juin 042011
 

Bien que de plus en plus à l’étroit dans son terrarium, mon pied d’épiscia (Episcia ‘Siver Skies’) ne cesse de fleurir. Depuis quelques jours j’ai même un bouquet de petites fleurs rouge vif qui fait son effet !

Episcia 'Siver Skies' en pleine floraison dans un terrarium

Episcia 'Siver Skies' en pleine floraison dans un terrarium, juin 2011, photo Alain Delavie

La culture en terrarium lui réussit !

nov 302010
 

Il n’y a pas que mon mini saintpaulia à fleurs de violette qui pousse et fleurisse dans mes terrariums. Mon pied d’Episcia ‘Silver Skies’, une autre Gesnériacée miniature, a pris de l’ampleur au fil des mois au point d’occuper tout son terrarium. Il étale son beau feuillage blanc argenté sur lequel se détache de temps à autre des petites fleurs d’un rouge éclatant et vibrant. Un véritable épiscia de Noël !

Episcia 'Silver Skies', Gesnériacées

Tapis d'Episcia 'Silver Skies' dans un terrarium, novembre 2010, photo Alain Delavie

Le feuillage se suffit à lui-même et reste décoratif à longueur d’année. Les fleurs veloutées sont des petites touches de couleur qui apparaissent ici et là, jamais en très grand nombre.

Episcia 'Silver Skies', Gesnériacées

Tapis d'Episcia 'Silver Skies' dans un terrarium, novembre 2010, photo Alain Delavie

Une variété rare, mais qui pousse assez facilement quand on la cultive dans un terrarium sous éclairage artificiel. C’est d’ailleurs un mode de culture que l’on devrait toujours adopter pour les quelques rares potées d’épiscias proposées dans le commerce, car ces plantes ne supportent pas la sécheresse ambiante de nos intérieurs alors qu’elles sont d’une facilité déconcertante dès qu’on leur offre l’ambiance humide qu’elles aiment.

En terrarium, hormis quelques rares arrosages et nettoyages pour ôter les fleurs fanées, les soins sont très réduits. La croissance est assez rapide car en moins d’un an, le petit pied reçu des États-Unis s’est beaucoup étoffé et multiplié, déployant des stolons de tous les côtés.

Episcia 'Silver Skies', Gesnériacées

Tapis d'Episcia 'Silver Skies' dans un terrarium, photo Alain Delavie

Beaucoup de plaisir pour un minimum de soins, c’est pas mal, non ?

nov 292010
 

Cultivé dans un petit terrarium sous éclairage artificiel, mon minuscule pied de saintpaulia (Saintpaulia ‘Rob’s Twinckle Blue’) ne cesse de fleurir, déployant des bouquets de violettes à toute saison. Il ne lui manque que le parfum !

Saintpaulia miniature (Gesnériacées)

Mini saintpaulia (Saintpaulia 'Rob's Twinckle Blue') en pleine floraison dans un terrarium, novembre 2010, photo Alain Delavie

Le petit pied que je vous montrais pour la première fois en février dernier a quand même bien grandi. Il a plus que doublé en gardant toutefois des dimensions très réduites. Cette variété est soit-disant la plus petite qui existe parmi les saintpaulias. Un mini parmi les miniatures.

Saintpaulia miniature (Gesnériacées)

Mini saintpaulia (Saintpaulia 'Rob's Twinckle Blue') en pleine floraison dans un terrarium, novembre 2010, photo Alain Delavie

Saintpaulia miniature (Gesnériacées)

Mini saintpaulia (Saintpaulia 'Rob's Twinckle Blue') en pleine floraison dans un terrarium, novembre 2010, photo Alain Delavie

Mais la floraison est généreuse en terrarium, ce mini saintpaulia n’étant pas avare en fleurettes. Des petites fleurs simples bleu violet foncé, avec des étamines jaune d’or. Adorables ! J’ai l’impression d’avoir des violettes à longueur d’année.

Saintpaulia miniature (Gesnériacées)

Mini saintpaulia (Saintpaulia 'Rob's Twinckle Blue') en pleine floraison dans un terrarium, novembre 2010, photo Alain Delavie

Cette variété n’est pas difficile à cultiver. Les soins se réduisent à quelques nettoyages pour enlever les fleurs dès qu’elles sont fanées. Un travail de précision qui se fait à la pince à épiler, mais ce n’est pas très difficile. La culture en terrarium fermé limite beaucoup les arrosages qui se font uniquement quand le substrat est bien sec en surface. Bref, la plante vit toute seule, l’éclairage étant réglé par un programmateur. Et je peux ainsi cultiver mon saintpaulia dans le couloir de l’entrée qui ne reçoit pourtant pas la lumière du jour. Un moyen facile et pas très onéreux pour avoir des fleurs partout dans son appartement…

Le plus difficile, c’est de trouver les minis saintpaulias, les arrivages étant toujours limités aux sempiternelles quelques mêmes variétés, toujours sans dénomination. Si vous avez de bonnes adresses en région parisienne, cela m’intéresse car je voudrais fleurir d’autres petits terrariums.