mar 152013
 

Jardinière printanière sur le balcon d'Eveline, Paris 14e (75)

J’ai trouvé cette petite composition printanière dans la jardinerie Truffaut dans le 13e arrondissement de Paris. Un bel ensemble de fleurs classiques, les valeurs sûres du printemps : primevères acaules, pensées, alysse odorante, corbeille d’argent et giroflée.

Primevère dans une jardinière printanière sur le balcon d'Eveline, Paris 14e (75)

J’aime beaucoup les couleurs de cette primevère, mélange de rose doux et d’orange délicat.

Continue reading »

mar 112013
 

Suspension de violettes cornues en fin d'hiver

Traditionnellement, on les plante en fin d’été ou en automne, comme les autres fleurs bisannuelles à floraison printanière. Mais les jardineries en proposent encore, avec un choix très intéressant. C’est l’occasion de fleurir des coins dégarnis du jardin pendant de longues semaines au printemps.

Suspension de violettes cornues en fin d'hiver

Plus florifères que les grosses pensées, les violettes cornues se couvrent d’une multitude de petits papillons dès que les températures s’adoucissent et jusqu’aux premières fortes chaleurs. Même avec une météo capricieuse au printemps, vous êtes assurés d’avoir une profusion de fleurs. Et la floraison peut se prolonger en été si les températures estivales restent fraiches.

J’ai vu un bel arrivage dans la jardinerie Botanic de Suresnes (92) avec des jeunes plants en minimottes vendus dans des barquettes en bois. Vous trouvez un bel assortiment chez Saunier Horticulture, Chemin des Meuniers, Verville, 91640 Fontenay Les Briis, tél. : 01 60 83 89 32 (vente sur place).

mar 092013
 

Pensées à grosses fleurs avec des macules

Superbes, ces grosses pensées, non ? Avec le printemps qui approche, elles vont devenir de plus en plus belles et embaumer les parterres et les jardinières dès que le soleil brille. Voici des fleurs de saison que l’on oublie un peu trop…

Moins éphémères que tous les bulbes à floraison printanière, presque sans soin, les pensées méritent une plus large place sur nos rebords de fenêtre, nos balcons et dans nos jardins. Même quand le printemps reste frais, elles fleurissent sans cesse, ne souffrant que des grosses pluies et des averses de grêle. La grande diversité des coloris permet toutes les fantaisies. À marier avec les violettes cornues, les pâquerettes, les myosotis, les giroflées ravenelles, les bulbes et les plantes vivaces à floraison printanière.

Les gourmands s’en délecteront dans des salades où elles apporteront un petit goût suave et sucré.

déc 212012
 

Petit pied de violette cornue sur mon balcon en fin d'automne, Paris 19e (75)

Achetées fleuries au cours de cet automne, mes violettes cornues (Viola cornuta) n’ont pas cessé de fleurir, encore et toujours, à la fois discrètes et généreuses. Des petites fleurs charmantes en diable qui mériteraient une plus grande place dans nos jardins et sur nos balcons.

Petit pied de violette cornue sur mon balcon en fin d'automne, Paris 19e (75)

Petit pied de violette cornue sur mon balcon en fin d'automne, Paris 19e (75)

Il existe de nombreuses variétés, qui diffèrent par le coloris des fleurs toujours simples, mais on ne les trouve pas facilement. Il faut suivre les arrivages dans les point de vente de jardinage tout au long de l’automne et en hiver pour repérer les teintes que l’on préfère. Avec parfois des surprises, comme cette violette cornue bleu et violet apparue dans une potée de violette cornue blanche. Deux pieds et deux coloris pour le prix d’un !

mai 122010
 

Fleurie très tôt au printemps, la monnaie du Pape perd de plus en plus ses petites fleurs mauves ou blanches pour se parer de gros fruits plats et ovales.

Fleurs bisannuelles

Pieds de monnaie du pape avec des fruits sur fond de giroflées, massif printanier, Paris 19ème, mai 2010, photo Alain Delavie

Quand le soleil brille et qu’il traverse les pieds de monnaie du Pape (Lunaria annua), l’effet est charmant. Les transparences donnent des teintes pourpres, brunes et mordorées qui font penser à des vitraux. Le spectacle est encore plus fort quand d’autres fleurs printanières viennent se mêler à l’ensemble, comme ici les giroflées jaunes ou orange.

Fleurs bisannuelles

Pieds de monnaie du pape avec des fruits sur fond de giroflées, massif printanier, Paris 19ème, mai 2010, photo Alain Delavie

Rien de nouveau sur la planète, car ces fleurs printanières ornent les jardins depuis des générations. Des fleurs des jardins de curés… Mais il est plus rare de les admirer dans les massifs de ville, comme ici devant la mairie du dix-neuvième arrondissement de Paris (75). Des valeurs sûres à redécouvrir pour celles et ceux qui les auraient oubliées… Que le printemps soit froid ou chaud, elles sont au rendez-vous et ne jouent pas les chochottes, fleurissant par tous les temps. Et quand on les laisse faire, elles se ressèment où bon leur semble dans le jardin…