine en s’initiant aux secrets du jardinage.

Les passionnées et curieux bénéficient d’un contact direct avec la nature et peuvent profiter des conseils de professionnels pour embellir les jardins, terrasses et balcons, apprendre de nouvelles techniques de jardinage et approfondir leur savoir…

Les cours de jardinage et les ateliers d’art floral mettent l’accent sur des pratiques respectueuses des saisons et de l’environnement. Ils sont ouverts à tous, débutants comme amateurs confirmés. Ces moments d’échange sont donnés par des paysagistes et jardiniers en petits groupes. Payant et sur inscription

À ne pas manquer ! « Dictons, trucs et astuces du bon jardinier », les « cauchemars du jardinier », ou encore le compost en pratique…

Amoureux de la nature, fou de jardinages, chacun y trouvera l’activité qui lui convient dans les parcs départementaux :

  • parc de la Vallée-aux-Loups Chateaubriand à Châtenay-Malabry,
  • Halle du parc de l’Ile Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux
  • et le parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne.

Inscriptions obligatoires au 01 41 13 03 83 ou sur jardinage@cg92.fr

Tarif normal : 5€ (cours à l’unité).
Tarif réduit : 3€ (jeunes 8-25 ans, carte famille nombreuse, et groupes à partir de 5 personnes).
Carte 4 cours : 15€.
Gratuité pour les titulaires de la carte Émeraude, Améthyste ou handicapés civils, demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA.

Continue reading »

sept 102013
 

Jet d'eau dans le Parc de Sceaux, Hauts-de-Seine
À l’occasion du 400e anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre (1613-1700), le Conseil général organise un cycle de 6 conférences afin de présenter au public des amateurs de jardins, passionnés et professionnels, l’œuvre d’André Le Nôtre sur le territoire des Hauts-de-Seine.

  • mercredi 11 septembre à 18h – La culture paysagère d’André Le Nôtre : représentation et transformation de l’environnement au XVIIème siècle
    Thierry Mariage, Architecte des Bâtiments de France, chef du Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine de la Meuse, exceptionnellement à l’Orangerie.
  • mercredi 18 septembre à 18h – Le Nôtre en Île-de-France
    Aurélia Rostaing, historienne des jardins, auteur de « Les jardins de Le Nôtre en Ile de France »
  • mercredi 25 septembre à 18h – Le Nôtre et la science du terrain
    Frédéric Sichet, historien des jardins, paysagiste.
  • mercredi 2 octobre à 18h – Le domaine de Sceaux
    Christian Lemoing, responsable des parcs du sud du département des Hauts-de-Seine, et Dominique Brême, directeur du Musée d’Île de France.
  • mercredi 9 octobre à 18h – Le domaine de Meudon
    Francis Villadier, conservateur en chef du patrimoine.
  • mercredi 16 octobre à 18h – Le domaine de Saint-Cloud
    Sylvie Glaser, administratrice du domaine de Saint Cloud.
  • mercredi 23 octobre à 18h – La restauration des broderies du parc de Sceaux
    Pierre-André Lablaude, Architecte en Chef des Monuments Historiques, maître d’œuvre du projet.

C’est dans le département des Hauts-de-Seine que se trouve certains des parcs les plus intéressants du jardinier de Louis XIV et plus illustratifs du style dit « à la française » : le domaine de Saint-Cloud, que Le Nôtre redessina pour Monsieur, le frère du roi, et qui constitua un défi majeur pour le concepteur, à cause de la complexe morphologie du terrain et du parc préexistant ; le domaine du fils de Louis XIV à Meudon, dans lequel Le Nôtre intervint dès 1679, lorsqu’il appartenait à Louvois, ministre de la guerre ; et, bien entendu, le parc de Sceaux, voulu par Colbert et agrandi par son fils, le marquis de Seignelay, qui continue à évoluer, de nos jours, notamment grâce à la restitution des parterres de broderies d’origine.

Chacun de ces domaines illustre une facette particulière du style de Le Nôtre, car dans chacun d’entre eux le jardinier dut faire face à des contraintes du terrain, aux goûts des commanditaires, à des stratégies politiques spécifiques. Néanmoins, dans tous ces sites, le génie de Le Nôtre et la singularité de son art apparaissent clairement: un goût prononcé pour des jeux d’optiques d’une subtilité inégalée, l’échelle territoriale qui déborde bien souvent de l’enceinte des domaines, le travail très complexe sur l’organisation et la hiérarchisation des espaces, le contraste entre les pleins (les bosquets) et les vides (les grands axes), les perspectives tantôt accélérées tantôt ralenties…

Afin de comprendre les secrets de cette science du terrain, des historiens des jardins, des architectes et les responsables de ces parcs prennent la parole et répondent aux questions qui ne manquent jamais de se poser lorsque l’on aborde le travail d’un artiste aussi polyédrique.

