déc 112012
 

Exposition temporaire Des fleurs en hiver / Musée national Eugène Delacroix

Du 12 décembre 2012 au 18 mars 2013, le musée national Eugène-Delacroix propose une exposition temporaire qui réunit des oeuvres de Delacroix, Jean-Michel Othoniel et Johan Creten où les fleurs sont au coeur de l’inspiration de ces trois artistes.

Siècle du triomphe de l’industrie, du charbon et du chemin de fer, le XIXe siècle a cultivé tout comme nous la nostalgie de la Nature. Ce n’est pas le moindre paradoxe de la carrière de Delacroix, que l’auteur de l’icône absolue du combat révolutionnaire – La Liberté guidant le Peuple, 28 juillet 1830 – ait voulu présenter au Salon de 1849, au lendemain d’une nouvelle révolution, cinq tableaux de fleurs. Habitué du parc du château de Nohant où l’invitait Georges Sand, Delacroix acquit ensuite une petite maison dans le village de Champrosay pour s’y reposer seul, dans le calme de son jardin, et se promener en forêt de Sénart. C’est aussi la jouissance d’un jardin privé qui l’incita à s’installer dans l’appartement de la rue de Fürstenberg en 1857.

À l’occasion de la rénovation de cet enclos secret, niché au cœur de l’îlot où le peintre bâtit son atelier, le musée Delacroix présente cet hiver une exposition rassemblant les principaux tableaux de fleurs de l’artiste et ses plus belles aquarelles, venus de musées et de collections d’Europe et des États-Unis.

Eugène Delacroix, Corbeille de fleurs, Palais de Lille ©RMN-GP/ René-Gabriel Ojéda
Cette présentation exceptionnelle sera accompagnée de celle d’œuvres de deux artistes actuels de renom qui placent les fleurs au cœur de leur inspiration : Jean-Michel Othoniel, le créateur du Kiosque des noctambules à l’entrée du métro Palais-Royal et dont la rétrospective vient de remporter un immense succès au Centre Georges Pompidou, et Johan Creten, sculpteur dont les créations pour la manufacture de Sèvres comptent parmi les interventions les plus remarquées de ces dernières années dans le domaine de la céramique contemporaine.

Le parallèle ne vise pas à être détonnant mais à illustrer la permanence de l’inspiration florale, au XIXe comme au XXIe siècle, chez des artistes aux parcours pleinement inscrits dans leur temps.

Tarifs
Billet d’entrée à l’exposition : 7€.
Billet jumelé Louvre-Delacroix comprenant l’entrée à l’exposition : 11€.
Avec le billet d’entrée du musée du Louvre du jour : 5€.

Lecture les 13 et 14 décembre à 19 h : Nature, fleurs et jardin par Catherine Salviat
Dans le cadre de l’exposition consacrée aux tableaux de fleurs de Delacroix, Catherine Salviat, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, lira, avec le talent savoureux qu’on lui connaît, un choix de poèmes de Musset, Hugo, Baudelaire, Rimbaud, ainsi que des textes de Delacroix et de George Sand célébrant leur amour de la nature.
Réservation obligatoire au tél. : 01 44 41 86 50.
Tarif : 14 € / Tarif réduit : 11 € (Amis du musée du Louvre, Amis du musée Eugène-Delacroix, jeunes de moins de 26 ans).
Ouverture des portes dès 18 h 30.

Musée national Eugène Delacroix
6, rue de Furstenberg, 75 006 Paris.
Tél. : (standard) 00 33 (0)1 44 41 86 50.

Accès :

  • Métro : ligne 4, station Saint-Germain-des-Prés; ligne 10, station Mabillon.
  • Bus : lignes 39, 63, 70, 86, 95 ou 96.
  • Parcs de stationnement : rue des Saints-Pères (face à la faculté de médecine), carrefour Saint-Germain-des-Prés/ rue de Rennes.
  • Taxis : carrefour Saint-Germain-des-Prés/ rue de Rennes.

Horaires
Le musée est ouvert tous les jours, sauf les mardis, de 9h30 à 17h (fermeture des caisses à 16h30).
Fermé les jours fériés suivants : le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

jan 212011
 

Avec les jasmins d’hiver et les sarcococcas, les cerisiers d’hiver (Prunus subhirtella ‘Autumnalis’) offrent une des rares floraisons de la mauvaise saison. En sortant de la Maison de Radio-France et en passant dans le village de Passy, j’ai eu le plaisir d’en découvrir deux beaux sujets, mis en lumière par un soleil hivernal radieux.

Prunus subhirtella 'Autumnalis', arbuste à floraison hivernale

Cerisier d'hiver (Prunus subhirtella 'Autumnalis'), rue de l'Alboni, Paris 16e (75), mi janvier 2011, photo Alain Delavie

Une floraison vaporeuse, diaphane…

Les petites fleurs sont semi-doubles, en forme de coupe. Elles mesurent environ 2 cm de diamètre. Elles ont une couleur blanche, teintée de rose et elles sont réunies en grappes de 2 à 5. La floraison se prolonge de novembre à mars, ne s’interrompant que pendant les périodes de fortes gelées.

Le saviez-vous ?
Avant 1860, Passy était un village bâti sur une colline où l’on venait prendre les eaux.
Châteaux, hôtels particuliers et couvents y étaient nombreux, environnés de vastes jardins. Un peu plus loin, d’autres parcelles faisaient l’objet d’une exploitation agricole et viticole.
Ce quartier parisien a gardé des traces de son passé villageois avec des ruelles étroites, des volées d’escaliers, des maisons individuelles et des jardins plus ou moins secrets.

jan 172011
 

Le dimanche a été ensoleillé et très doux pour un mois de janvier, surtout après le début de l’hiver si froid que nous avons eu. Mon pied de rose de Noël (Helleborus Gold Collection ‘Josef Lemper’) a été visité par de nombreuses abeilles venues en nombre butiner les trois fleurs et les couronnes d’étamines. Des abeilles qui butinent en janvier, ce n’est quand même pas si courant, non ?

Insectes pollinisateurs butinant dans Paris en hiver

Abeilles butinant dans une fleur de rose de Noël (Helleborus Gold Collection 'Josef Lemper') sur mon balcon, 16 janvier 2011, photo Alain delavie

J’ai trouvé que le vol de ces butineuses était un peu cahotique, voire hésitant. Mais elles se sont délectées du pollen des fleurs de mon hellébore car elles n’ont pas cessé d’y venir et revenir en début d’après-midi. J’ai compté jusqu’à cinq abeilles en même temps sur les trois grosses fleurs de l’hellébore. Il faut dire que les fleurs sont rares à cette saison…

Insecte pollinisateur butinant en hiver dans Paris

Abeille butinant dans une fleur de rose de Noël (Helleborus Gold Collection 'Josef Lemper') sur mon balcon, 16 janvier 2011, photo Alain delavie

Un ballet fort agréable à voir et à observer, avec le soleil qui brillait sur fond de ciel bleu avec quelques nuages et le puissant parfum de mes sarcococcas qui sont en pleine floraison. Un petit air de printemps, bien avant l’heure…

Bonne semaine !