juil 012013
 

Hibiscus x Rosa-sinensis à grandes fleurs simples orange vif, plante d'intérieur, Malvacées, chez Eveline D., Paris 14e (75)

J’ai découvert cet hibiscus haut en couleur hier matin sur le marché de Grenelle, dans le 15e arrondissement de Paris. Ses fleurs sont si grosses et son coloris est tellement lumineux et intense qu’il se repère de loin. J’en ai acheté une potée que j’ai offert à mère, Éveline, qui a un appartement très ensoleillé où les hibiscus poussent bien.

Hibiscus x Rosa-sinensis à grandes fleurs simples orange vif, plante d'intérieur, Malvacées, chez Eveline D., Paris 14e (75)

Quel orange !

Continue reading »

août 052012
 

Jardinière d'hibiscus (Hibiscus x rosa-sinensis) à une fenêtre dans la rue des Oiseaux, Paris 3e (75)

Superbes roses de Chine (Hibicus x rosa-sinensis) aux grandes fleurs épanouies et vivement colorées installés sur la rambarde d’une fenêtre dans la rue des Oiseaux, dans le 3e arrondissement de Paris.

Jardinière d'hibiscus (Hibiscus x rosa-sinensis) à une fenêtre dans la rue des Oiseaux, Paris 3e (75)

L’installation est un peu de fortune avec des cartons qui ne demandent qu’à s’éclater davantage, mais la floraison de ces fleurs habituellement cultivées comme plantes d’intérieur et vraiment belle. D’ailleurs, si vous avez une potée d’hibiscus qui ne veut pas fleurir ou qui végète dans votre maison ou votre appartement, faites lui faire un séjour estival dehors, en l’habituant progressivement au soleil. Le résultat est vite perceptible, avec des nouvelles pousses et des boutons floraux qui se forment rapidement.

août 162009
 

Après leur réveil très tardif au printemps dernier, les plantes exotiques ont finalement retrouvé leur splendeur sur mon balcon, aidées par les fortes chaleurs que nous connaissons d’ailleurs encore ces jours-ci. Chaud, très chaud même !

Sur mon balcon, j’ai vu la différence après quelques jours d’absence. Certaines espèces ont pris des proportions étonnantes en si peu de temps. Tel mon pied de Nicandra physaloïdes, qui il a peu dépassait la rambarde, rambarde qu’il cache désormais et dépasse d’au moins trente centimètres.

Les hibiscus rustiques (Hibiscus coccineus et H. coccineus ‘Alba’) sont plus grands que moi désormais, la variété blanche ayant même dépassé les deux mètres de hauteur.

(Hibiscus coccineus ‘Alba’)
(Hibiscus coccineus)

Et ils sont couverts de gros boutons floraux, qui présagent une abondante floraison, sous réserve de chaudes journées jusqu’en septembre.

Les pieds d’Impatiens sodenii susbp. sodenii forment des touffes d’un bon mètre d’envergure, avec de nombreuses fleurs, très grosses.

Quant au petit pied d’hibiscus rose de Chine (Hibiscus x rosa-sinensis) acheté en solde, ses boutons floraux ont encore bien grossi. Il y en a un qui va bientôt s’ouvrir.

C’est l’été, le balcon pousse à vue d’oeil !

août 052009
 

Le grand fleuriste installé dans l’avenue de Flandres (Paris 19è) a la bonne idée de brader les plantes en pots ayant perdu de leur splendeur. Défleuries, certes, mais pas bonnes pour la poubelle. Preuve en est avec ce pied d’hibiscus rose de Chine qui refait de gros boutons floraux.

Aussitôt achetée (2,90 euros, vraiment pas une ruine ! Parfait pour tenter la culture de cette plante), j’ai placé cette petite potée rescapée sur le balcon, dans le coin le plus ensoleillé. Avec des arrosages réguliers, la chaleur et le soleil, les boutons floraux sont vite réapparus (en deux semaines), sans avoir rempoté la plante ou donné de l’engrais.

La suite quand les fleurs s’épanouiront, car je ne connais pas la couleur. Qu’importe, je l’aime trop déjà !

août 012009
 

Mois d’été le plus chaud (en moyenne !) avec juillet, le mois d’août fait se vider Paris de ses habitants et les plages du littoral (et de la Seine !) se remplirent. N’y aurait-il plus rien à faire côté jardin ? Non, pas de vacances pour les jardiniers !!!

  • Août est le grand mois des bouturages. Plantes molles (fuchsias, géraniums zonales et lierres, abutilons, etc.), arbustes d’ornement, plantes aromatiques, plantes d’intérieur… Il n’y a que l’embarras du choix ! Je vous conseille de bouturer dès ce début de mois les plantes exotiques vivaces gélives comme les impatiens, les misères, les coléus ou les plectranthus. Les boutures reprennent vite à cette période de l’année et vous pourrez les rempoter avant leur rentrée à l’abri en septembre.
  • Août marque aussi le début des grandes récoltes de graines. Légumes ou fleurs, c’est le moment de repérer les plantes les plus belles, qui correspondent le mieux à vos désirs. Et repérez les plus beaux fruits, pour ne pas manquer la bonne période. Certaines graines sont difficiles à récupérer, comme celles des impatiens, dont les fruits explosent au moindre choc alors même qu’ils n’ont pas encore jauni.
  • Continuez les apports d’engrais liquides pour les potées fleuries. Après l’opulence de juillet, certaines fleurs tendent à moins fleurir, il est nécessaire de leur redonner un petit coup de pouce (bio bien sûr !) pour stimuler une nouvelle floraison opulente.
  • Bien sûr, on ne faiblit pas sur les arrosages, quand il n’y a pas d’interdit bien sûr. Les plantes en pots ont maintenant atteint leur plein développement, leurs besoins en eau sont plus importants, surtout après une journée très chaude, avec des températures proches ou supérieures des 30 °C.
  • Surveillez les attaques de maladies et de parasites : par temps sec, les araignées rouges sont redoutables. Par temps plus frais et humide, gare au mildiou ou au blanc (oïdium). Dans la pelouse et les haricots, attention aux aoûtats !
  • Côté jardineries et fleuristes, craquez sans retenue pour les gardénias et les hibiscus Rose de Chine (Hibiscus x rosa-sinensis). Ils sont moins forcés à cette époque de l’année, leur floraison est naturelle.

Bon week-end et excellent mois d’août !