jan 152013
 

Photomontage du projet de réintroduction des parterres de broderie et de gazon de la Grande perspective ©Pierre-André Lablaude, architecte en chef des monuments historiques

Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et Yves Révillon, Vice-président du Conseil général en charge du Patrimoine non scolaire et de la Promenade bleue et des Promenades vertes, ont effectué une visite du chantier de réintroduction des parterres de broderies et de gazon du Domaine de Sceaux, à l’origine conçus par André Le Nôtre.

Cette visite était commentée par Pierre-André Lablaude, Architecte en chef des Monuments historiques et Maître d’œuvre du projet.
Le Conseil général des Hauts-de- Seine s’est fixé pour objectif de valoriser l’histoire des lieux en soulignant cette perspective paysagère majeure et en jouant sur la hiérarchie des parterres, fidèle en cela aux jardins réguliers des XVIIème et XVIIIème siècles.

En 2013, le Conseil général des Hauts-de-Seine célébrera le 400ème anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre (1613-1700) avec la restauration des parterres de broderies et de gazon, des conférences, des visites guidées, des spectacles, des expositions.

Le chantier de restauration du parterre de borderies et de gazon en quelques chiffres:

  • 4 hectares réaménagés,
  • 8 mois de travaux,
  • 176 nouveaux ifs de 1,50 m taillés en topiaire,
  • 125 000 buis, soit 6 km de linéaire végétal,
  • 9 600 m2 d’engazonnement.

Continue reading »

oct 042012
 

Conseil général des Hauts-de-Seine

À partir du 4 octobre 2012 et jusqu’au 8 juin 2013, le Conseil général des Hauts-de-Seine donne rendez-vous aux passionnés et aux curieux dans les parcs et jardins du département, pour partager leur amour de la nature, profiter de conseils pour embellir les jardins, terrasses et balcons, apprendre de nouvelles techniques de jardinage et approfondir leur savoir…

Les cours de jardinage et les ateliers d’art floral mettent l’accent sur des pratiques respectueuses des saisons et de l’environnement. Ils sont ouverts à tous, débutants comme amateurs confirmés. Ils sont donnés par des paysagistes et jardiniers en petits groupes.

Nouveautés : la réalisation de supports sur mesure et « imaginez votre jardin » lors d’un atelier animé par des paysagistes.

Amoureux de la nature, fou de jardinages, chacun y trouvera l’activité qui lui convient dans les parcs départementaux :

  • Parc de la Vallée-aux-Loups Chateaubriand à Châtenay-Malabry,
  • Halle du parc de l’Ile Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux,
  • et la Ferme du parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne.

Inscriptions obligatoires au 01 41 13 03 83 ou sur jardinage@cg92.fr
Tarif normal : 5€ (cours à l’unité) Tarif réduit : 3€ (jeunes 7-25 ans, carte famille nombreuse, membres de l’A.O.S et groupes à partir de 5 personnes). Carte 4 cours : 15€ Gratuité pour les titulaires de la carte Emeraude, Améthyste ou handicapés civils, demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA.

sept 262012
 

Ouvrage "Jardin Albert-Kahn"

Le Conseil général des Hauts-de-Seine vient de rééditer l’ouvrage « Jardin Albert-Kahn » aux éditions JDG Publications, collection « L’esprit des lieux ».

Tiré à 4 000 exemplaires, cet ouvrage de 180 pages est en vente au prix de 19 euros dans les boutiques des trois musées du Département des Hauts-de-Seine (Domaine de Sceaux; Albert-Kahn, musée et jardin à Boulogne-Billancourt; Maison de Chateaubriand à Châtenay-Malabry).

Cinq auteurs tracent un portrait de ce jardin de scènes, propriété du Département des Hauts-de-Seine, situé à Boulogne-Billancourt.
Ce livre s’appuie sur les témoignages de ceux qui ont participé à la restauration et à la gestion de ces espaces de nature.
Un large panel iconographique (photographies anciennes et modernes de Jacques de Givry) permet au lecteur de voyager en images et d’apprécier la beauté du site depuis sa création à la fin du XIXe siècle à nos jours.
Ce « parcours historique et paysager » fait découvrir l’histoire, la composition paysagère et la symbolique de ce lieu exceptionnel. Il propose également un aperçu de la vie et de l’idéal humaniste d’Albert Kahn, son créateur, de l’art des jardins au début du XXe siècle, de la restauration et des méthodes de conservation de ce site patrimonial.

juil 132012
 

Parc des Chanteraines, photo CG 92 / Willy Labre

Mercredi 11 juillet 2012, Patrick Devedjian, député et président du Conseil général des Hauts-de-Seine et Yves Révillon, vice-président en charge du patrimoine non scolaire et promenades bleues et vertes ont présenté la labellisation écologique ÉCOCERT et l’extension du parc des Chanteraines.

Le Conseil général s’est engagé dans une démarche d’éco-certification pour 14 de ses parcs, dont le parc des Chanteraines. Ces parcs départementaux sont labellisés Eve® par le comité de labellisation « Espaces Verts Écologiques ». Cette labellisation récompense une démarche environnementale mise en place progressivement dans les parcs départementaux des Hauts-de- Seine depuis une dizaine d’années.

Cette gestion différenciée a été rigoureusement évaluée cette année par l’organisme international de contrôle et de certification ÉCOCERT.

