avr 032009
 

La Ville de Paris souhaite lancer une nouvelle signalétique pédagogique dans les jardins pour en expliquer le fonctionnement et le mode de gestion écologique. Les parisiens sont invités à donner leur avis et à tester le dispositif.

Depuis 2001, la Ville de Paris s’est engagée dans une gestion écologique des espaces verts qui vise à préserver la biodiversité et l’environnement tout en favorisant la diversité des paysages et des usages. L’évolution des pratiques de gestion des espaces verts qui ont pour objectif de limiter, voire de supprimer totalement, l’usage des produits chimiques nocifs pour la santé des personnes, de développer la biodiversité végétale et animale, et d’économiser les ressources naturelles non renouvelables suscite parfois l’interrogation de la part des Parisien(ne)s. D’où la nécessité d’accompagner ces changements d’une communication, menée avec le concours des équipes qui entretiennent les jardins. Elle vise à expliquer l’intérêt écologique de ces pratiques, les objectifs recherchés et leurs modalités.Des pictogrammes illustrent les différentes pratiques : compostage, paillage, enrichissement de la biodiversité, arrosage ciblé, pousse d’herbe spontanée et espaces protégés. Ces pictogrammes, mis en place par les jardiniers, indiquent aux usagers que ces pratiques ne sont pas un laisser aller mais correspondent à une action voulue par le gestionnaire du site. Ils apportent une information in situ sur les intentions du jardinier. Les pictogrammes renvoient à une série d’affiches qui expliquent de façon simple et didactique l’intérêt de telle ou telle pratique. Ces affiches seront placées sur les panneaux de signalétique classiques des jardins parisiens.

Avant de déployer progressivement cette signalétique dans les espaces verts, la Mairie de Paris souhaite vérifier sa pertinence et son efficacité auprès des acteurs locaux : agents de la Direction des espaces verts, représentants de Conseils de quartiers, Conseils de la jeunesse, usagers adultes et enfants.

Plusieurs rendez-vous sont programmés pour mener à bien cette démarche participative, tester et améliorer le dispositif :
– Le 1er avril, les pictogrammes ont été présentés aux agents, élus et représentants locaux aux Jardins d’Eole (18ème) et au square Chanoine-Viollet (14ème), en présence de Fabienne Giboudeaux, adjointe chargée des Espaces verts. Un questionnaire sera rempli sur place par les participants.
– Entre les 2 et 26 avril, l’enquête sera poursuivie auprès des usagers de deux jardins parisiens :
• aux Jardins d’Éole, les agents d’accueil et de surveillance proposeront aux usagers de remplir le questionnaire avec eux ;
• au jardin Chanoine Viollet, le questionnaire sera remis aux usagers par les agents d’accueil et de surveillance du site. Une fois rempli il sera déposé dans une boite située au kiosque de garde.
Première quinzaine de mai une enquête sera menée auprès des enfants, en lien avec les écoles proches des jardins d’Éole. A l’issue de ces enquêtes, cette signalétique sera si nécessaire amendée, puis présentée au grand public, à partir du 13 juin, dans le cadre du jardin éphémère sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

mar 192009
 

Nouvelle édition de la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides. Depuis sa création en 2006, cette semaine est l’évènement fédérateur et novateur qui permet de maintenir la pression sur les décideurs et prouver que l’on peut et que l’on doit aujourd’hui se passer des pesticides.

Des collectivités, des entreprises, des associations et bien d’autres acteurs mettent en place, partout en France mais aussi dans le monde, des conférences, des projections de films, des débats, des expositions ou encore des spectacles, des sorties sur le terrain, des visites et portes ouvertes en jardins ou exploitations agricoles.
Toutes ces actions citoyennes démontrent que les risques sanitaires et environnementaux liés à l’utilisation des pesticides sont désormais inacceptables et que les alternatives aux traitements chimiques existent et qu’elles sont viables.

Avec une baisse de 88 % de l’utilisation de pesticides depuis 2001, les espaces verts de Paris donnent l’exemple. Déjà 63 jardins de la Ville de Paris ont été labellisés pour leur gestion écologique. Conférences, tables rondes, ateliers, expositions, salons : toutes les actions en Ile-de-France pour la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides.

