jan 252011
 

Les journées grises se suivent, aussi quand un rayon de soleil se montre, il faut en profiter ! Petite balade dimanche dernier dans le parc de Bercy (Paris 12e) où les camélias continuent leur floraison.

Camélia à floraison hivernale dans un parc parisien

Camellia sasanqua sous le soleil dans le parc de Bercy, Paris 12e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Du soleil ! Il n’a pas brillé longtemps, mais le peu de temps qu’il s’est montré en milieu de journée dimanche, c’était un petit moment de bonheur dans la grisaille de l’hiver.

Camélia à floraison hivernale dans un parc parisien

Camellia sasanqua sous le soleil dans le parc de Bercy, Paris 12e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Hauts les coeurs et bonne semaine !

jan 112011
 

Même s’il n’est pas toujours très joli ni bien touffu, le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) apporte des petites touches de couleurs et de lumière dans la grisaille de l’hiver. C’est toujours un plaisir de découvrir ses fleurettes au hasard d’une promenade dans la ville.

Jasminum nudiflorum, floraison hivernale

Jardinière de jasmin d'hiver au 6 de la rue des Hospitalières St-Gervais, Paris 4e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Dans une des ruelles pittoresques du Marais, au coeur de la capitale, un peu de couleur réjouissante !

Jasminum nudiflorum, floraison hivernale

Jardinière de jasmin d'hiver au 6 de la rue des Hospitalières St-Gervais, Paris 4e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

On pardonne le côté un peu fouillis de cet arbuste liane, aux longs rameaux souples qui partent dans tous les sens.

Ces deux petites jardinières me laissent penser que ce jasmin serait décidément le bienvenu sur mon balcon car il ne semble vraiment pas difficile à faire fleurir. Et les fleurs en hiver, on n’en a jamais assez !
Qu’importe s’il retombe et prend des airs penchés, il n’en sera que plus visible de la rue sans gêner les autres plantes à l’intérieur du balcon. Et je pourrai toujours palisser quelques branches le long de la rambarde…

jan 112011
 

Mon pied de rose de Noël ‘Josef Lemper’ vient d’ouvrir sa toute première fleur pour cet hiver et cette année.

Helleborus niger 'Josef Lemper', floraison hivernale

Rose de Noël ‘Josef Lemper’ sur mon balcon, janvier 2010, photo Alain Delavie

Une grande fleur simple, d’un blanc très pur, avec des étamines jaune citron. La simplicité, la pureté…
Encore une fois, cette belle fleur se tourne vers la lumière, vers la rue et je n’en vois que l’arrière des pétales.

Helleborus niger 'Josef Lemper', floraison hivernale

Rose de Noël ‘Josef Lemper’ sur mon balcon, janvier 2010, photo Alain Delavie

Elle ne demande pourtant qu’à être admirée, cette belle et grande fleur d’hiver. La première de l’année sur mon balcon.

Helleborus niger 'Josef Lemper', floraison hivernale

Rose de Noël ‘Josef Lemper’ sur mon balcon, janvier 2010, photo Alain Delavie

Et ce n’est que le tout début de la floraison. D’autres boutons floraux sont déjà bien visibles, promesse de futures floraisons.

déc 192010
 

La neige n’a pas empêché les mahonias de continuer à fleurir. Cela donne des petites scènes charmantes dans les parcs et jardins.

Floraison hivernale sous la neige dans Paris

Mahonia fleuri sous la neige, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Un fin manteau qui n’abime pas les plantes, ne les fait pas ployer sous le poids.

Floraison hivernale sous la neige dans Paris

Mahonia fleuri sous la neige, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Mais il est quand même préférable de secouer le feuillage de l’arbuste, comme il est prudent de le faire pour la plupart des arbustes à feuillage persistant.

mar 082010
 

Dans les jardins protégés du froid, le romarin (Rosmarinus officinalis) fleurit avant la fin de l’hiver, donnant une profusion de petites fleurs bleu azur charmantes. Ailleurs, c’est un des premiers arbustes à s’épanouir dès que le printemps s’installe.

Arbuste à fleurs

Jardinière de romarin fleuri en hiver, février 2010, photo Alain Delavie

Cette plante méditerranéenne aromatique à feuillage persistant est la bienvenue sur un balcon ou une terrasse baignés de soleil. Elle reste impeccable à longueur d’année et prodigue sa floraison azurée à un moment où les fleurs sont encore rares. En même temps que les mimosas sur la Côte d’Azur, les forsythias en région parisienne. Et quelques feuilles suffisent à parfumer un plat.

Le romarin officinale forme un petit buisson érigé qui peut atteindre 0,80 à 1 m de hauteur. Il a donné de nombreuses variétés, à port plus ou moins dressé, compact, étalé ou retombant. La diversité se retrouve aussi dans la couleur de la floraison, car il existe des romarins à fleurs blanches, roses ou bleu plus ou moins foncé, parfois teinté de violet. Ses fleurs sont très prisées par les premiers insectes butineurs qui reprennent leur activité de bonne heure.

Alors chez vous, fleur d’hiver ou fleur printanière ?