Secteur La Garenne du parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne, photo CG92

Le Conseil général ouvre le secteur La Garenne du parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne. Situé à proximité des Hautes-Bornes, non loin de la ferme et du cirque, le secteur La Garenne occupe principalement le bassin sec de rétention du lotissement d’activités de Villeneuve-la-Garenne. D’une superficie de 2,4 hectares, cette extension équipée d’un ponton de bois et d’une passerelle est agrémentée d’arbres, d’arbustes et de prairies. Le parc propose désormais 78 hectares d’espace de nature, de détente et de loisirs.
Continue reading »

mai 292012
 

Vol de reconnaissance, Reflets sur La Défense © Olivier Ravoire

Avec « D’en haut » (2010) et « Eaux-de-Seine » (2011), plusieurs centaines de milliers de visiteurs ont profité des expositions gratuites en plein air organisées par le Conseil général des Hauts-de-Seine. Le succès de ces deux premières éditions a convaincu le Conseil général d’impulser un nouveau projet : « Vues insolites des Hauts-de-Seine« , du 31 mai au 1er décembre 2012, dans l’allée des Clochetons au Domaine de Sceaux et dans le secteur des Tilliers au Parc départemental des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne/Gennevilliers. Accessible au plus grand nombre, cette exposition est composée de 47 photographies (120 x 180 cm) et deux panoramiques (120 x 287 cm).

Second souffle, École La Cigogne, Bois- Colombes © Jean-Luc Dolmaire.

Cette exposition présente des facettes insolites des Hauts-de-Seine au petit matin, de jour ou de nuit, sous la neige, aux quatre saisons, à travers : Continue reading »

mai 022012
 

L’exposition de photographies en plein air « Vues insolites des Hauts-de-Seine » est organisée par le Conseil général des Hauts-de-Seine depuis le 31 mai jusqu’au 1er décembre 2012 dans l’allée des clochetons du Domaine de Sceaux et au Parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne/Gennevilliers.

Le Conseil général des Hauts-de-Seine vous invite à découvrir la 7e exposition de photographies grand format en plein air : « Vues insolites des Hauts-de-Seine ». L’exposition est présentée conjointement au nord et au sud du département afin de permettre au plus grand nombre de l’apprécier. Réalisée par les équipes du Conseil général, cette exposition présente des facettes insolites des Hauts-de-Seine au petit matin, de jour ou de nuit, sous la neige, aux quatre saisons, à travers 47 photographies (120×180 cm) et deux panoramiques (120×287 cm).

Au sommaire :

  • Des œuvres d’art
    Le vitrail de la Grande Chapelle du collège de Passy-Buzenval à Rueil-Malmaison et le Mastaba de Jean-Pierre Raynaud à La Garenne-Colombes ; Le Monstre de Moretti et le Colosse de Mitoraj à La Défense ; les plâtres de Rodin à Meudon et les statues de l’Orangerie du Domaine de Sceaux.
  • Des images « nature »
    Le pont des Âmes, Jardin Albert-Kahn, Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Photo Jean-Luc Dolmaire
    Le cèdre qui pleure à l’Arboretum de la Vallée-aux-Loups et les jardins familiaux cachés de Châtenay-Malabry, le faux dolmen du bois de Meudon et le poétique jardin Albert-Kahn à Boulogne-Billancourt, le parc aux herbes folles de la Fondation des apprentis d’Auteuil à Meudon et la passerelle de l’Avre qui descend de Saint-Cloud à Paris. Et puis, un air de printemps au parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne/Gennevilliers…
  • Des sites et monuments remarquables
    Le « naïf » cimetière des chiens d’Asnières et le Temple de l’Amour à Neuilly ; le gigantesque Hangar Y à Meudon et l’île Seguin de nuit ; l’impressionnante Bibliothèque André-Desguine à Nanterre et le musée des Cosaques à Courbevoie ; la Grande Lunette de l’Observatoire de Meudon et les antennes GPS du Bureau international des poids et mesures à Sèvres ; le château de Sceaux « emballé » et la Maison de Chateaubriand de nuit à Châtenay-Malabry. … et d’autres plus méconnus ou inédits La gare souterraine abandonnée de La Défense et les Caves du roi à Sèvres ; la tour Hennebique à Bourg-la-Reine et le donjon des Raguidelles à Suresnes ; l’ancienne distillerie Claquesin à Malakoff et la soufflerie Hispano-Suiza à Bois-Colombes ; le cimetière américain du Mont-Valérien et le mémorial La Fayette à Marnes-la-Coquette ; le four à bois de la cité de la céramique à Sèvres et la charpente de l’ancienne manufacture royale de cire à Antony ; la maison Mount Vernon à Vaucresson et la brocante Beaumarié à Ville-d’Avray.
  • Des visions insolites du quotidien dans la ville
    Un footing dans la neige au Parc André-Malraux à Nanterre et un soir de réveillon à la cité-jardin de Suresnes ; un lopin urbain près du tram à Suresnes et un paysage de friche à Villeneuve-la-Garenne ; des anges suspendus dans les airs à Issy-les-Moulineaux et un avion entre les tours de La Défense.
  • Des spectacles « spectaculaires »
    Et cela se passe dans le parc de Saint-Cloud avec un feu d’artifice devant la Grande cascade ; une cohorte nocturne de rockers et la visite de son parc par Monsieur, frère de Louis XIV… Mais aussi, une troupe d’arts de la rue à La Défense et les automates du musée Arturo-Lopez à Neuilly. Continue reading »