Pour ma part, je réduis chaque année le nombre de plantes sensibles aux parasites ou aux maladies dans mon coin de jardin. Et vous, comment faites vous pour réduire votre utilisation de pesticides ?

sept 262008
 

Pour sa 12e édition le samedi 27 et le dimanche 28 septembre, la Fête des Jardins entraîne les Parisiennes et les Parisiens dans les coulisses des espaces verts. Cent dix jardins participent à ce rendez-vous d’automne.La Fête des Jardins met à l’honneur les métiers de la Direction des Espaces verts et de l’Environnement (DEVE) et les actions de la Ville de Paris pour préserver la biodiversité et protéger l’environnement.
Installé au parc de Bercy (12ème arrondissement), le village de la Fête des Jardins permet d’appréhender les espaces verts de leur conception à leur vie au jour le jour. Trouver des terrains, analyser leur sol, dessiner les espaces, choisir les plantes et les jeux, adapter les systèmes d’arrosage, réaliser les grilles… Le large éventail des compétences des agents de la Ville est mis en scène dans le chai de Bercy. Ce sont près de 70 métiers qui sont ainsi à l’honneur. Dans l’orangerie, le public peut découvrir les techniques de bouturage et de la greffe, assister à des démonstrations d’art floral, voir le fonctionnement du résistographe (appareil permettant de connaître l’état interne des arbres), apporter ses plantes malades…
Cette fête est aussi l’occasion de visiter les nouveaux jardins écologiques qui conjuguent créativité et respect de l’environnement, comme le square des Arènes de Lutèce (5ème arrondissement), le jardin Villemin (10ème arrondissement), le parc Georges- Brassens et le square Violet (15ème arrondissement), le parc Clichy-Batignolles (17ème arrondissement), le parc des Buttes-Chaumont (19ème arrondissement), le parc de Belleville et le square Sarah-Bernhardt (20ème arrondissement). Sur place, des animations et des conférences porteront sur les démarches de la gestion durable des jardins, de la gestion raisonnée de l’eau, de la valorisation des déchets verts ou encore sur le label « Espace Vert Ecologique » (EVE).
Cinq jardins participent pour la première fois à la Fête, le square de la Roquette (11ème), le square Petit et le square de la Marseillaise (19ème), le jardin de la rue Gandon et le square Joan-Miro (13ème). De nombreux jardins partagés sont aussi présents et neuf communautés religieuses ouvrent leur jardin au public le dimanche 28 septembre.
Des concerts, des spectacles et des jeux inédits sont prévus : jeux de rôle pour devenir tour à tour jardinier, agent d’accueil et de surveillance ou ouvrier spécialisé, jeux sensoriels sur le thème des arbres et des plantes aromatiques, quizz pour tester ses connaissances en botanique, art des jardins ou gestion différenciée. Les plus volontaires peuvent participer à la récolte des légumes de saison et s’initier au jardinage biologique…
Cette année, les Bateaux Parisiens proposent des croisières tous publics (5 €/personne) à partir de 4 ans. À bord, des conférenciers de la Direction des Espaces verts et de l’Environnement présentent la biodiversité de la Seine ou l’histoire des jardins situés le long du fleuve.
Horaires dans les jardins :
Samedi 27 de 13h30 à 18h30 et dimanche 28 de 10h30 à 18h30 (horaires spécifiques pour certains sites).
Horaires du village au parc de Bercy (Paris, 12ème) :
Samedi 27 et dimanche 28, de 10h30 à 18h30.

mar 222008
 

Vendredi 21 mars, le Conseil de Paris a élu Bertrand Delanoë et ses 36 adjoints. Après Yves Contassot, les Espaces Verts de la ville de Paris seront désormais dirigés par Mme Fabienne Giboudeaux, adjointe au maire de Paris, élue conseillère de Paris le 13 décembre 2004 et réélue le 16 mars dernier, dans le 20ème arrondissement.

Voici le programme qu’elle proposait le 9 mai 2007:

Une nouvelle mandature commence, 2008-2014, 30 hectares d’espaces verts supplémentaires promis, presque autant que pour la mandature qui vient de s’achever.

J’ai déjà ma petit idée d’emplacements à verdir, et vous ?