mar 202009
 

Semaine ensoleillée, d’abord très douce et plus fraîche pour ce premier jour du printemps. Enfin le printemps !!!
Et pour saluer cette arrivée, les premières fleurs de mon pied de corète du Japon.

Les floraisons sont encore trop clairsemées pour ne pas se régaler des quelques fleurs surprises ici et la… Bon week-end !

juil 182008
 

Et oui, les corètes du Japon (Kerria japonica ‘Flore Pleno’) ne fleurissent pas qu’au printemps, mais nous gratifient de nouvelles fleurs tout au long de l’été.
Je vous avais déjà montré quelques fleurs apparues au début du mois, mais maintenant que nous sommes en plein mois de juillet, les pompons dorés sont de plus en plus nombreux.
Et il y en a encore beaucoup à venir. Un arbuste tout simple, mais je ne m’en lasse pas. Et si facile, robuste… Mon pied planté tout petit en fin d’hiver est maintenant dans un gros pot (environ 40 cm de diamètre), avec un terreau enrichi de guano de chauve-souris et d’un engrais organique pour tomates. Que du bio ! Et quel bio résultat 😉

juil 042008
 
Ma corête du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) débute sa deuxième floraison.
Une floraison plus timide que celle du printemps, après avoir fait de nombreuses pousses vertes et de nouvelles cannes. Ces quelques pompons jaunes pourtant peu nombreux sont d’une luminosité incroyable. On ne voit qu’eux ! Et quelle gaité !
J’avais repéré l’an dernier des jardinières de corètes qui n’avaient pas cessé de fleurir pendant la belle saison, à ma grande surprise. Cela m’a aussitôt donné envie d’en avoir une, d’autant plus que je trouve que cet arbuste à un faux air de bambou, sans en avoir la rigidité. C’est réussi !
juin 072008
 

Journée grise et fraîche avec petite averse. Pas terribles le printemps et le mois de juin cette année.
13 °C ce matin, pour un peu on apprécierait un peu de chauffage, mais en juin quand même !

Cela n’empêche pas la potée d’Epicactus de poursuivre sa floraison. Un peu de couleur dans la grisaille, ça fait du bien.
J’ai quand même fait un petit tour sur le quai de la Mégisserie et le marché aux fleurs sur l’Île de la Cité. Ne trouvant pas ce que je cherchais, j’ai décidé de faire un grand saut jusqu’à Neuilly, pour découvrir la jardinerie Hermès. Un petit périple en métro, vite fait. La jardinerie est juste à côté de la sortie du métro (ligne 1, Pont de Neuilly).
Un choix très intéressant et varié, avec une offre importante de plants à l’unité, une attention bienvenue pour le citadin en mal de place. De très belles poteries aussi. J’ai craqué pour une plante cigarette (Cuphea ignea), un Begonia Bonfire et un plant d’impatiens Walleriana-Hybride « géante » aussitôt plantés. Cette variété d’impatiens est aujourd’hui rarement présentée, hormis quelques plants sur les quais de la Mégisserie, mais vendus par barquettes. Et pourtant, cela change des habituelles impatiens nanifiées à l’extrême. Ras le bol du tapis ou du coussin court sur pattes que nous impose les hybrides récents, j’aime l’opulence. Si l’été n’est pas trop sec (sic !), mon pied d’impatiens devrait atteindre 60 à 80 cm de hauteur.
Toutes ces fleurs sont de couleur rouge vif, comme les bégonias Dragon Wing et l’épicactus. Mais il y a beaucoup de vert sur le balcon, donc ce n’est jamais criard. Et puis j’aime bien le rouge, et l’orange aussi.
J’ai aussi acheté un tuteur cercle pour mon pied de corète du Japon, qui s’étale un peu trop dans tous les sens. Simple, discret et efficace comme système. Et facile à poser ! Au fait, les pigeons ne sont pas revenus écraser ma touffe de coeur-de-Marie blancs.