août 152010
 

L’été étant maintenant bien avancé, les plantes installées sur mon balcon ont pris une belle opulence. Toutes les floraisons ne sont pas encore au rendez-vous, certaines trainent encore un peu, mais il est temps de vous faire découvrir mon antre végétal parisien situé entre ciel et terre.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Commençons par des vues prises depuis la rue quelques étages en-dessous.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Potée et suspension de bégonias, tomate cerise et Hibiscus 'Fireball' sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Profusion de bégonias rouges côté soleil levant et canal de l’Ourcq. Des bégonias tubéreux (bégonia ‘Bertinii’ et bégonia ‘Odorata rouge’) que je ne vois presque pas de l’intérieur car les floraisons se sont dirigées vers la lumière et le soleil, côté rue. À côté dans l’angle du balcon, mon pied de tomate cerise F1 ‘Super Sweet 100′ et les hibiscus (Hibiscus ‘Fireball’ et H. coccineus) qui ne sont pas encore fleuris. Mais il y a de nombreux boutons floraux.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Sceaux de Salomon et corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Au centre du balcon, la touffe de corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) dresse ses cannes et ses multiples petits pompons dorés. Un arbuste à fleurs sans soucis, très florifère, qui pousse très bien en pot.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Fallopia japonica 'Variegata', mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Et de l’autre côté du balcon, le plus à l’Ouest, une immense touffe de renouée du Japon panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’) au feuillage changeant, plus ou moins éclaboussé de crème. Croissance XXL, arrosages quasi quotidiens… Mais une plante très robuste, qui a vite occupé toute sa grande jardinière.

Et maintenant, continuons le tour du propriétaire mais avec des vues depuis l’appartement et l’intérieur du balcon…

Continue reading »

août 032010
 

Lents à démarrer après les grands froids de l’hiver dernier, mes trois pieds d’hibiscus vivaces (Hibiscus coccineus, H. coccineus ‘Alba’ et H. ‘Fireball’) ont rattrapé leur retard et poussent à vue d’oeil. Ils atteignent des dimensions impressionnantes, supérieures aux 2 mètres. Et ils ne sont qu’en boutons !

Plante exotique vivace

Hibiscus coccineus 'Alba' sur mon balcon fin juillet 2010, photo Alain Delavie

La variété blanche d’Hibiscus coccineus est décidément la plus grande. Bien droites les tiges se dressent chaque jour un peu plus haut. Les boutons floraux sont apparus, mais la plante a le temps de pousser avant qu’ils ne commencent à s’ouvrir car ils sont encore très petits.

Plantes exotiques vivaces

Hibiscus coccineus et Hibiscus 'Fireball' (à droite) sur mon balcon fin juillet 2010, photo Alain Delavie

L’espèce type d’Hibiscus coccineus, à fleurs rouges, est moins grande, surtout cette année. C’est peut-être le fait d’avoir ajouté un pied de tomate cerise dans le pot, qui doit pomper pas mal d’eau et de substances nutritives au détriment de l’hibiscus. Arrosage presque chaque jour !

Quant au pied d’Hibiscus ‘Fireball’, il mesurait un bon mètre quand je l’ai acheté l’automne dernier. Il fait le double et semble vouloir continuer sa croissance, tout en se ramifiant. Il est couvert de boutons floraux.

Tout pousse bien sur mon balcon qui a pris ses allures de jungle urbaine. J’ai d’ailleurs du tailler un peu le week-end dernier pour arriver à circuler facilement d’un bout à l’autre sans avoir à me battre avec des branches ou des feuillages trop envahissants.

Petite jungle urbaine entre ciel et terre dans Paris

Mon balcon début août 2010, photo Alain Delavie

Je crois que je peux le dire : il y a du monde au balcon et l’été est loin d’être terminé !

fév 242010
 

Dans une autre grosse potée située à une des extrémités de mon balcon, je ne donnais pas cher de mes pieds de gaura (Gaura ‘Karalee White’) et de vergerette (Erigeron karvinskianus) après le froid intense et répété de l’hiver. Surprise au moment de tailler les touffes desséchées, de nouvelles pousses pointent !

Reprise de la végétation après l'hiver sur mon balcon

Nouvelles pousses du Gaura 'Karalee White' et de l'Erigeron karvinskianus sur mon balcon, février 2010, photo Alain Delavie

Ici aussi, aucune protection particulière, si ce n’est celle des feuillages que je n’avais pas rabattu à l’automne ou après les premières gelées. Mais au niveau des racines, très exposées au froid dans la potée, pas de protection particulière. Ces plantes qui ne sont pourtant pas réputées très rustiques ont parfaitement survécu aux vagues de grand froid. Mais il faut quand même relativiser, car dans Paris intra-muros, les minima de température n’ont pas atteint ceux de la banlieue et de l’Île-de-France.

Les grosses tiges coupées qui sont visibles sur la photo sont celles du pied d’Hibiscus coccineus, maintenant complètement rabattu. On voit nettement du vert à la base, la souche a bien résisté au froid.

oct 162009
 

Les jours courts et les températures de plus en plus fraîches de ces derniers jours font jaunir à vue d’oeil mes pieds d’hibiscus (Hibiscus coccineus et H. coccineus ‘Alba’).

Les feuilles prennent une teinte dorée superbe. Spectacle haut en couleurs !

Mais de courte durée car les feuilles jaunes tombent très vite.

sept 282009
 

Les nuits sont fraîches, mais les journées chaudes et très ensoleillées de ces derniers jours prolongent les floraisons de l’été et dopent celles de l’automne quand l’eau ne manque pas. L’arrière-saison s’annonce bien fleurie !

Profusion aérienne du Strobilanthes rankanensis.

Dernières fleurs des hibiscus (Hibiscus coccineus, H. coccineus ‘Alba’ et H. ‘Fireball’), avec des fleurs de plus en plus hautes, maintenant à l’extrémité des tiges.

Charmante floraison du petit Begonia sutherlandii (alias B. ‘Papaya’), maintenant en compagnie de petites violas cornutas tricolores.

Passez une bonne semaine, sous le soleil et dans les fleurs !!!

août 282009
 

Fleurs rouges, fleurs blanches, les hibiscus donnent de plus en plus, tous les jours des nouvelles, toujours aussi grosses. Floraison exotique à souhait, spectaculaire et si élégante…

C’étaient les photos de ces derniers jours du bal des Hibiscus coccineus. Bon week-end !