Petit Château du parc de Sceaux
9, rue du docteur Berger, 92330 Sceaux.
À 18h. Inscriptions et renseignements au tél. : 01 41 87 29 71.
Gratuit.

Continue reading »

juin 152013
 

Le Conseil général des Hauts-de-Seine aménage un corridor écologique et prolonge la promenade des Quatre Forêts à Marne-la-Coquette.

Logo Conseil général des Hauts-de-Seine

Il améliore l’écosystème aquatique et réalise un nouveau maillon de 400 m de promenade qui permettra de relier la forêt domaniale de la Malmaison et au Domaine national de Saint-Cloud. Le secteur des étangs de la Marche à Marnes-la-Coquette acquis par le Conseil général en avril 2012, s’intègre à la promenade des Quatre Forêts et constitue l’un des maillons du sentier de petite randonnée PR10. La promenade traverse l’ancien haras Lupin à Vaucresson, le talus boisé de l’hôpital de Garches pour rejoindre les étangs de la Marche à Marnes-la-Coquette. La liaison verte, d’une longueur totale de 1,6 km, aura une double fonction de corridor écologique et de cheminement piétons.

La biodiversité, représentée notamment par de nombreuses espèces d’oiseaux, sera enrichie par la replantation d’espèces végétales autochtones variées. Le projet prévoit la plantation de 117 arbres d’essences variées (aulnes, saules, frênes…) qui viendront remplacer les peupliers arrivés à maturité. Le cheminement offrira aux promeneurs des vues dégagées sur les étangs.

Le système de déversoir des étangs, entièrement restauré, permettra de réduire très sensiblement les nuisances olfactives. Une vidange sera réalisée. Une pêche de récupération sera pratiquée en cours de vidange afin d’éviter la mortalité piscicole. Des appareils de mesure et d’oxygénation seront installés pour améliorer et contrôler la qualité des étangs. Le site sera mis en relation avec le Domaine de Saint-Cloud par l’ouverture d’un portillon donnant sur la rue Yves Cariou.

Calendrier

  • Mai 2013 : réalisation d’un petit passage à faune, sous forme de caniveau, sous la rue Yves Cariou.
  • Juin 2013 à juin 2014 : aménagement de la liaison verte
    Établissement d’un cheminement piétonnier favorisant l’accès des personnes à mobilité réduite de la rue Yves Cariou au boulevard de la République.
  • Début juin 2013 : vidange des étangs.
  • 24 et 25 juin : capture des poissons qui serviront à rempoissonner la pièce d’eau du secteur de Villeneuve-l’Étang.
  • Septembre 2013 à décembre 2013 : travaux hydrauliques.
  • Septembre 2013 à juin 2014 : mise en place d’instruments de mesure à distance relatifs à la qualité des eaux.
  • A partir du 15 novembre 2013 : plantation des 117 arbres.
  • Décembre 2013 : travaux de reconstruction du mur de clôture et de son remplacement partiel par un barreaudage rue Yves Cariou.

Le secteur des étangs de la Marche à Marnes-la-Coquette
D’une superficie d’environ 4,5 hectares, le site des étangs de la Marche est situé à l’angle du boulevard de la République (RD907) et de la rue Yves Cariou (RD407). Cet espace naturel accueille des milieux aquatiques qui sont déterminants dans la qualité paysagère et écologique du site. Cette liaison s’inscrit dans le cadre du Schéma départemental des parcours buissonniers, promenade des Quatre Forêts.

La promenade des Quatre-Forêts s’étend sur 28 km de Châtenay-Malabry au sud à Rueil-Malmaison au nord-ouest. Elle traverse le parc Henri-Sellier, les bois de la Garenne et de la Solitude, et jouxte le jardin de l’Étang Colbert. Sa valeur écologique et paysagère l’inscrit dans le schéma départemental des espaces naturels sensibles.

mai 292013
 

Parc de Sceaux (Yveline)

Le Conseil général des Hauts-de-Seine invite le public dans trois sites départementaux : au Domaine de Sceaux, à Albert-Kahn, musée et jardin à Boulogne-Billancourt, et à l’Arboretum de la Vallée-aux-Loups – Chateaubriand à Châtenay-Malabry.

