mar 162015
 

Roses de Noël (Helleborus niger) sur le mur végétal du Musée du quai Branly, Paris 7e (75)
Un grand nombre de variétés d’hellébores ont la fâcheuse habitude de laisser leurs fleurs se pencher obstinément vers le sol, ne laissant admirer que l’arrière des corolles. Vous pouvez les cultiver en pots suspendus pour en profiter davantage ou accrochées à un mur végétal comme celles que j’ai photographiées sur l’immense façade du Musée du quai Branly (Paris 7e).

Roses de Noël (Helleborus niger) sur le mur végétal du Musée du quai Branly, Paris 7e (75)
Sur cet immense mur végétal créé par Patrick Blanc, les roses de Noël sont perchées dans les airs. Toutes les fleurs nous « regardent » ! Le photographe vieillissant n’a plus à se baisser au ras du sol pour tenter de capter la beauté cachée de ces grandes corolles avec leurs gros bouquets d’étamines.

Rose de Noël (Helleborus niger) sur le mur végétal du Musée du quai Branly, Paris 7e (75) Continue reading »

jan 162011
 

La douceur hivernale incite mon pied d’hellébore (Helleborus Gold Collection ‘Josef Lemper’) à fleurir davantage. Les boutons apparaissent les uns après les autres et les fleurs s’ouvrent chaque jour un peu plus. La touffe a maintenant trois belles et larges fleurs, fièrement dressées.

Plante vivace à floraison hivernale

Rose de Noël (Helleborus Gold Collection 'Josef Lemper') sur mon balcon, 15 janvier 2011, photo Alain Delavie

J’aime décidément beaucoup cette variété à grandes fleurs simples d’un blanc très pur.

Plante vivace à floraison hivernale

Rose de Noël (Helleborus Gold Collection 'Josef Lemper') sur mon balcon, 15 janvier 2011, photo Alain Delavie

L’avantage avec les hellébores, c’est que la floraison dure très longtemps, car lorsque les fleurs fanent, elles restent attractives. Rien à voir avec l’éphémère des vraies roses ou des pivoines par exemple.

Plante vivace à floraison hivernale

Rose de Noël (Helleborus Gold Collection 'Josef Lemper') sur mon balcon, 15 janvier 2011, photo Alain Delavie

Mais ce ne sont pas les seules fleurs sur mon balcon. Depuis quelques jours mes deux pieds de Sarcococca répandent un parfum puissant. Leurs petites fleurs se sont ouvertes d’un seul coup et dispensent une senteur capiteuse, accentuée par la douceur des températures. Un grand plaisir !

Bon dimanche…

jan 112011
 

Mon pied de rose de Noël ‘Josef Lemper’ vient d’ouvrir sa toute première fleur pour cet hiver et cette année.

Helleborus niger 'Josef Lemper', floraison hivernale

Rose de Noël ‘Josef Lemper’ sur mon balcon, janvier 2010, photo Alain Delavie

Une grande fleur simple, d’un blanc très pur, avec des étamines jaune citron. La simplicité, la pureté…
Encore une fois, cette belle fleur se tourne vers la lumière, vers la rue et je n’en vois que l’arrière des pétales.

Helleborus niger 'Josef Lemper', floraison hivernale

Rose de Noël ‘Josef Lemper’ sur mon balcon, janvier 2010, photo Alain Delavie

Elle ne demande pourtant qu’à être admirée, cette belle et grande fleur d’hiver. La première de l’année sur mon balcon.

