avr 302015
 

Bouquet de muguet, photo © Hellen Sergeyeva - Fotolia.com.jpg
D’après le panel de consommateurs TNS cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor, en 2014, le montant des dépenses des Français pour l’achat de végétaux d’intérieur à l’occasion du 1er mai s’est élevé à 26,5 millions d’euros soit un recul de 1 % par rapport à l’année 2013. Les achats destinés à être offerts à l’occasion du 1er mai ont pesé pour 23 % des quantités et 12 % des sommes dépensées sur les mois d’avril et de mai 2014.

Avec 38 % de parts de marché valeur, les fleuristes restent le principal lieu d’achat mais perdent cependant 11 points entre 2013 et 2014 au profit de la grande distribution et plus particulièrement sur les pots.

Les achats de muguet
Au sein des achats à l’occasion du 1er mai 2014, le muguet (brins, bouquets, pots …) a représenté 98 % des quantités achetées et 95 % des sommes dépensées. À noter que les achats de muguet (brins + pots) effectués en 2014 retrouvent leur niveau de 2012 (en valeur) après une baisse de 7 % en 2013.
Avec 2,3 millions de pots pour 18,4 millions d’euros, les dépenses pour les achats de muguet en pots progressent en 2014 de plus de 20 % par rapport à 2013, tandis que les achats en brins reculent de 19 %. À noter que ces chiffres ne comprennent pas les dépenses effectuées sur la voie publique auprès des particuliers.
De la même façon que pour l’ensemble des végétaux d’intérieur, les fleuristes restent le principal lieu d’achat du muguet. Cependant, on note des évolutions qui divergent selon le style de présentation du muguet. On constate davantage d’achat chez les personnes de plus 50 ans avec une vraie prépondérance pour les régions méditerranéenne et parisienne. Par rapport à la référence nationale, les catégories « retraité », « ouvrier », et « commerçant, artisan et chef d’entreprise » conservent davantage cette tradition d’achat à l’occasion de cette fête calendaire.

mai 252014
 
Bouquet de roses blanches, lilas, romarin, lierre, photo ©kmwphotography / Fotolia.com
À l’occasion de la Fête des mères en 2013, les achats des Français se sont portés essentiellement sur les fleurs coupées. Venaient ensuite les achats de plantes fleuries en pot.
Achats de fleurs coupées :

  • 45 % des quantités achetées
  • 40 % des sommes dépensées.

Ces achats sont répartis entre les fleurs coupées achetées à la pièce (23 % des quantités achetés et 23 % des sommes dépensées) et les bottes de fleurs déjà préparées (22 % des quantités achetées et 17 % des sommes dépensées).
Au sein des fleurs coupées, les roses restent largement les fleurs les plus offertes (70 % des sommes dépensées) pour la fête des mères, suivies des lis (18 %), des pivoines (13 %) et des gerbéras (12 %).

Achats de plantes fleuries en pot :

  • 35 % des quantités achetées
  • 31 % des sommes dépensées.
Parmi les plantes fleuries offertes, ce sont les orchidées qui sont les favorites avec 33 % des sommes dépensées, suivies des hibiscus (10 %).

Continue reading »

avr 302014
 

À l’occasion du 1er mai, FranceAgriMer a fait le point sur les habitudes d’achat de muguet par les Français.

Bouquet de muguet, photo © Hellen Sergeyeva - Fotolia.com.jpg
Premières tendances de la récolte 2014
La principale région de production française demeure la région nantaise en Loire-Atlantique (près de 83 % de la production nationale), suivie par la région bordelaise (environ 17 % de la production nationale). Cette offre est complétée par le muguet des bois, essentiellement cueilli en région Bourgogne (Saône-et-Loire).
En raison des températures douces de ce printemps 2014, la cueillette de muguet s’est terminée dans toutes les régions productrices avec plusieurs jours d’avance. Les brins sont sains et de très belle qualité, avec une forte proportion de muguet extra et catégorie I. La quantité est également au rendez-vous et permettra de couvrir l’ensemble de la demande du 1er mai.
Pour le muguet en pot, les cultures sont aussi de belle qualité. L’ensemble de la production est réservée.

Les achats de muguet par les Francais en 2013
Selon les données issues du panel TNS Sofres, cofinancé par FranceAgriMer et l’interprofession horticole Val’hor, les dépenses des Français pour l’achat de muguet ont représenté en 2013 un montant global de 31,8 millions d’euros, dont 23,7 millions d’euros pour offrir à l’occasion du 1er mai (contre 25,5 millions d’euros en 2012, soit une baisse de 7 %).
À l’occasion du 1er mai 2013, les achats de muguet en pots ont représenté 15,2 millions d’euros (contre 16 millions d’euros en 2012) et ceux en brins 8,5 millions d’euros (contre 9,5 millions d’euros en 2012). Ces chiffres ne comprennent pas les dépenses effectuées sur la voie publique auprès des particuliers.

