jan 062012
 

Soucis fleuris en plein hiver, rue de l'Évangile, Paris 18e (75)

En novembre dernier, je vous avais déjà montré ces soucis toujours fleuris alors que l’automne était déjà bien avancé. L’hiver est arrivé (officiellement), nous avons changé d’année et ces braves petits soucis continuent leur floraison désormais hivernale. Après les soucis de novembre, les soucis de janvier !

Soucis fleuris en plein hiver, rue de l'Évangile, Paris 18e (75)

Et ils sont très beaux ces soucis d’hiver !

Soucis fleuris en plein hiver, rue de l'Évangile, Paris 18e (75)

Avec toutes les informations plus catastrophiques les unes que les autres que nous ressassent les médias, nous ne manquons pas de soucis ! Mais ceux-ci avec leur petit air de marguerite, j’en veux bien. Les autres, les emmerdes, du balai !

jan 052012
 

Chimonanthus praecox, Amiens (Somme)

Est-ce l’automne et l’hiver particulièrement doux que nous avons jusqu’ici qui dopent la floraison des Chimonanthus praecox, mais je trouve ces arbustes à floraison hivernale particulièrement fleuris cette année et pas uniquement dans la capitale, puisque les photos de cet article ont été faites à Amiens en Picardie, juste après Noël.

Chimonanthus praecox, Amiens (Somme)

La floraison a une couleur très pâle, ce qui a tendance à dissimuler les fleurs pourtant très nombreuses.
Et les photos ne vous donnent pas le parfum. Quelle senteur !

Continue reading »

jan 042012
 

Berberis darwinii en fleur dans le parc Montsouris en début d'hiver, Paris 14e (75)

Avec ses petites feuilles de houx brillantes et sa floraison jaune orangé particulièrement éclatante et lumineuse, cet arbuste est un des charmes de l’hiver naissant.

Sur mon balcon, je ne raffole pas des plantes piquantes car comme tout jardinier pressé, je me suis souvent piqué avec les épines redoutables parfois traitreusement tombées au sol ou dissimulées sous les feuilles alors que l’on sait qu’elles sont pourtant là. Quand on va trop vite, qui s’y frotte s’y pique !

Mais ce petit arbuste à feuillage persistant a beaucoup d’atouts pour plaire. Les branches souples et arquées ont une belle couleur pourpre rouge. Elles portent des petites feuilles persistantes brillantes et vert sombre. En fin d’automne et début d’hiver, puis au printemps, les petites fleurs réunies en grappes apportent une note colorée et chaude. Les fleurs sont jaunes plus ou moins teintées d’orange et de rouge selon les variétés. Elles sont suivies de baies bleuâtres.

L’arbuste forme une touffe qui ne dépasse pas 2,50 à 3 m de hauteur. La variété ‘Nana’ est plus compacte et arrondie, avec une hauteur d’environ 1,20 à 1,50 m.

Cet arbuste très rustique se cultive dans n’importe quel sol pas trop acide, en plein soleil de préférence. Il se taille facilement après la floraison et peut donc être cultivé en haie défensive ou dans un grand bac.

déc 282011
 

Lavatère arbustive en fleur fin décembre à Ferrières (Somme)

Malgré l’arrivée officielle de l’hiver, la douceur persiste un peu partout en France. J’ai été surpris de pouvoir contempler encore des lavatères arbustives bien fleuries le lendemain de Noël en Picardie… Y’a plus de saison !

Lavatère arbustive en fleur fin décembre à Ferrières (Somme)

Il y a les roses de Noël (les vraies des rosiers et les hellébores), les rhodos de Noël et bien d’autres fleurs des jardins ou sauvages qui jouent les prolongations ou sont simplement de saison. Mais il faut cette année ajouter une belle lavatère en arbre… Vue dans un charmant petit village de la Somme (80), à Ferrières, pas très loin d’Amiens. Et qui plus est, il y avait un agréable rayon de soleil hivernal qui rendait la balade digestive encore plus agréable.

fév 242011
 

Plus que les autres roses de Noël, l’hellébore Moonshine (Helleborus niger Moonshine ‘Cov’), fleurit en abondance et dès les premières années. Pas d’attente, la plante est généreuse et facile. Elle décore toutes les situations à l’ombre ou à mi-ombre et surtout elle est est belle tout l’hiver.

Les + :
Floraison abondante dès la première année de culture.
– Croissance rapide. Une plante de 3 ans forme une touffe qui peut mesurer jusqu’à 60 cm.
– Excellente tenue de la fleur, qui tient plus de 4 semaines. La défloraison reste belle encore pendant 4 à 6 semaines.
– Plante pas exigeante pour le terrain comme l’espèce type, Helleborus niger, qui réclame un sol lourd et profond. Cette variété peut se contenter d’un sol léger et s’adapter au manque éventuel d’eau.

Rose de Noël, hellébore Moonshine

Rose de Noël Moonshine (Helleborus niger Moonshine 'Cov'), photo Globe Planter

Les fleurs sont blanc-crème bien dressées au dessus d’un feuillage vert foncé luisant.

Rose de Noël, hellébore Moonshine

Rose de Noël Moonshine (Helleborus niger Moonshine 'Cov'), photo Globe Planter

Prix de vente d’une plante vendue en conteneur de 1,4 litres : 12,50 euros.
Une belle plante vivace proposée par Globe Planter, vente par correspondance sur le site Internet ou dans la jardinerie du Jardin des Sablons à Gien (45).

fév 172011
 

Tout près du canal de l’Ourcq, au pied d’un grand immeuble de la rue des Ardennes, un coin de verdure attire le regard en ce moment avec ses touffes d’iris nains (Iris reticulata), d’une grâce infinie. Des petites merveilles à admirer de près.

Plante bulbeuse à floraison hivernale : Iris reticulata

Touffe d'iris nains (Iris reticulata) dans un coin de jardin de la rue des Ardennes, Paris 19e (75), février 2011, photo Alain Delavie

Tous petits, mais exquis !

Plante bulbeuse à floraison hivernale : Iris reticulata

Touffe d'iris nains (Iris reticulata) dans un coin de jardin de la rue des Ardennes, Paris 19e (75), février 2011, photo Alain Delavie

En pot, en jardinière ou en pleine terre, ces iris miniatures à floraison hivernale sont décidément des petits bijoux.