Helleborus niger 'Josef Lemper', floraison hivernale

Rose de Noël ‘Josef Lemper’ sur mon balcon, janvier 2010, photo Alain Delavie

Et ce n’est que le tout début de la floraison. D’autres boutons floraux sont déjà bien visibles, promesse de futures floraisons.

déc 012010
 

Mon pied d’hellébore de Noël ‘Josef Lemper’ a refait de nouvelles feuilles tout au long de l’automne et les premiers boutons floraux sont sortis de terre. Si le froid continue, la floraison ne sera pas au rendez-vous des fêtes de fin d’année, mais elle devrait arriver peu après, pour la nouvelle année…

Hellébore de Noël (Helleborus niger 'Josef Lemper') en boutons

Pied d'hellébore de Noël 'Josef Lemper' sur mon balcon, novembre 2010, photo Alain Delavie

Le pied n’est pas très beau car il a souffert d’un manque d’eau chronique l’été dernier. La touffe de Saruma henryi a pris trop d’ampleur et a squatté une bonne partie de la jardinière, malgré des tailles répétées et une surveillance soutenue. L’année prochaine, il va falloir que je chouchoute davantage mon hellébore si je veux qu’elle prenne sa place : compost, arrosage à l’engrais organique, arrosages suivis…

déc 142009
 

En passant devant la boutique de la Java Bleue, rue de Belleville (Paris 19ème), que je vous recommande si vous ne connaissez pas, j’ai craqué pour cette rose de Noël aux immenses fleurs blanches, se teintant de vert en fanant : Helleborus Gold Collection ‘Josef Lemper’.

Helleborus Gold Collection 'Josef Lemper', décembre 2009, photo Alain Delavie

Helleborus Gold Collection 'Josef Lemper', décembre 2009, photo Alain Delavie

Quand je vous dis que les fleurs sont grandes, la comparaison avec ma main le confirme. Une rose de Noël énorme !

Helleborus Gold Collection 'Josef Lemper', décembre 2009, photo Alain Delavie

Helleborus Gold Collection 'Josef Lemper', décembre 2009, photo Alain Delavie

Cet hybride appartient à la Gold Collection (abréviation HGC), une série d’hybrides de roses de Noël et d’hellébores d’Orient triés sur le volet pour leurs qualités exceptionnelles et multipliés uniquement par voie végétative. Helleborus ‘Joseph Lemper’ appartient au groupe des Helleborus Gold Collection Christmas, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une rose de Noël (variété ou hybride d’Helleborus niger).

Helleborus Gold Collection Christmas 'Josef Lemper', décembre 2009, photo Alain Delavie

Helleborus Gold Collection Christmas 'Josef Lemper', décembre 2009, photo Alain Delavie

Cet hybride précoce fleurit dès le début du mois de décembre. Les grandes fleurs simples sont portées par des tiges solides. Elles ne se penchent pas vers le sol, mais restent bien dressées et se laissent admirer dans toute leur splendeur. Ce cultivar particulièrement vigoureux a été dédié à Josef Lemper, qui a sélectionné des nouveaux hellébores précoces et robustes pendant des dizaines d’années.

Plus d’informations sur les hellébores Gold Collection sur le site (en anglais et allemand) : www.helleborus.de
Et pour les amateurs d’hellébores, le site (en anglais) : www.hellebores.org

jan 032009
 

Les hellébores ou roses de Noël (Helleborus niger) ont mérité leur nom commun cet hiver. Elles étaient fleuries pour Noël et la Saint-Sylvestre, tout du moins dans Paris et dans les jardins les plus protégés.Celles-ci ont été photographiées dans le square Charles-Victor Langlois accessible par la rue du Clos des Blancs Manteaux (Paris 4ème), non loin de l’arbre poubelle dont je vous ai parlé hier.Les roses de Noël que vous trouvez chez les fleuristes ou dans les jardineries en ce moment ont été forcées. Elles sortent de serre et ne doivent pas être exposées aux plus fortes gelées pour cet hiver. Ensuite, quand elles seront bien acclimatées à votre jardin ou votre balcon, elles résisteront sans problème aux hivers les plus rudes. Mais pour les voir refleurir vers Noël, il faudra les aider, en les disposant sous cloche de verre ou petit châssis surtout si la fin de l’automne est froide.