Les lieux d’achat du muguet
En 2013, les fleuristes restent le premier lieu d’achat (54 % en valeur et 32 % en volume pour le muguet en pots ; 41 % en valeur pour le muguet en brins), suivis par la grande distribution (19 % en valeur et 39 % en volume pour le muguet en pots ; 22 % en valeur pour le muguet en brins). À noter, la perte de parts de marchés en 2013 pour les achats de muguet en pots en jardineries et sur le lieu de l’exploitation et pour les achats de muguet en brins sur un marché ou une foire.

(Source : panel TNS Sofres, cofinancé par FranceAgriMer et l’interprofession horticole Val’hor, constitué d’un échantillon représentatif de la population française composé de 7 000 ménages interrogés mensuellement)

mai 252013
 

Arrangement de phalaenopsis, photo Colette-Fotolia.com

La fête des mères est l’une des dates phares de l’année pour les achats en fleurs et plantes d’intérieur. Selon les données issues du panel TNS Sofres, les Français ont dépensé 45,5 millions d’euros pour offrir des fleurs et des plantes d’intérieur à l’occasion de la fête des mères 2012.

Compte tenu du contexte de l’année 2012, avec la régression de 5 % en valeur des achats globaux des ménages en végétaux d’ornement et la diminution, au sein des végétaux d’intérieur, de la part destinée à être offerte de 1,2 point en volume (57,5 % en 2012 par rapport à 58,7 % en 2011) et de 0,8 point en valeur (72,4 % en 2012 par rapport à 73,2 % en 2011), la fête des mères 2012 a été marquée par une diminution de 2 points en volume des quantités « pour offrir » (3,9 % des quantités « pour offrir » en 2012 par rapport à 5,9 % en 2011) et de 2,1 points en valeur des sommes dépensées «pour offrir » (4,7 % des sommes dépensées « pour offrir » en 2012 par rapport à 6,8 % en 2011).

Les achats des Français pour la fête des mères 2012
Les plantes en pot ont représenté 41,3 % des quantités pour 36,5 % des dépenses. La plante fleurie la plus offerte a été l’orchidée.
Les fleurs coupées achetées à la pièce (fleur unique, bouquets de fleurs d’une seule espèce, bouquets de fleurs de plusieurs espèces) ont représenté 19,2 % des quantités pour 21,3 % des dépenses. Les bottes déjà préparées ont représenté 27,7 % des quantités et 16,2 % des dépenses.
Dans la catégorie fleurs coupées et bottes d’une seule espèce, la rose domine largement avec 73 % des quantités et 71 % des sommes dépensées.
Enfin, les présentations florales (bouquets ronds, compositions florales) ont représenté 11,9 % des quantités et 26 % des dépenses.

Les lieux d’achats lors de la fête des mères 2012
Les fleuristes sont très majoritairement le lieu d’achat privilégié à l’occasion de la fête des mères. En 2012, ils ont représenté 60,2 % des sommes dépensées, loin devant la grande distribution (12,5%) et les jardineries spécialisées (10,3 %).

Source : Panel TNS Sofres, cofinancé par FranceAgriMer et l’interprofession horticole Val’hor, constitué d’un échantillon représentatif de la population française composé de 7 000 ménages interrogés mensuellement

mai 012013
 

Brin de muguet, photo © Jana Behr - Fotolia.com

Selon les données issues du panel TNS Sofres, les dépenses des particuliers pour l’achat de muguet ont représenté en 2012 un montant global de 35,9 millions d’euros dont un montant de 25,5 millions d’euros pour offrir à l’occasion du 1er mai. Les achats de pots ont représenté 16 millions d’euros et ceux de brins 9,5 millions d’euros. Ces chiffres ne comprennent pas les dépenses effectuées hors circuit commercial (ventes sur la voie publique par les particuliers ou les associations…). Continue reading »

avr 062011
 

Le thème de la Semaine du Développement Durable souligne cette année la nécessité d’un changement de comportement dans notre manière de consommer. Dans un contexte de défiance vis-à-vis d’un système économique mondialisé et de l’utilisation des arguments environnementaux, où en sont les Français en matière de consommation durable ? C’est l’objet du baromètre annuel « Les Français et la consommation durable », élaboré par Ethicity, cabinet de conseil en développement & marketing durable, en partenariat avec l’ADEME.

  • 62% considèrent que les produits « Développement Durable » ne sont pas assez facilement/rapidement repérables.
  • 60% seraient davantage convaincus d’acheter ces produits s’ils avaient des preuves concrètes de leur meilleure qualité.
  • 51% associent la consommation durable à la fabrication locale.

Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, du logement et des transports : « Cette étude conforte la nécessité d’apporter aux consommateurs des informations complètes, claires et lisibles sur l’impact environnemental des produits. C’est tout l’enjeu de l’affichage environnemental qui sera expérimenté dès juillet prochain ». Continue reading »