fév 172011
 

Tout au long de l’avenue Jean Jaurès, les cerisiers d’hiver sont accompagnés par les viornes de Bodnant (Viburnum x bodnantense), qui se remarquent autant par leurs pompons de fleurs roses que leur parfum puissant et vanillé.

Arbuste à floraison hivernale parfumée

Viorne de Bodnant (Viburnum x bodnantense) couverte de fleurs, avenue Jean Jaurès, Paris 19e (75), février 2011, photo Alain Delavie

Les inflorescences, des corymbes, se détachent bien des branchages dénudés à cette période de l’année.

Arbuste à floraison hivernale parfumée

Viorne de Bodnant (Viburnum x bodnantense) couverte de fleurs, avenue Jean Jaurès, Paris 19e (75), février 2011, photo Alain Delavie

Arbuste à floraison hivernale parfumée

Viorne de Bodnant (Viburnum x bodnantense) couverte de fleurs, avenue Jean Jaurès, Paris 19e (75), février 2011, photo Alain Delavie

Cet arbuste a été obtenu dans l’Arboretum de Bodnant, au Pays de Galles. Il existe différentes variétés (‘Aberconway’, ‘Charles Lamont’, ‘Dawn’ et ‘Deben’), toutes issues du mariage entre Viburnum farreri et Viburnum grandiflorum, deux viornes hivernales à floraison parfumée.

À associer au cerisier d’hiver (Prunus x subhirtella ‘Autumnalis’), aux sarcococcas, au jasmin d’hiver et au chèvrefeuille (Lonicera fragrantissima) sans oublier quelques hellébores pour habiller le pied souvent dégarni de ces arbustes qui permettent de créer un jardin très fleuri en hiver et aussi parfumé.

fév 102011
 

L’hamamélis fait son show quelle que soit la météo hivernale et nous offre un beau spectacle accompagné d’un doux parfum. Un des petits plaisirs de l’hiver au jardin…

Hamamelis, arbuste à floraison hivernale parfumée

Fleurs d'hamamélis, janvier 2011, parc de Bercy, Paris 12e (75), photo Alain Delavie

Un bien curieux « noisetier » en effet qui ne fait pas de noisettes et qui fleurit au coeur de l’hiver avec des fleurs curieuses et tentaculaires, presque animales. Une floraison à l’aspect de lichen, mais d’un lumineux doré. Et parfumé qui plus est !

Arbuste à floraison hivernale parfumée

Hamamélis fleuri, janvier 2011, parc de Bercy, Paris 12e (75), photo Alain Delavie

Les fleurs au parfum citronné ont quatre fins pétales et sont regroupées en petits bouquets insérés directement sur les rameaux. L’hamamélis croît lentement, plus en largeur qu’en hauteur. C’est une plante de terre de bruyère. Il apprécie un sol plutôt acide. Une exposition ensoleillée est nécessaire pour une belle floraison.

jan 272011
 

Décidément je ne me ferai toujours pas au nom épouvantable de ce pauvre petit arbuste pourtant charmant : Sarcococca hookeriana var. digyna ‘Purple Stem’. Et je n’arrive pas à le retenir ! Qu’importe, je peux l’admirer tous les jours sur mon balcon et en ce moment, il me donne une floraison toute aussi ébouriffée que parfumée.

Arbuste persistant à floraison hivernale parfumée

Sarcococca hookeriana var. digyna 'Purple Stem' en pleine floraison sur mon balcon, janvier 2011, photo Alain Delavie

Les toutes petites fleurs crème sont teintées de pourpre à la base, comme les tiges de l’arbuste. Leur parfum est puissant, ce qui surprend pour une aussi petite plante. Cela promet pour les années à venir !

Cet arbuste appartient à la famille des Buxacées (un cousin du buis donc). Adulte il peut atteindre jusqu’à 1,5 m de hauteur pour environ 2 m d’envergure. En pot, il restera certainement plus petit, même s’il a déjà bien poussé depuis que je l’ai installé au printemps dernier. Les fleurs devraient donner des petits fruits charnus, des baies bleu-noir et brillantes. Je connais des merles qui se régaleront l’hiver prochain quand elles seront arrivées à maturité (en attendant, ils mettent un chantier incroyable sur mon balcon, ce n’est plus du grattage mais une véritable opération de retournement du terreau).

Cette espèce est originaire de l’Ouest de la Chine. Elle a été dénommée en l’honneur de Sir Joseph Dalton Hooker, botaniste et, comme son père William Jackson Hooker, Directeur des Jardins Botaniques Royaux de Kew (Angleterre).
Sarcococca hookeriana a été la première espèce introduite en culture en Europe, le genre Sarcococca en comprenant quatorze.

