avr 302012
 

 

Allez-vous participer à la journée de la guérilla jardinière avec des tournesols qui se déroule chaque année le 1er mai ?

L’idée est simple, il suffit de semer des graines de tournesols dans les endroits autour de vous où ils auront des chances de pousser et de fleurir avec un minimum de soins de votre part ou de vos amis :

  • les massifs ou parterres de fleurs négligés,
  • les pieds des arbres non désherbés,
  • le bord des routes,
  • les friches urbaines,
  • les jardins négligés, délaissés dans votre voisinage,
  • et tout autre endroit où vous porte votre imagination.

Il faut rechercher un emplacement où les tournesols ne seront pas considérés comme des mauvaises herbes ou piétinés ou arrachés accidentellement.

Alors pour le 1er mai, muguet ou tournesol ?

 

mar 222012
 

Les Jeunes écologistes, mouvement de jeunesse proche d’Europe Écologie – Les Verts, sont partis aujourd’hui jeudi 22 mars à l’assaut de Paris pour une Guerilla Gardening. Sous les pavés, sur le béton, avec des bombes de graines et quelques boutures, ils ont planté leur message !

L’environnement urbain devient invivable : pollution, artificialisation des sols, absence d’agriculture de proximité, énergie chère et gaspillée. C’est le résultat de politiques urbaines inadaptées ne prenant pas en compte le bien-être des citadins. Mais les Jeunes écologistes croient en l’avenir de l’écologie urbaine par la construction et l’aménagement de villes durables, le développement des circuits courts, plus sobres énergétiquement et créateurs d’emplois ; par la promotion des jardins partagés,  par la réduction des distance de transport des denrées, et par le développement d’éco-quartiers, végétalisés et auto-suffisants.

Pour promouvoir la ville durable le geste est simple: se baisser et planter une graine. Les Jeunes écologistes espèrent que ces graines donneront naissance à une réflexion politique sur la place de la nature en ville et sur la gestion des circuits alimentaires urbains.

Ils sont partis aujourd’hui jeudi 22 mars à 18h, du 6bis rue du Chaudron (Paris 10e). Ils ont semé ensuite aux alentours du canal Saint-Martin et incité les habitants à faire de même.