août 192011
 
Massif d'Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75)

Massif d'Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75), août 2011, photo Alain Delavie

Si le mois de juillet pluvieux et le début du mois d’août plus que mitigé plombent le moral des vacanciers et des franciliens en mal de soleil, ce temps humide et frais réussit à l’impatiens de Balfour (Impatiens balfouri) qui prend cette année de belles proportions et fleurit généreusement.

Massif d'Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75)

Massif d'Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75), août 2011, photo Alain Delavie

Les pluies à répétition entrecoupées d’un peu de soleil et de chaleur ont dopé la croissance de cette plante annuelle au tempérament de mauvaise herbe. La floraison abondante devrait donner une belle quantité de graines qui ne demanderont qu’à germer au printemps prochain, partout où elles auront pu se ressemer.

Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75)

Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75), août 2011, photo Alain Delavie

Hormis son côté vite envahissant et boit-sans-soif (en pot, bonjour les arrosages !), je trouve cette impatiens annuelle vraiment charmante. Je n’en ai plus cette année sur mon balcon, mais en fait elle me manquerait presque car il est difficile de trouver une plante plus facile et florifère qu’elle pour les coins pas trop ensoleillés.

avr 122009
 

Cette année, j’ai réussi à trouver toutes les plantes que je souhaitais planter ou replanter sur mon balcon dès le début du printemps. Une chance ! Je vais donc pouvoir maintenant me lancer dans les plantations, toutes les plantations… Vaste chantier !
Heureusement il y a le long week-end de Pâques auquel j’ai ajouté quelques jours de congés. Si le temps n’est pas trop mauvais, je vais donc pouvoir m’adonner aux joies du jardinage. Mon acacia a trouvé preneur hier matin et a pris la route pour l’Oise où il devrait prospérer. Je peux donc tout redisposer autrement. C’est parti pour la valse des jardinières !
J’ai hâte que tout soit installé à sa place, car c’est plutôt le souk sur le balcon avec des pots partout qui gênent les déplacements, des jardinières par endroit bien vides (le froid de l’hiver dernier a tué pas mal de vivaces non rustiques) et surtout plein de jeunes plants (les achats récents) qui réclament des arrosages soutenus dans leurs petits godets remplis de tourbe.Et puis tout pousse si vite en ce moment, telle cette renouée partie à l’aventure en dehors du balcon, au-dessus de la rue, 5 étages en dessous. Et dans la jardinière, elle a fait plein de drageons qui commencent à sortir.
Et j’ai plein de bébés à rempoter pour le Troc Vert de Montreuil en mai.
Les semis spontanés apparaissent maintenant un peu partout dans les jardinières… Impatiens balfouri, Impatiens namchawarbensis (oui, oui, celle à fleurs bleues), Saruma henryi, Sarcococca… J’ai bien fait de ne pas toucher aux jardinières trop vite, cela a laissé le temps aux graines de démarrer, je peux maintenant récupérer ce qui m’intéresse.

Bon, et bien y’a plus qu’à !!!

mar 182009
 

Quelques jours de douceurs et les graines germent un peu partout dans les potées et les jardinières de mon balcon. Pas des graines que j’ai semées, mais celles qui se sont ressemées l’an dernier. Des semis spontanés !Les impatiens ont été les premières à faire leur apparition. Certainement l’impatiens de Balfour (Impatiens balfouri). J’espère que la belle bleue, Impatiens namchawarbensis, va repousser aussi cette année.J’ai des semis spontanés aussi dans la jardinière du Sarcococca. J’ai bien l’impression qu’il s’est ressemé, car les jeunes feuilles des plantules sont brillantes et coriaces. Il faut dire que l’arbuste est couvert de baies chaque année. Les oiseaux ont du en laisser tomber quelques unes. J’aimerais bien, cela me ferait des plants à échanger pour le troc Vert de Montreuil… À suivre !

mai 112008
 

Avec ce temps splendide, il est grand temps d’installer les fleurs d’été dans les potées et les jardinières. Après deux fêtes des plantes et mon périple à la recherche du bégonia perdu, j’ai réussi à réunir tout ce qu’il me fallait pour effectuer mes plantations. Levé de très bon matin (tombé du lit en fait), je me suis donc lancé dans les rempotages, petits ou grands. Un travail de Romain, sans parler du nettoyage ensuite sur le balcon et dans l’appartement.

J’ai installé les 3 prestimottes de Begonia Fragrance ‘Apple Blossom’, une variété de bégonia tubéreux à fleurs très doubles et surtout très parfumées. Une exclusivité Jardin Express, reçue en parfait état. Les plants sont superbes, sains et déjà bien poussés pour des très jeunes plants. Aussitôt reçus, aussitôt plantés, dans la fameuse et couteuse suspension demi lune !
Je me suis aussi attardé sur les semis spontanés de l’impatiens à fleurs bleues (Impatiens namchabarwensis). Le pied mère acheté au printemps dernier lors des Journées des plantes de Courson n’a pas résisté aux gelées hivernales, mais il s’est abondamment ressemé dans sa suspension. Dès les gelées terminées, les graines ont vite germé, avec celles de l’impatiens de Balfour (Impatiens balfouri) qui devient un peu trop envahissante à mon goût. J’ai pu compléter mes jardinières et potées avec quelques beaux pieds, tout en préparant une petite douzaine de godets de jeunes plants que j’amènerai au Troc Vert de Montreuil-sous-Bois dimanche 18 mai.
Il devrait y avoir des amateurs pour cette superbe impatiens, mérite de Courson 2007 et surtout très florifère et facile à cultiver. Voici une photo prise l’an dernier… Superbe non ?

En regardant de plus près mes grandes jardinières de plantes vivaces, j’ai arraché de nombreux pieds de l’impatiens de Balfour, qui s’est ressemée partout, mais vraiment partout, une vraie peste. Mais une bien jolie peste !
Une surprise aussi, j’avais oublié d’arracher un tubercule de bégonia à l’automne dernier dans une des grandes jardinières. Et bien il a résisté au froid et à l’humidité hivernales et il est déjà bien poussé !
Mon jardinage n’est pas encore fini. Je suis en manque de terreau et je n’en ai pas trouvé dans le quartier. Je vais donc attendre un peu pour terminer mes plantations le temps de renflouer mon stock de terreau en porspectant plus loin. La semaine prochaine, cela devrait être bon. Et vous, avez-vous bien jardiné pendant ces premiers jours de très grand week-end ?