avr 182015
 

Coeur-de-Marie (Dicentra spectabilis 'Valentine') sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Le coeur-de-Marie (Dicentra spectabilis ‘Valentine’) n’a pas le vertige et s’élance au-dessus du vide et de la rue, 5 étages plus bas. Bien accrochés, les petits coeurs tintinnabulent au gré du vent à la vue de tous les passants… s’ils lèvent la tête et les yeux !

avr 172015
 

Dicentra spectabilis 'Valentine' sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Ne sont ils pas adorables ces petits coeurs d’un rouge intense, les premiers portés par ma potée de coeur-de-Marie (Dicentra spectabilis ‘Valentine’) pour ce printemps ?

Après l’explosion de fleurs de mon pied de corète du Japon et les petits pavots jaunes pâles du Saruma henryi chaque jour un peu plus nombreux, c’est la troisième espèce végétale qui se met à fleurir avec générosité sur mon balcon. Le bal des floraisons est reparti, un bonheur toujours renouvelé.

mar 232012
 

Coeur-de-Marie 'Valentine' (Dicentra spectabilis 'Valentine') sur mon balcon au tout début du printemps, Paris 19e (75)

Et oui, mon petit pied de coeur-de-Marie ‘Valentine’ (Dicentra spectabilis ‘Valentine’) que je croyais perdu suite à une overdose d’engrais liquide en début d’été l’année dernière, se remet à pousser comme si de rien n’était. 9 mois de dormance, et hop, des nouvelles pousses, c’est une bonne surprise pour ce début du printemps.

Les jardiniers ne sont pas à l’abri d’une bêtise, que dis-je de quelques conneries (mais oui, le mot n’est pas trop fort). Ce fut mon cas l’an dernier quand pris d’un coup de folie, j’ai versé un vieil engrais liquide organique dans ma potée de coeur-de-Marie, sans diluer le produit. Cela fait au moins trente ans que je sais qu’il ne faut jamais le faire ! Mais c’était un vieux fond, un produit organique (sans danger, n’est-ce pas !)… Bref, quelques jours après ce geste malheureux, j’ai vu le feuillage de mon pied de coeur-de-Marie se dessécher très vite pour disparaître complètement en quelques semaines à peine. Grillé !
J’ai beaucoup arrosé pour tenter de diluer le produit, mais pendant tout l’été, aucune pousse n’est apparue. J’ai laissé passer la mauvaise saison en m’apprêtant à racheter un pied lors d’une des prochaines fêtes des plantes. Bien m’en a pris de ne pas jeter le contenu du pot… La patience, même involontaire, a du bon !

Moralité 1 : Un jardinier averti n’est pas à l’abri d’une connerie !
Moralité 2 : Ne jamais se précipiter quand tout semble mort pour tout jeter ou couper, car la repousse peut se faire attendre longtemps.
Moralité 3 : Un engrais liquide, bio ou non, doit toujours être dilué, en respectant les doses indiquées sur l’emballage.

avr 022011
 

Primé en 2010 lors de la précédente édition de la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard, ce coeur-de-Marie m’avait alors tapé dans l’oeil, mais les quelques plants proposés étaient partis très vite, je n’avais pas pu m’en procurer. Cette année pour la nouvelle édition de ce grand rendez-vous du jardin, Thierry et Sandrine Delabroye en avait apporté. Aussitôt arrivé sur place, j’ai réservé un pied de cette variété aux fleurs rouge brique qui maintenant trône sur mon balcon.

Coeur de Marie rouge : Dicentra spectabilis 'Valentine'

Dicentra spectabilis 'Valentine', stand des Pépinières Delabroye, 1er avril 2011, photo Alain Delavie

Ce coeur-de-Marie a été primé au printemps 2010, il a reçu le Grand Prix de Saint-Jean-de-Beauregard et je ne résiste pas à vous citer le texte de présentation :
« Dicentra spectabilis ‘Valentine’ présenté par les Pépinières Delabroye. Nul doute que les amateurs seront nombreux à apprécier cette toute nouvelle obtentin du canadien Sanderson présentée pour la première fois en Europe. Ce coeur-de-marie se distingue en effet par l’exceptionnel coloris rouge brique de sa floraison printanière. Son magnifique feuillage vert bleuté prolonge son intérêt durant tout l’été. »

Dicentra spectabilis (rose et blanc) et Dicentra spectabilis 'Valentine' (rouge et blanc)

Dicentra spectabilis (rose et blanc) et Dicentra spectabilis 'Valentine' (rouge et blanc)

Un nouveau coloris très différent du coeur-de-Marie classique, rose et blanc, ou de sa variété à fleurs complètement blanches. De véritables petits coeurs saignants (« Bleeding heart » en anglais)…

Coeur de Marie rouge : Dicentra spectabilis 'Valentine'

Dicentra spectabilis 'Valentine', stand des Pépinières Delabroye, 1er avril 2011, photo Alain Delavie

J’ai très envie d’installer cette nouvelle variété bien en vue, dans une suspension, accrochée au mur qui longe mon balcon. J’aurai les petits coeurs à portée de vue en permanence et la plante pourra prendre toutes ses aises sans gêner ses voisines.

Coeur-de-Marie rouge : Dicentra spectabilis 'Valentine'

Dicentra spectabilis 'Valentine', stand des Pépinières Delabroye, 1er avril 2011, photo Alain Delavie

Vous avez encore aujourd’hui samedi et demain dimanche pour parcourir les allées de la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard (91). Sinon vous devrez commander ce beau coeur-de-Marie chez celui qui nous l’a fait découvrir :

Pépinières Delabroye
Tél.: 03 20 49 73 98
www.mytho-fleurs.com

avr 092010
 

De retour de la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard (91) où la foule des grands jours a profité du soleil radieux et de l’offre exceptionnelle de plantes. Le Grand Prix Saint-Jean-de-Beauregard a été attribué au coeur-de-Marie rouge brique présenté par Sandrine et Thierry Delabroye.

Nouveauté : un coeur-de-Marie rouge brique

Dicentra spectabilis 'Valentine', pépinières Delabroye (62), Fête des plantes vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard 2010, photo Alain Delavie

Coloris inhabituel pour ce coeur-de-Marie. Ni rose et blanc comme l’espèce type, ni blanc pur comme la variété la plus fréquente, mais d’un joli rouge brique soutenu qui tranche avec les deux coloris plus traditionnels. Gros succès pour cette nouveauté, vite emportée par les premiers qui l’ont repérée. Ce qui n’a pas été mon cas, je l’ai ratée et elle m’est passée sous le nez… Tant pis, ce sera pour une autre fois, je suis quand même rentré avec un grand sac de raretés… À suivre !