Je l’ai déjà dit, mais je le répète : ce sont d’excellentes plantes pour la culture en pot dans les petits espaces, balcons, cours ou terrasses peu ensoleillés. Surveillez les arrivages dans les jardineries, car pendant la période de floraison, ces petits arbustes sont plus fréquemment proposés. Comme ils ne sont pas vraiment spectaculaires, il faut avoir l’oeil…

jan 262011
 

Commencée un peu avant les fêtes de fin d’année, la saison des jacinthes forcées se prolonge encore pendant quelques semaines pour le bonheur des jardiniers en mal de fleurs et de parfum. Un bulbe dans la maison ou dans l’appartement et c’est une bouffée de senteur printanière qui vous enveloppe pendant quelques jours.

Bulbe forcé à floraison parfumée

Potées de jacinthes forcées, photo Alain Delavie

Et je peux vous garantir que même très enrhumé (ce qui est mon cas depuis quelques jours), le parfum capiteux et frais remplit la pièce et reste plus que perceptible !

Bulbe forcé à floraison parfumée

Potée de jacinthe forcée, photo Alain Delavie

Dans une pièce chauffée à 18 °C ou plus, les fleurs durent facilement une bonne semaine, même un petit peu plus. En fait elles ne s’ouvrent pas toutes en même temps, les premières à s’ouvrir étant à la base de la hampe florale. Si on garde la potée dans une pièce un peu plus fraîche, la floraison se prolonge encore davantage.

Un petit bonheur pour 1,90 euros (c’est le prix que j’ai payé pour un bulbe unique dans un godet), convenez que ce n’est pas beaucoup… Moins qu’un bouquet de fleurs ou n’importe quelle potée fleurie.

jan 192011
 

Beaucoup plus précoce qu’en 2009 et encore plus qu’en 2010, mon gros pied de Sarcococca est désormais couvert de petites fleurs blanc crème discrètes, mais qui exhalent un parfum suave et capiteux qui se diffuse sur tout le balcon et dans les pièces de l’appartement quand j’ouvre une fenêtre. Un délice !

Arbuste persistant à floraison hivernale parfumée

Rameau fleuri de sarcococca sur mon balcon, janvier 2010, photo Alain Delavie

Les rameaux portent un nombre incroyable de petites fleurs pendantes qui forment des guirlandes parfumées. Le parfum est aussi puissant que celui du jasmin ou du gardénia, ce qui surprend en plein hiver. Cette année, la floraison est particulièrement belle et abondante. Très précoce aussi, plus d’un mois d’avance par rapport à l’an dernier.

Arbuste persistant à floraison hivernale parfumée

Grosse touffe de sarcococca fleuri sur mon balcon, janvier 2010, photo Alain Delavie

Tout est joli dans cet arbuste au feuillage persistant vernissé. En quelques années, le petit plant est devenu lentement une grosse touffe bien compacte, que je taille chaque année après la floraison car à chaque nouvelle pousse, elle s’étale un peu plus, occupant davantage l’espace déjà restreint sur le balcon.

L’autre pied acheté au printemps 2010 est aussi couvert de fleurs et tout aussi parfumé. L’arbuste est jeune et beaucoup plus petit, mais il se fait remarquer de loin par la senteur suave qu’il émane.

Cet arbuste facile à cultiver est un des « must-have » des jardins en hiver et des balcons, car il pousse très bien dans un pot ou une jardinière assez volumineuse. J’en ai vu quelques belles potées sur le quai de la Mégisserie, avis aux amateurs…

fév 222010
 

Mon pied de sarcococca se décide enfin à fleurir, offrant en même temps son parfum si incroyable en plein hiver.

Floraison hivernale parfumée

Floraison du Sarcococca en fin d'hiver sur mon balcon, février 2010, photo Alain Delavie

Les fleurs sont toutes petites, blanc crème. Mais elles sont très nombreuses et l’arbuste en est couvert. Dès que la température extérieur est positive, le parfum se répand, devenant plus fort quand le soleil brille. Un régal !

Floraison hivernale parfumée

Floraison du Sarcococca en fin d'hiver sur mon balcon, février 2010, photo Alain Delavie

Résistant au froid et à la sécheresse, cet arbuste offre toute l’année un feuillage persistant vert foncé brillant, très élégant. Et quand il se plaît, il pousse assez vite, car mon pied mesure maintenant un bon mètre de hauteur, malgré une taille annuelle pour contenir son développement.

Arbuste à feuillage persistant

Touffe de Sarcococca en fin d'hiver sur mon balcon, février 2010, photo Alain Delavie

Les boutures que j’avais fait au printemps dernier après la taille ont toutes reprises. Et elles fleurissent aussi dans leur petit pot !