Cette année, la manifestation des Rendez-vous aux jardins a pour thème : « Le jardin et ses créateurs ».
Seul, en famille ou entre amis, novices, amateurs ou connaisseurs, toutes sortes d’animations sont au programme : des visites guidées, une exposition en plein air, des conférences, un atelier d’art floral…

Au programme

  • Domaine de Sceaux,  parc et Musée d’Ile de France
    Des visites guidées sont organisées pour célébrer le 400e anniversaire de la naissance d’André Le Notre.
    Tél : 01 41 13 03 83 ou  01 41 87 29 71 (85 le week-end).
  • Albert-Kahn, musée et jardin à Boulogne-Billancourt
    Des visitées guidées sont proposées pour découvrir le jardin Albert-Kahn.
    Musée Albert-Kahn, 14, rue du Port – 92 100 Boulogne-Billancourt. Tél : 01 55 19 28 00.
  • Vallée-aux-Loups-Chateaubriand à Châtenay-Malabry Chateaubriand, les pépiniéristes Croux, le peintre Fautrier…
    Les créateurs de la Vallée-aux-Loups sont au cœur de ce week-end en plein air. Des visites guidées, des animations familiales  et un atelier d’art floral sont proposés.
    Parc de la Vallée aux Loups, 102 rue de Chateaubriand, 92 290 Châtenay-Malabry. Tél : 01 41 13 03 83.

Continue reading »

avr 122013
 
Dans le cadre de l’Année Le Nôtre, le Conseil général des Hauts-de-Seine organise une exposition inédite : « Le Nôtre à Sceaux ». Seize panneaux sont disséminés dans le parc et présentent l’art du Jardinier de Louis XIV dans le Domaine de Sceaux (l’eau, les jeux optiques, les perspectives…).
 Plan de l'exposition Le Nôtre à Sceaux
L’exposition présente l’art du jardinier et la manière dont cet art s’est déployé au parc de Sceaux : la métamorphose d’un territoire agricole qui se transforme en parc princier, la manière subtile dont la morphologie du terrain est utilisée pour créer des effets de surprise ou des illusions optiques, l’utilisation savante de l’eau, dans le grand canal et dans les nombreuses fontaines, l’art de la perspective, des proportions et des volumes qui restent, à ce jour, inégalés.
En suivant le circuit de l’exposition, les promeneurs découvrent ainsi in situ les grands principes de l’art d’André Le Nôtre, encore bien visibles au parc de Sceaux.

Eau forte de Nicolas Perelle, 1677, Musée de l'Île de France

A titre d’exemple, « L’anamorphose du Grand Canal » est présentée. André Le Nôtre maîtrisait l’art de la mise en scène du paysage et les effets de surprise. Sur la perspective du Grand Canal, il crée une illusion d’optique particulière, en appliquant le principe d’anamorphose. L’élargissement proportionnel et cadencé des bassins, observés d’un point de vue unique et lointain donne l’illusion de distances plus courtes.

jan 162013
 

Le Conseil général des Hauts-de-Seine organise des projections sur le thème de la forêt du 19 janvier au 16 février 2013. La forêt appartient à l’imaginaire collectif, aux contes, aux légendes. Elle inspire les réalisateurs depuis la naissance du cinéma, qu’elle soit peinte, réelle, décrite, simple décor ou personnage.

Au programme :

  • Samedi 19 janvier à 14h
    Humain, seulement humain, conférence d’introduction par Charlotte Mariel, doctorante en cinéma, qui prépare une thèse sur l’appréhension de la nature.
    Un panorama de la forêt dans le paysage cinématographique amorce le cycle de projections, s’intéressant aux questions que cette présence soulève ou suggère. Au cinéma, il n’existe pas de vision commune de la forêt mais une multiplicité de traitement du paysage forestier.
  • Samedi 19 janvier à 15h15
    Into the wild, Sean Penn, 2007 (147 mn)
    Tout juste diplômé de l’université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Il décide de prendre la route pour l’Alaska en laissant tout derrière lui.
  • Samedi 26 janvier à 15h30
    Brigadoon, Vincente Minelli, 1954 (108 mn)
    Le village écossais de Brigadoon est frappé d’une malédiction : il n’existe qu’un jour par siècle.
  • Samedi 2 février à 15h30
    La Forêt oubliée, Kohei Oguri, 2005 (93 mn)
    Trois lycéennes en rébellion contre le monde des adultes s’inventent un univers fantastique. La découverte d’une forêt ensevelie depuis 3 800 ans les plonge dans un univers parallèle.
  • Samedi 9 février à 15h30
    Old Joy Kelly, Reichardt, 2006 (76 mn)
    Deux jeunes hommes, amis de longue date, voient peu à peu leurs chemins se séparer. Ils se retrouvent le temps d’un week-end pour camper dans les bois.
  • Samedi 16 février à 15h30
    Nana, Valérie Massadian, 2011 (68 mn)
    Nana a quatre ans et vit dans une maison de pierres par-delà la forêt. De retour de l’école, une fin d’après-midi, elle ne trouve plus dans la maison que le silence.

Informations pratiques
Albert -Kahn, musée et jardins
10-14, rue du Port
92100 Boulogne-Billancourt.
Tarif : 3 €, tarif réduit 1,50 €, gratuit pour les moins de 12 ans.
Renseignements et réservations au tél. : 01 55 19 28 00.