juil 252014
 

Balsamine sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Comme je l’espérais, les deux petits pieds de balsamine achetés lors des portes ouvertes de l’École du Breuil (Paris 12e) ont bien des fleurs blanc pur. Je les avais installés dans une suspension avec des euphorbes ‘Diamond Frost’ et un agératum bleu et blanc, mais tout ce petit monde asséchait trop vite le substrat et les balsamines végétaient. Ni une, ni deux, je les ai transplantées avec une petite motte chacune dans une grande jardinière où il y avait un peu de place. En deux semaines, elles ont repris de la vigueur et se sont remises à fleurir de plus belle.

Les plants étaient de très bonne qualité et l’espèce est vigoureuse (ne ne connais pas la variété, mais il s’agit visiblement d’une grande balsamine), même si elle se montre très sensible au moindre coup de sécheresse qui la fait lamentablement faner. Elle n’a pas besoin de beaucoup de substrat pour pousser car son enracinement reste assez faible et superficielle, mais elle doit toujours avoir un sol frais, ses grosses tiges charnues et ses grandes feuilles ayant besoin de beaucoup d’eau. Il faut aussi de temps à autre enlever les fruits chargés de graines qui se forment, afin de favoriser l’apparition de nouvelles fleurs.

Et quelles fleurs ! Des gros pompons d’un blanc très pur, un peu comme des petites roses, sans les épines !

août 192010
 

Le coup de fraîcheur et les pluies soutenues ont ragaillardi mon pied de balsamine pourtant déjà bien vigoureux. L’abondance d’eau a dopé sa croissance et sa floraison, spectaculaire.

Fleurs d'été

Suspension de balsamine et d'isotoma sur mon balcon, mi août 2010, photo Alain Delavie

L’euphorbe Diamond Frost et l’isotoma sont aussi superbes, toutes ces fleurs d’été aimant des arrosages réguliers et copieux et des températures pas trop élevées. Je n’aurai jamais choisi une balsamine violette, mais le hasard a bien fait les choses car je trouve cette couleur magnifique. Lumineuse, soutenue, un très beau violet, qui s’accorde à merveille avec le bleu lavande de l’isotoma.

Va falloir que ma balsamine se calme un peu, car je ne sais pas si vous avez remarqué, mais elle est arrivée au toit et commence à dépasser la gouttière…

juin 262010
 

Un des deux pieds de balsamine achetés lors des dernières Journées des plantes de Courson (91) commence à fleurir. Comme je l’ai installé dans une suspension en hauteur par rapport à mon balcon, je profite davantage de la floraison, lovée à la base des feuilles.

Fleurs annuelles sur mon balcon

Suspension demi lune avec balsamine, Glechoma hederacea 'Variegata', euphorbe 'Diamond Frost' sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

En choisissant les deux pieds, j’avais pris un plant aux tiges et feuilles vert clair, pensant avoir plus de chances d’obtenir des fleurs blanches. C’est presque gagné, la floraison est blanc rosé, la teinte rose étant vraiment très discrète, avec des fleurs très doubles.

Fleurs annuelles sur mon balcon

Suspension demi lune avec balsamine, Glechoma hederacea 'Variegata', euphorbe 'Diamond Frost' sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Cette composition pour la mi ombre est très gourmande en eau. Je dois arroser presque tous les jours, surtout quand il fait chaud. Sinon je vois le feuillage de mes balsamines se mettre à pendre lamentablement. Ces plantes sont en fait des impatiences particulières (Impatiens balsamina), donc comme leurs cousines plus fréquentes, elles ont des tiges et des feuilles gorgées d’eau.

De jolies plantes que l’on ne voit plus beaucoup, presque jamais en jeunes plants et tout aussi rarement dans les jardins, alors qu’elles poussent vite et fleurissent longtemps. Pas assez spectaculaires et tape-à-l’oeil sans doute…