mar 062013
 

Au travers de leurs emballages, les marques qui nous entourent ont facilité notre quotidien. L’Institut Français du Design leur rend hommage lors d’une exposition au Musée des arts et métiers qui illustre ces instants de vie des années 40 à demain.

L’Institut Français du Design a mis en lumière « Ces emballages qui changent nos vies ! » autour d’une présentation des innovations majeures et iconiques qui ont contribué à faire évoluer le quotidien de tous les consommateurs.
Après le succès de la première édition au Salon International de l’Emballage, c’est le Musée des arts et métiers qui invite l’exposition, au milieu d’innovations célèbres, du pendule de Foucault à l’avion de Clément Ader, … 100 000 visiteurs sont attendus !

Ces solutions innovantes qui ont changé nos vies
L’exposition est prévue jusqu’au 9 juin 2013. Elle retrace chronologiquement l’évolution de l’emballage de l’après Seconde Guerre mondiale à aujourd’hui. Dans un esprit ludique et autour de repères socio-culturels, la mise en scène de l’exposition, par l’agence Dragon Rouge, met en lumière le rôle de l’emballage dans notre vie quotidienne et la façon dont celui-ci a influencé nos modes de consommation, nos habitudes d’achat, facilité nos gestes et amélioré notre bien-être. De la boîte Cachou Lajaunie en passant par le premier mascara Helena Rubinstein, le baril Dash, jusqu’aux emballages comestibles ou encore aux QR Codes, l’exposition présente chaque innovation de rupture avec une mise en scène très actuelle.
L’essentiel des emballages exposés provient de musées ou collections privées.

Ces emballages qui changent nos vies, édité par l'Institut Français du Design et co-écrit avec Anne-Marie Sargueil et Jean Watin-Augouard

Continue reading »

mar 312009
 

À l’occasion de la Semaine du Développement Durable, l’Union des Entreprises pour la Protection des Jardins et des Espaces Verts (UPJ) réaffirme sa volonté de sensibiliser le grand public aux bonne conduites en matière de jardinage et lance, avec le support de l’ADEME, une carte simple et pratique pour trouver la ou les déchèteries la plus près de chez soi.Parce qu’ils ne doivent pas être éliminés n’importe comment ni abandonnés dans la nature, les reliquats des produits de jardin doivent être déposés dans des points de valorisation des déchets. Le recyclage est en effet au cœur des politiques de préservation de l’environnement et chaque consommateur est appelé à y participer dans ses activités quotidiennes. Malheureusement, les jardiniers amateurs ne savent pas toujours vers qui se tourner pour recycler leurs produits phytosanitaires. Aujourd’hui, avec la carte proposée, trouver la déchèterie la plus proche de chez soi n’a jamais été aussi facile : quelques secondes suffisent !

« Ce travail avec l’ADEME répond à notre volonté d’informer, de conseiller et d’accompagner le jardinier – amateur ou professionnel – dans sa démarche responsable. Aujourd’hui, 15 millions de Français jardinent régulièrement et doivent pouvoir recycler les produits phytosanitaires qu’ils utilisent », déclare Jacques My, Directeur Général de l’UPJ.
« Notre responsabilité est de leur donner les moyens de récupérer et recycler leurs produits. Nous proposons ainsi aujourd’hui, à chaque jardinier amateur, de s’inscrire dans une démarche respectueuse de l’environnement. »

Où puis-je jeter mes emballages ou mes résidus de produits de jardins ? Comment puis-je les recycler ? Telles sont les questions auxquelles l’UPJ répond aujourd’hui en s’appuyant sur SINOE, un Système d’INformation et d’Observation de l’Environnement, créé par l’ADEME. Cette base d’information publique réunit toutes les données sur plus de 3500 points de collecte de déchets sur le territoire français. Ces informations sont transmises par les partenaires institutionnels de l’ADEME : conseils généraux, conseils régionaux, structures intercommunales, fédérations professionnelles, etc.