mai 122013
 

Scilles campanulées dans un tapis de fleurs des elfes, Promenade plantée, Paris 12e (75)

Le feuillage vert acidulé et bronze des fleurs des elfes (Epimedium) met en valeur les petites clochettes bleues des scilles campanulées (Hyacinthoïdes non-scripta). À réaliser dans un coin ombragé du jardin, par exemple sous un arbre à feuillage caduc pas trop dense.

Scilles campanulées dans un tapis de fleurs des elfes, Promenade plantée, Paris 12e (75)

avr 202012
 

Epimedium versicolor 'Sulphureum', parc André Citroën, Paris 15e (75)

On ne sait trop ce que l’on doit le plus admirer chez cette fleur des elfes (Epimedium x versicolor ‘Sulphureum’), la délicate floraison jaune crème ou le feuillage vert tendre fluo marbré de bronze cuivré… Tout est beau !

Epimedium versicolor 'Sulphureum', parc André Citroën, Paris 15e (75)

Les jeunes feuilles semblent composées d’une dentelle verte et bronze d’une grande délicatesse. Les fleurs sont adorables aussi (on dirait des fleurs d’ancolies, mais plus petites), mais j’avoue avoir un faible pour ce feuillage si élégant.

Epimedium versicolor 'Sulphureum', parc André Citroën, Paris 15e (75)

Cette superbe plante vivace à feuillage persistant est en plus particulièrement robuste. Elle pousse lentement, mais supporte très bien une exposition ombragée et sèche. Cette fleur des elfes trouve donc sa place sous le couvert de grands arbres caducs où elle formera d’abord des coussins puis peu à peu un tapis.