août 072010
 

Rencontré au hasard de mes promenades parisiennes, ce petit arbuste chinois m’a séduit par l’opulence de ses inflorescences en gros pompons rose vif, très parfumées quand on s’approche.

Arbuste à floraison estivale

Clérodendron fétide (Clerodendrum bungei), parc de Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Cette espèce de clérodendron forme un petit buisson d’environ 1,20 m de hauteur. Il prend vite de l’ampleur de part et d’autre du pied mère car il drageonne beaucoup. Même si le feuillage et les rameaux sont détruits par l’hiver, la souche repart de plus belle au printemps, avec un plus grand nombre de pousses.

Arbuste à floraison estivale

Clérodendron fétide (Clerodendrum bungei), parc de Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Les feuilles sont assez grandes. Elles peuvent atteindre jusqu’à 20 cm de longueur. Elles ont une forme de coeur et sont dentées sur le pourtour. Si les fleurs sont agréablement parfumées, le feuillage dégage une odeur assez désagréable quand on le froisse. D’où le nom commun peu élogieux donné à ce bel arbuste au look exotique.

Arbuste à floraison estivale

Clérodendron fétide (Clerodendrum bungei), parc de Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Les boutons floraux réunis en corymbes sont déjà très décoratifs. De loin on dirait des bouquets de perles rose foncé.

Arbuste à floraison estivale

Clérodendron fétide (Clerodendrum bungei), parc de Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Les petites fleurs rose plus clair que les boutons floraux sont étoilées. Les cinq pétales qui les composent forment un long tube. La floraison est estivale, de la fin juillet à septembre.

Arbuste à floraison estivale

Clérodendron fétide (Clerodendrum bungei), parc de Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Arbuste à floraison estivale

Clérodendron fétide (Clerodendrum bungei), parc de Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Les fleurs donnent ensuite des baies bleu très foncé toutes aussi décoratives.

Cet arbuste apprécie une exposition chaude et ensoleillée, avec un sol riche qui reste frais pendant la belle saison. Par temps sec, le feuillage fane vite quand la plante manque d’eau. Mais il se redresse vite avec un arrosage copieux.

Le saviez-vous ?
Clerodendrum vient du grec « kleros » qui signifie chance ou destin et « dendron », « arbre ». C’est donc l’arbre de la chance.
Alexander Andrejewitsch von Bunge était un botaniste russe (Kiev 1803 – 1890) qui enseignait en Estonie à l’université de Dorpat. Il étudait la flore dans le désert de Gobi en Mongolie et en Sibérie occidentale.

août 022010
 

Malgré les périodes sèches, les althéas (Hibiscus syriacus) ne cessent de fleurir dans Paris. Arbustes à floraison estivale par excellence, ils déploient leurs grandes fleurs simples, semi doubles ou doubles dans les jardins et parcs parisiens. J’ai craqué sur les bleus…

Arbuste à floraison estivale

Althéa à fleurs bleues (Hibiscus syriacus 'Oiseau Bleu'), parc de Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

La variété la plus courante des althéas à fleurs simples bleues est ‘Oiseau Bleu’. C’est une obtention de Maurice Croux à Chatenay-Malabry (92). Elle a été créée en 1950. Les fleurs se parent d’un bleu doux un peu mauve avec un coeur poupre. Une des rares fleurs d’été bleues.

Et maintenant, quelques photos…

Continue reading »

juil 302010
 

Les premières fleurs d’aster se sont épanouies sur mon balcon, dans une myriade de fleurettes de gaura. Un duo on ne peut plus estival, mais qui a un petit air d’automne déjà…

Plante vivace à floraison estivale

Premières fleurs d'aster sur mon balcon, juillet 2010, photo Alain Delavie

Et les soirées sont plus courtes. À 10 heures, il fait nuit noire. L’été file trop vite !

Mais j’aime beaucoup ce duo de fleurs sans soucis, sans chichis. Et dire qu’il m’a fallu toutes ces années pour enfin planter des asters sur mon balcons. fleurs de fin d’été presque incontournable !

Plante vivace à floraison estivale

Premières fleurs d'aster sur mon balcon, juillet 2010, photo Alain Delavie

J’ai perdu l’étiquette de mon aster, si quelqu’un reconnaît la variété…

juil 182010
 

Arbuste d’été par excellence, l’althéa (Hibiscus syriacus) nous prodigue généreusement ses grandes fleurs simples, semi doubles ou doubles pendant les mois chauds et bien au-delà, seuls les froids l’arrêtant. Différents coloris sont disponibles, mais j’avoue un grand faible pour les variétés à grandes fleurs simples blanc pur.

Arbuste à fleurs d'été

Althéa (Hibiscus syriacus) à fleurs blanches, rue Campagne-Première, Paris 14e (75), juillet 2010, photo Alain Delavie

Virginal, élégant, raffiné…

Arbuste à fleurs d'été

Althéa (Hibiscus syriacus) à fleurs blanches, rue Campagne-Première, Paris 14e (75), juillet 2010, photo Alain Delavie

Plusieurs variétés d’althéa à fleurs blanches sont proposées aujourd’hui :

  • ‘Admiral Dewey’ (fleurs doubles)
  • ‘Diana’ (fleurs simples)
  • ‘Eléonore’ (fleurs simples, obtention Sapho)
  • ‘Jeanne d’Arc’ (fleurs doubles)
  • ‘Totus Albus’ (fleurs simples)
  • ‘William R. Smith’ (fleurs simples)
  • ‘White Chiffon’ (fleurs doubles, obtention Sapho)

Pour obtenir une floraison généreuse, il faut installer l’arbuste en plein soleil et lui prodiguer des arrosages réguliers tout au long de la belle saison. Les fleurs apparaissent sur les nouvelles pousses de l’année. Une taille sévère en fin d’hiver permet de garder un port plus compact, sans pour autant nuire à l’abondance de la floraison. Au contraire, les arbustes non taillés ont tendance à moins fleurir et seulement aux extrémités des tiges. Pour les althéas cultivés en bac, il est préférable d’éliminer les fruits qui se forment et qui contiennent de nombreuses graines. Ils épuisent la plante inutilement et diminuent la floraison.

août 302009
 

Alors que de nombreuses fleurs annuelles montrent des signes de fatigue à l’approche de la rentrée, les rudbeckias annuels sont au maximum de leur forme, resplendissants.

Quelques belles fleurs dans des teintes de bronze, jaune, rouge cuivré et chocolat de la variété ‘Autumn Colors’ vues dans le jardin d’exposition de Jardin Express (Bouvincourt, 80).

Rayonnante et lumineuse à souhait, la variété ‘Prairie Sun’.

Ces fleurs sont superbes en fin d’été dans les jardins où elles n’ont pas manqué d’eau car elles aiment une terre fraîche et riche pour bien prospérer.

juil 132009
 

Profitant de ce long week-end de la mi juillet, j’ai fait un tour sur la très belle avenue des Champs-Élysées (Paris 8ème), que je ne fréquente guère car la foule y est toujours importante. En arrivant au rond-point du même nom, surprise : les parterres sont plantés de superbes mufliers.

Les mufliers sont trop rarement utilisés de nos jours. Et pourtant, ils poussent facilement, fleurissent longtemps et offrent une large palette de coloris et de dimensions. Dans certains jardins, ils se ressèment même tous seuls d’une année sur l’autre. Sur le rond-point des Champs-Élysées, ce sont des grands mufliers, en mélange de coloris, qui ont été installés pour l’été. Avec quelques très belles couleurs, comme cet abricot…

Ou ce rose café au lait…

Avez-vous des mufliers dans votre jardin ou sur votre balcon ?